Kings

Tristan Thompson se lâche après la nouvelle défaite des Kings : « On a joué OKC, les Spurs, Detroit et les Wolves, et on n’est pas fichus de gagner »

Kings 26 mars 2020

Énervé le Double T !

Source image : YouTube

Tristan Thompson n’est pas content. On répète, Tristan Thompson n’est pas content. Après la défaite des Kings cette nuit sur le parquet des Wolves, la troisième en quatre matchs au cours du road-trip de Sacramento, Double T s’est lâché en conférence de presse. 

Il y a des soirs où on n’apprend pas grand-chose lors des conférences de presse. Où les joueurs sortent la langue de bois, juste histoire de faire le job et passer à autre chose. Et puis il y a les soirs où Tristan Thompson est furax, comme ce fut le cas après le revers des hommes de Luke Walton face à Minnesota mercredi. Un revers qui donne aux Kings un bilan claqué de trois défaites pour seulement une victoire au terme de leur road-trip, un road-trip absolument effrayant sur le papier quand on sait que Sacramento a affronté… le Thunder, les Spurs, les Pistons (battus par les Kings) et donc les Wolves. Résultat, on a assisté à un mini pétage de plomb version Double T, où l’intérieur vétéran et ancien coéquipier de LeBron James n’a pas hésité à dire ce qu’il pensait. Voilà ce qu’il a répondu quand un journaliste lui a demandé si les Kings avaient besoin de plus de leaders vocaux, et si le coach Luke Walton devait être celui qui inspire plus ses joueurs quand ça va mal. Attention, c’est épique (via NBC Sports Bay Area).

« Je vais dire un truc. Je pense qu’aucun homme ne devrait se reposer sur un autre pour être inspiré. Point barre. Vous pouvez écrire ça en majuscules. […]

Moi et mes coéquipiers, on ne fonctionne pas comme ça. Ce n’est pas à Coach Walton de nous inspirer, on n’est pas dans Glory Road [le film, ndlr.] et ce genre de conneries. Il faut se montrer prêt à jouer. Quand on vous appelle, quand vous êtes dans ce fichu match, je n’ai pas besoin d’un p*tain de coach pour me motiver. Cela n’a jamais été le cas, et ça ne le sera jamais. Le jour où ça arrive, ce sera l’heure de prendre ma p*tain de retraite, et de jouer avec mes enfants au parc. Je parle aussi pour mes coéquipiers, on n’a pas besoin d’un coach pour nous motiver. »

En même temps, qui pourrait être inspiré par Luke Walton, franchement on se demande. Mais bon, ça c’est encore un autre débat. Ce qui agace véritablement Tristan Thompson, c’est de voir une équipe comme les Kings cherchant désespérément à retrouver les Playoffs tomber contre des équipes théoriquement plus faibles.

« Au final, la vérité, c’est qu’on aurait dû finir ce road-trip avec un bilan de 4-0, point barre. Les équipes qu’on a affrontées, elles ne veulent pas gagner des matchs.

OKC, ils veulent reconstruire, tout le monde sait ça. Les Spurs, ils ont tous ces jeunes, ils essayent de se trouver, ils ont genre sept mecs qui jouent le même poste. Est-ce qu’ils veulent gagner ? Peut-être. Est-ce qu’ils veulent être en Playoffs ? Probablement pas, ils préfèrent un pick dans le Top-10. Les Timberwolves, ils ont des noms, mais est-ce qu’ils essayent de gagner ? Ils balancent les dés et regardent ce qui arrive, ils essayent de trouver leur équilibre. Detroit ? Ils ne veulent pas gagner, ils veulent un autre choix de Top-3, Top-5. Je ne veux pas manquer de respect à ces joueurs, […] mais trois de ces quatre équipes ne voulaient pas gagner ces matchs, elles sont probablement énervées d’avoir gagné. »

Allez hop, ça c’est dit. Si on peut débattre sur les intentions de chacune des franchises citées par Tristan Thompson, on comprend le fond de son message. Chaque année, les Kings tentent de se rapprocher des Playoffs – qui leur échappent depuis 2006 au passage – et chaque année, c’est la même histoire. Y’a quelques bonnes périodes, y’a quelques promesses, et puis il y a ces gros trous d’air qui nous rappellent que les Kings sont toujours les Kings, une équipe où il y a du talent mais qui peut perdre contre n’importe qui. Pour un mec comme Double T, vrai energizer qui a remporté une bagouze aux côtés de LeBron à Cleveland, c’est juste insupportable de lâcher des rencontres que Sacramento devrait gagner à ses yeux. À l’heure de ces lignes, les Kings possèdent un bilan médiocre de six victoires pour neuf défaites, eux qui ont perdu cinq de leurs six derniers matchs. Une bien mauvaise passe donc, une de plus, qui pourrait bien coûter cher à Mister Luke Walton.

Les Kings semblent éternels. Et c’est Tristan Thompson qui craque. On peut compter sur le vétéran pour taper du poing sur la table dès le prochain entraînement mais honnêtement, on a quelques doutes sur la capacité de ces Kings version Luke Walton à changer un jour. 

Source texte : NBC Sports Bay Area

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top