Bulls

Alex Caruso, on n’a plus les mots : interception de gardien de foot, meilleure moyenne de la Ligue, on vous dit qu’on n’a plus les mots

Alex Caruso 11 novembre 2021

Mercredi 11 novembre, Alex Caruso n’a joué que 11 matchs avec les Bulls mais voici venir le 341ème article consacré au bonze le plus stylé des Etats-Unis.

Source image : NBA League Pass

Mercredi 11 novembre, Alex Caruso n’a joué que onze matchs avec les Bulls mais voici donc venir le 341ème article consacré au bonze le plus stylé des Etats-Unis. La raison de cette nouvelle déclaration d’amour ? Une mixtape de plus cette nuit face à Dallas, une action défensive de très grande classe, parmi tant d’autres d’ailleurs, et une place bien au chaud de meilleur intercepteur de la Ligue. Pas mal pour un mec qui sort du banc hein.

16 points à 6/7 au tir dont 3/4 du paradis et 1/1 au lancer, 2 rebonds, 1 passe, 6 interceptions. Voilà pour le résumé rapide de la Team Stats, levée ce matin aux alentours de 10h52 après une soirée arrosée de veille de jour férié. Si vous avez vu ce Bulls – Mavericks en direct ? La vérité est ailleurs comme diraient Muldy et Sculler. La vérité c’est un Alex Caruso une nouvelle fois resplendissant en sortie de banc, alternant les attaques menées de main de maître Shaolin et une agressivité défensive hallucinante, dans la lignée d’un début de saison aussi immaculé que son divin crâne. Tout en haut de ses highlights ? Envoyez DeMar DeRozan au alley-oop, ça c’est habituel, mais, surtout, cet arrêt de gardien de foot en mode Barthez 98 sur Ronaldo, après une poussette de Dwight Powell qui aura finalement précipité l’action de la nuit. Allez, on s’assoit, on regarde, et on s’essuie :

Parce que les Bulls cette année c’est ça. Every day they hustlin, et derrière ça court très vite, ça passe très fort et ça monte très haut. A la base du lancement de ces Taureaux volants ? Un Lonzo Ball diablement efficace défensivement et cette nuit passé en mode snippa, et donc ce grand maboule d’Alex Caruso, arrachant les gonfles comme on s’arracherait pour l’épouser chaque nuit d’exploit. Six vols manifestes cette nuit, et ce matin… une moyenne de 2,6 steals par match qui lui vaut la première place de la Ligue. 2,6 interceptions en 27 minutes, non mais allô quoi, et finalement une confirmation : Alex Caruso est peut-être bien l’Élu, l’homme qu’on attend toute une vie. Solidité défensive, spectacle digne d’un All-Star Game à chacune de ses foulées, efficiency et sourire à faire tomber un chêne centenaire, Alex Caruso est l’homme parfait.

Probablement pas assez de superlatifs dans ce papier alors c’est promis, on reviendra demain. En attendant on vous laisse, on a les papiers du mariage à envoyer à la mairie de Chicago.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top