Nets

James Harden sorti sur blessure face aux Bucks, au bout… d’une minute : grosse alerte pour les Nets, en attendant le verdict

James Harden

Hasta luego colonel.

source image : NBA League Pass

Il a vécu ce que vit Frank Ntilikina depuis le début de saison : après seulement deux possessions, James Harden a quitté le parquet. Une alerte qui résonne très fort dans les crânes new-yorkais tant le barbu pèse dans cette équipe de Brooklyn. On en sait un peu, pas beaucoup, mais on tente de vous éclairer quand même.

Quarante-trois secondes et puis s’en va. Un début de match aux allures de thriller pour les Nets qui perdent donc, déjà, l’un de leurs meilleurs éléments. Le gars sûr de The Athletic – Shams Charania – n’ouvre alors pas Twitter pour rassurer les foules puisqu’il confirme très vite un bobo à l’adducteur droit, la même zone responsable de son indisponibilité en fin de saison régulière. Autant vous dire que ça ne sent pas la rose pour la troupe de contenders qui a on ne peut plus besoin de James Harden pour affronter Milwaukee. Eh oui, on retire un tel phénomène offensif à la tablette de Steve Nash et c’est toute la rotation qui entre dans une apnée potentiellement sans fin. D’autant plus que l’ancienne icône du Texas n’est même pas restée pour mater ses petits potes, le staff l’ayant directement emmené passer une IRM. La Nets Nation sera donc vite fixée quant à l’ampleur des dégâts, même si l’on peut aisément craindre une vilaine issue pour James Harden. Une chose est sûre, ce n’est jamais agréable – pour quiconque – de voir un tel joueur s’extirper d’une série aussi excitante.

Allez, petit aperçu de la boucherie barbue proposée sur ce début de postseason : 27,8 points, 7,2 rebonds, 10,6 assists, 2 interceptions et 1 contre à 57% au tir dont 48 à 3-points. En plus d’appeler ça un chef d’œuvre, on a vu James Harden prendre énormément de plaisir contre Boston avec des changements de rythme, du step-back tout fortiche et une hotte pour ranger les reins de notre Vavane national. La suite logique des choses aurait été un joli duel avec Khris Middleton, dont cette malheureuse sortie est venue nous en priver, au moins pour ce Game 1. On espère donc que Landry Shamet et Mike James ont bossé le cardio, eux qui vont potentiellement avoir l’occasion de prouver, de montrer et de séduire au plus important des moments. Bien sûr, on ne le souhaite pas, mais il se pourrait que les Nets aillent piocher sur le banc pour la suite de ces Playoffs. On croise les doigts à Brooklyn et on serre les dents sur la planète du joga bonito.

« Pas toi, pas maintenant, pas après tout ce que tu as fait… ». On ne pouvait pas faire plus cliché avec cette citation, mais il y a-t-il plus cliché qu’une blessure au sein d’une superteam ? Ça commence à bien faire et même si beaucoup s’en réjouissent, cet incident vient indubitablement nous priver de très jolis highlights. Affaire à suivre.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top