Knicks

Free Agency 2021 : Julius Randle prolonge aux Knicks pour 4 ans et 117 millions, le maire de New York s’offre un nouveau mandat

Julius Randle Knicks

Une année XXL et une prolongation plus que méritée pour Julius Randle.

Source image : Youtube / Knicks

Eh beh, c’est plutôt propre cette intersaison des Knicks. D-Rose prolongé, l’arrivée de Kemba et Evan, on garde des bons role players… Et la dernière nouvelle qui est tombée, c’est la prolongation sur quatre ans de Julius Randle, fraîchement nommé MIP de la saison. Tout se passe bien dans la Grande Pomme, on a hâte d’être à mi-octobre.

Au moins, ça c’est fait pour Scott Perry, un dossier en moins à gérer lors de l’été 2022. Entre deux quart-temps de France-Slovénie, Adrian Wojnarowski d’ESPN nous annonçait la prolongation de 117 millions sur quatre ans de Julius Randle aux Knicks. Décidément, le Woj ne veut jamais nous laisser tranquille, il a autant le sens du timing que les organisateurs des JO… enfin bref, c’est pas la question, on est surtout là pour dire que ce nouveau deal est amplement mérité pour Julius. Arrivé en 2019, Randle n’a cessé de step-up, récupérant donc le titre de Most Improved Player cette saison, lui qui a affiché ses meilleures moyennes en carrière avec 24,1 points, 10,2 rebonds et 6 passes. Et surtout, désormais coaché par Coach Thibs, l’ailier-fort de 26 ans a endossé un tout nouveau rôle au sein de l’effectif, s’affirmant comme un vrai franchise player et emmenant les siens jusqu’à la quatrième place de la conférence Est. Grâce à Julius, entre autres, New York est une franchise qui GAGNE maintenant et ça, ça vaut tous les contrats du monde !

À vrai dire, on ne s’attendait pas trop à cette prolongation, on a par exemple un certain Monsieur Leonard de la Cité des Anges qui, lui, n’a toujours rien annoncé. Et puis, si Randle avait attendu l’intersaison 2022, il aurait été éligible à un deal de cinq ans à 200 millions ! L’intérieur de la Grande Pomme a choisi de prolonger dès maintenant et ainsi de libérer de la place dans le cap space de NYC. En même temps, on peut le comprendre, le front office des Knicks s’est montré hyperactif cet été, prolongeant des role players solides comme Taj Gibson, Alec Burks, Nerlens Noel ou encore le tellement précieux D-Rose et en faisant venir Vavane et Kemba à Manhattan. On ne fait pas les choses à moitié pour montrer à R.J. Barrett et Julius qu’on cherche à les entourer pour être encore plus compétitif. Cette prolongation prouve donc que Scott Perry a rassuré le joueur élu en All-NBA Second Team, qui a lui aussi décidé de faire un petit (gros) geste pour aider sa franchise a être plus flexible. Si ça s’entend aussi bien sur le terrain que lorsque ça parle business, ça s’annonce sympa cette saison des Knicks.

Un été géré de main de maître par le board de New York, Randle qui s’assure de rester quatre ans de plus dans la franchise après une saison plus qu’encourageante, des coéquipiers talentueux qui arrivent, les joueurs importants du groupe prolongés, et tout ça sous la houlette de Thibodeau ? On dit oui et on espère que ces Knicks édition 2021-2022 seront à la hauteur des attentes, parce que cet été ne présage que du bon.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top