Pacers

Les Pacers, équipe surprise sur le dossier Ben Simmons ? En tout cas ça lui ferait tout drôle de vivre sans Wi-Fi

Ben Simmons dans l’Indiana, on aimerait bien voir ça…

Source image : NBA League Pass

Alors que le divorce entre les Sixers et Ben Simmons prend une tournure de plus en plus sombre, une équipe pourrait bien s’incruster dans ce dossier et représenter la prochaine destination de l’Australien. Cette équipe, ce sont les Pacers de l’Indiana, déjà en négociations avec les Sixers il y a quelques mois.

Au début de l’été, le 2 juillet dernier, on apprenait que les Sixers avaient refusé un échange avec les Pacers incluant Ben Simmons côté Philly et Malcolm Brogdon ainsi qu’un premier tour de draft côté Indiana. Trois mois plus tard, jour pour jour, les Pacers reviennent dans les rumeurs concernant le Boomer. Rien de bien concret hein, mais plutôt des bruits de couloir provenant des insiders Zach Lowe et Brian Windhorst. Le duo d’ESPN a effectivement annoncé que les Pacers pouvaient représenter un candidat crédible pour un potentiel transfert de l’Australien, même si rien n’est imminent pour l’instant. Vous vous demandez sans doute pourquoi les Sixers accepteraient une offre d’Indiana aujourd’hui alors qu’ils ont refusé de conclure une affaire en juillet. Et bah disons qu’il s’est passé deux-trois trucs du côté de Philadelphie lors des 90 derniers jours. Aujourd’hui, les Sixers et Ben Simmons sont plus que jamais dans un combat de coqs, avec d’un côté un triple All-Star qui ne veut plus mettre les pieds à Philly et de l’autre, une franchise qui ne paye plus son joueur depuis qu’il a décidé de sécher le camp d’entraînement. Donc bon, clairement, la situation est très très tendue et évidemment loin d’être idéale avant le début d’une nouvelle saison. Pour le moment, malgré la tournure des événements, aucun des deux camps ne veut céder. Le président des opérations basket Daryl Morey continue d’attendre le bon moment pour obtenir, selon lui, une contrepartie adéquate pour un mec comme Simmons, tandis que ce dernier est visiblement chaud pour continuer sa grève malgré un salaire qui ne tombe plus sur son compte. Cependant, cette situation peut-elle devenir tellement pesante jusqu’à provoquer la fin de ce clash qui s’éternise ?

On ne connaît pas la réponse à cette question aujourd’hui mais il faudra garder un œil sur les Pacers. Comme le mentionne Zach Lowe, le fait qu’Indiana ne possède pas – en dehors de l’intérieur lituanien Domantas Sabonis – de joueur calibre All-NBA comme l’était Simmons en 2020, ne va pas faciliter les négociations. Parce qu’on sait que Daryl Morey cherche à obtenir au moins un All-Star en échange pour former un duo XXL avec le pivot Joel Embiid, comme Damian Lillard ou Bradley Beal dans ses rêves les plus fous. Cependant, quand on regarde le roster des Pacers ainsi que les contrats des différents joueurs, on se dit qu’il peut y avoir des petites ouvertures. Malcolm Brogdon est un meneur solide qui pèse 21 millions de dollars, Caris LeVert est un arrière talentueux qui sera payé 17,5 millions cette année, et T.J. Warren a montré qu’il pouvait apporter de gros services au scoring à seulement 12,7 millions la saison (mais agent libre l’an prochain et aujourd’hui à l’infirmerie). Donc peut-être qu’il y a un package intéressant à monter, surtout qu’Indiana peut balancer en plus des choix de draft dans le lot pour tenter de convaincre Morey. Côté Pacers, l’arrivée d’un triple All-Star comme Ben Simmons pourrait donner un coup de boost à une équipe de petit marché qui n’a pas réussi à se qualifier en Playoffs l’an dernier – une première depuis 2015 – et qui est désormais coachée par Rick Carlisle. Pourquoi pas faire venir Simmons, qui possède encore quatre années sur son contrat, afin de partir dans une nouvelle direction et essayer de redevenir une équipe dangereuse à l’Est pour les années à venir ? Le groupe actuel est déjà talentueux et Carlisle est tout à fait capable d’en faire une équipe compétitive, mais on a l’impression que le plafond est un poil limité – surtout avec les nombreuses blessures – et que ça manque un peu de panache. Alors Daryl, deal ?

Tant que Morey ne changera pas d’avis sur la contrepartie demandée, ça risque d’être compliqué de trouver un deal. Mais si on était dans le costume de Daryl, et vu tout ce qui se passe à Philly aujourd’hui, franchement on réfléchirait aux échanges potentiels pouvant être réalisés avec les Pacers. Parce que c’est pas dégueu.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top