Highlights

Les highlights de la saison 2020-21 de Matisse Thybulle : un peu de défense dans ce monde d’attaque, ça ne fait jamais de mal

Au milieu d’un effectif bien fourni depuis son arrivée chez les grands il y a deux ans, Matisse Thybulle a pourtant déjà réussi à se faire un nom très sérieux. Redouté et respecté par tous les scoreurs NBA, le boomer est une pièce majeure de la défense des Sixers. Ne l’appelez d’ailleurs pas Matisse Thybulle, mais plutôt Matisse Pitbull.

Être membre d’une All-NBA Defensive Team dès sa campagne sophomore ce n’est pas donné à tout le monde, et c’est pourtant ce qu’est parvenu à faire l’arrière des Sixers cette année. Avec ses contres sortis de nulle part et ses mains ultra-actives qui dérangent tous les ball handlers, Mathief fait en effet déjà partie des tous meilleurs extérieurs défensifs de la Ligue. Alors certes, le garçon a encore du mal à avoir un réel apport offensif et ne shoote qu’à 33% de loin en carrière, mais son impact dans sa moitié de terrain suffit amplement pour qu’il ait un vrai spot dans une équipe abonnée aux Playoffs. Le swingman d’1 mètre 96 paraît au premier abord très longiligne mais pèse en réalité la surprenante bagatelle de 91 kilos, cette impression visuelle étant en réalité due à ses longs bras de 2 mètres 10. The Disruptor a été élu dans le deuxième 5 défensif de la Ligue et a intercepté 105 ballons la saison passée (troisième plus gros total NBA) et claquait dans le même temps 71 bâches (19ème total NBA). Des chiffres impressionnants pour un guard qui ne jouait qu’une vingtaine de minutes par match et qui n’a été titu qu’à huit reprises cette saison. Ne reste plus pour l’araignée vivante qu’à travailler son poignet et son maniement de la gonfle encore très frustres, et on tiendra là l’un des meilleurs postes 2 ou 3 de la Ligue dans quelques années.

Parce qu’il est toujours bon de voir un peu de défense dans cette NBA moderne où l’attaque est au centre de tout, on vous laisse avec les highlights de Matisse Thybulle. Vous y trouverez quand même de belles séquences défensives, car le garçon n’est pas non plus un manchot et qu’il n’a surtout que 24 ans et a surtout un bel avenir devant lui.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top