Defensive Rankings

Officiel, Rudy Gobert est le NBA DPOY 2020-21 : troisième trophée du genre, Rudy fait définitivement partie du gratin

Elle a du flow ou pas cette photo ?

Source image : YouTube

La surprise n’en aura pas été une, sauf pour la petite collection de haters obligatoire à se coltiner quand on est un joueur de sa trempe. Rudy Gobert est donc officiellement le meilleur défenseur de la Ligue cette saison, de manière assez évidente, et c’est donc le troisième trophée du genre qui tombe dans la popoche du pivot du Jazz. Il faut se rendre compte, car c’est une carrière de… Hall Of Famer qu’est en train de réaliser le Français.

Il était en concurrence avec Ben Simmons et Draymond Green, deux autres phénomènes défensifs de notre époque et pour cause, on parle là de deux mecs capables pour leur part de défendre sur… cinq postes. Néanmoins, la nouvelle énorme saison individuelle de Rudy, combinée à cette première place du Jazz lors de la saison régulière et à son statut toujours aussi solide de top équipe défensive, aura donc rapidement fait trancher les votants. Jugez plutôt car ce n’est pas un vote, c’est un plébiscite pour le Français.

votes DPOY 10 juin 2021

Ben Simmons a beau s’être auto-proclamé meilleur défenseur de la Ligue à plusieurs reprises, il a eu beau eu agiter son doigt tel un Dikembe Mutombo sous crack à chacun de ses contres, il n’empêche qu’il est donc ce matin à quelques hectomètres de notre Rudy national. 84 votants sur 100 qui votent français ? Une conclusion défensive à cette saison 2020-21 qui ne laisse donc aucun doute à la logique du résultat et qui offre dans le même temps à Rudy une entrée triomphante dans un cercle très, très, très restreint, le genre de cercle où tu te prends une immense calotte de forain si tu ne dis pas bonjour en passant la porte :

En bonne compagnie le garçon, et un troisième trophée qui catapulte en tout cas Rudy Gobert bien plus haut qu’un « simple » DPOY, un troisième trophée qui le fait entrer définitivement parmi les meilleurs défenseurs de L’HISTOIRE de ce jeu, au même titre que Superman, et plus si loin de Big Ben et Dikembe Mutombo Mpolondo Mukamba Jean-Jacques wa Mutombo. Huit saisons en NBA, trois trophées de DPOY et cinq nominations dans une All-Defensive Team, un trophée de meilleur contreur de la Ligue en 2017, deux All-Star Games et, qui sait, des victoires collectives qui pèseront dans quelques semaines avec sa franchise du Jazz, bref c’est tout simplement une carrière de Hall Of Famer qu’est en train de réaliser l’ancien crack de la maternité de Saint-Quentin, l’ancien Ficello de Cholet, l’homme qui aspira l’âme des frères Gasol un soir de 2014 avec l’Equipe de France.

Une nouvelle ligne inscrite à un palmarès en train de devenir incroyable, une nouvelle carte postale à installer sur les tourniquets des boutiques américaines. Il y avait la Tour Eiffel, les châteaux de la Loire et les escargots, mais vous pouvez désormais compter Rudy Gobert dans la catégorie des spécialités françaises de renommée mondiale. Congrats Rudy, t’es un monstre.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top