News NBA

Monta Ellis enchaîne les workouts dans le Texas : alors, come-back à Dallas, nouveau départ chez les Rockets, ou retour à la maison de retraite ?

Tiens tiens, ça faisait longtemps !

Source image : YouTube

Ça faisait un moment qu’on n’avait pas entendu parler de lui et le voilà qu’il repointe le bout de son nez. Monta Ellis souhaite revenir en NBA, notamment au Texas et tente donc de refaire ses preuves grâce à des workouts. L’ancien Warrior a ainsi été testé par le staff de Dallas – où il a joué deux saisons – puis celui de Houston. 

Décidément, c’est la tournée des anciens guards en ce moment pour les franchises NBA. Après Darren Collison à Golden State mais aussi chez les Lakers en compagnie d’Isaiah Thomas, et pendant que Lance Stephenson se pavanait à Las Vegas, c’est désormais au tour de Monta Ellis – 35 ans – d’enchaîner les workouts. L’ami Monta a ainsi profité de son passage dans le Texas pour s’arrêter, d’abord chez les Mavs puis chez les Rockets cette semaine. L’arrière explosif cherche ainsi à se refaire une place dans la Grande Ligue pour la première fois depuis sa saison 2016-17 avec les Pacers. Monsieur Mississippi Bullet pourrait ainsi faire son come-back à Dallas – après y avoir joué entre 2013 et 2015 – pour être un ball handler derrière Luka Doncic ou bien apporter son expérience et apprendre 2-3 trucs aux jeunes Fusées, notamment à Jalen Green qui possède un profil assez similaire au vétéran. La news nous vient tout droit de plusieurs journalistes de The Athletic, à savoir Shams Charania, Kelly Iko et Alykhan Bijani :

Malheureusement, la piste Dallas semble très peu probable. En effet, Chris Mannix de Sports Illustrated affirme que les Mavs ont surtout kiffé les perfs d’IT et de Lance, et faut pas oublier non plus le dossier Goran Dragic, même si la piste s’est bien refroidie ces derniers jours. Compliqué donc pour revenir chez Dirk mais quid d’un nouveau décollage au pays des Fusées ? Le 40e pick de la Draft 2005 pourrait raconter aux jeunots de Houston son épopée fantastique avec les Warriors version We Believe et leur upset contre les Mavs de Nowitzki (tiens tiens) en 2007, année où il est d’ailleurs nommé MIP. Gros scoreur mais jamais All-Star dans sa carrière, Monta éblouissait le monde de la balle orange avec des moves sortis de nulle part, comme des lay-ups dos au panier, mais aussi des tirs ultra clutchs et des bons gros tomars grâce à son explosivité. MonMon avait connu son prime lors de sa saison 2009-10 dans la Bay Area en posant des moyennes de 25,5 points, 5,3 passes, 4,0 rebonds et 2,2 interceptions à 45% au shoot et en jouant plus de 40 minutes par match. Malgré ces perfs assez folles, le tatoué avait été tradé à Milwaukee contre Andrew Bogut en 2012 pour faire de la place à un petit meneur du nom de Steph Curry. Plutôt rentable comme deal non ? Monta passera une saison et demie dans le Wisconsin avant de signer chez les Mavs et d’y connaître la fabuleuse époque Rondo-Carlisle (lol), pour finalement s’exiler dans l’Indiana et être coupé par les Pacers en juillet 2017. Bref, sacrée chute. Et honnêtement, on le voit mal remonter la pente alors qu’il va bientôt avoir 36 balais et qu’il n’a pas joué en NBA depuis 4 ans…

Le come-back à Dallas semble donc quasi impossible mais à voir pour Houston, on sait jamais. En parlant des Rockets, le Toyota Center pourrait également voir revenir le hustle, les 3-points, et surtout les gros tomars de Gerald Green, qui a également fait un workout à H-Town dans la semaine. Comme quoi, malgré une saison d’apprentissage à prévoir, il devrait quand même y avoir de quoi s’amuser pour les fans des Rockets l’année prochaine.

Source texte : The Athletic

1 Comment

1 Comment

  1. Ceejay

    10 septembre 2021 à 9 h 41 min at 9 h 41 min

    Avant que Rondo arrive Dallas Monta était le meilleur de l’équipe et le plus clutch de la nba …. aller revoir , faire mieux vos devoirs lol … il était juste underrated

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top