Grizzlies

Ja Morant s’est pointé à l’heure face aux Warriors : victoire des Grizzlies, et un Stephen Curry allergique aux quatrièmes quarts-temps

Stephen Curry 29 octobre 2021

Stephen Curry au troisième quart-temps et en prolongation ? 0 point, à 0/6 du parking. Eternel surcoté, faut rendre les trophées.

Source image : YouTube

Pour le choc de la nuit à l’Ouest, Ja Morant et les Grizzlies se déplaçaient dans un Chase Center encore inviolé cette saison, pour y affronter une équipe des Warriors encore… invaincue cette saison. Tâche ardue mais rien ne fait peur à ces jeunes Oursons et leur chef de meute, et à l’issue d’un match qui aura duré cinq minutes de plus que la moyenne ce sont finalement les outsiders qui sont venus à bout des favoris. Bah ouais, pour gagner un match mieux vaut être bon à la fin plutôt qu’au début, poke Stephen Curry.

Les stats maison du trois-quarts de match de Stephen Curry c’est juste ici

Revanche du dernier play-in cette nuit à San Francisco, avec des Grizzlies qui nous emballent et désireux de mettre un terme au début de saison immaculé du Chef Curry et de ses commis. Tout pour être THE spectacle de cette fin de nuit, et très rapidement les acteurs valideront le constat, avec un match évidemment rythmé grâce aux deux chefs d’orchestre présents. Le premier à se mettre en action ? Steph machin, qui passera les trois quarts de sa soirée à balancer sucreries sur sucreries et, spoiler, le « trois quarts » est important. Shoots sur une jambe en se marrant comme un gosse, dribbles à la vitesse de l’éclair, Draymond Green qui joue les bodyguards, bref du Warriors dans le texte et si en face Steven Adams pilonne en début de match et que ça tente de résister au deuxième quart, les 22 pions du chef à la mi-temps permettent à Golden State d’aller pisser avec une avance confortable de dix points.

La suite ? Un Ja Morant qui explose au retour de la pause avec 18 puntos au troisième quart, Stephouille qui lui répond tant bien que mal mais petit à petit l’Ours grignote et se rapproche du miel final, tout ceci nous promettant une fin de match comme on les aime, entre deux équipes joueuses mais qui défendent également le fer. La défense, c’est finalement ce qui fera passer un cap à Memphis puisque pour le troisième match consécutif Steph ne marquera… pas un tir de tout le dernier quart, bien tenu par le backcourt tennessien et par des switchs efficaces, notamment d’un Jaren Jackson Jr. en difficulté en attaque mais ô combien utile dans sa moitié de terrain. Le triple J puis le duo Kyle Anderson / De’Anthony Melton, qui se met à Defend the Land dans le money time, alors le Chef continue à balancer des grosses saucisses, l’une des dernières envoyant tout le monde en overtime pour cinq minutes de charcuterie supplémentaire. Draymond Green ne trouve pour sa part comme solution pour stopper Ja Morant que le câlin un peu viril, un Jaja qui nous lâchera une merveille de move dans la dernière minute pour donner l’avantage à son équipe pendant que Steph Curry… bref. Damion Lee aura beau se muer en éventuel sauveur, ce sont finalement les hommes de Taylor Jenkins qui iront chercher une victoire qui ne doit rien à personne, avec un Ja Morant en 30/7/5/4 et un Curry à 36/7/8 mais à 11/29 au tir dont environ 0/11 entre les minutes 36 et 53.

Victoire des Grizzlies, défaite des Warriors, la première cette saison, et magnifique duel entre deux des *insérer un chiffre » meilleurs meneurs de la Ligue. Un duel qui pourrait devenir un classique à l’Ouest cette saison, en espérant que le double MVP comprenne vite que s’arrêter de scorer une demi-heure avant la fin du match n’est pas forcément la meilleure idée pour gagner des matchs.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top