International

Isaiah Thomas de retour avec… Team USA : jouer le Mexique, Cuba et le FC Bermuda, rien de tel pour retrouver des sensations

Isaiah Thomas Team USA 20 février 2021

Isaiah Thomas va pouvoir se frotter au terrible FC Cigarillos et à la non moins terrible AS Ponchos pour se refaire la cerise, c’est déjà ça.

Source image : YouTube

Quand on évoque le lutin Isaiah Thomas sur ces pages ces dernières années, c’est malheureusement plus souvent pour parler de ses appels de phare à la NBA que de ses perfs sur le terrain. Cette fois-ci c’est un peu différent puisque le pauvre petiot a retrouvé du taf. Alléluia ! Bon, ce sera pour être le lieutenant de Chasson Randle et Jordan Bell face au FC Bermudes, mais c’est déjà ça.

Diantre, on parle d’un mec qui a secoué la NBA et la planète basket toute entière il y a à peine quatre ans. Quelle dégringolade, mais en même temps bonjour la difficulté pour dominer avec une hanche en plastique et une Ligue toute entière qui attaque sur vous dès que vous êtes sur le terrain. la dure loi de la jungle pour Isaiah Thomas, et aujourd’hui le candidat MVP s’est transformé en boomer rêvant d’une retour en grâce qu’il ne connaitra jamais. Néanmoins et à défaut de claquer des soirées all-time en Playoffs et en mondovision, IT pourra au moins trottiner prochainement avec le maillot américain sur les épaules puisqu’il a été appelé récemment par Jim Boylen et le staff de Team USA, en compagnie de Justin Anderson, pour pallier les absences de DaQuan Jeffries et Frank Mason III. What a drôle de phrase.

Le programme du nabot et de Team USA ? Cuba et le Mexique dans une semaine à Chihuaha, encore une phrase folle, puis le Porto Rico à deux reprises et les matchs retour contre l’AS Cigare et le FC Poncho plus tard en 2022, avec l’objectif pour les Stazounis de se qualifier pour le Mondial 2023, lequel offrira à ses meilleures nations le sésame pour les Jeux Olympiques de 2024 qui se dérouleront on le rappelle dans la banlieue de Bourg-en-Bresse. Petit bonheur en tout cas pour l’ancien crack des Celtics, qui profitera probablement de deux grosses perfs à la fin du mois pour tweeter une fois de plus qu’il peut encore rendre de bons services en NBA.

Allez, cette fois-ci c’est la bonne, en tout cas une occasion de retrouver des sensations dans un match de basket avec des arbitres et un chrono. C’est pas l’Pérou comme on dit, puisque c’est Cuba, enfin bref.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top