Los Angeles Clippers

Les Clippers ont fait le boulot à Dallas, sérieusement : avantage du terrain récupéré et, surtout, confirmation attendue mercredi

Kawhi Leonard 31 mai 2021

Un Kawhi Leonard incroyable, un Luka Doncic mal réveillé et les adaptations qu’il fallait pour les Clippers. 2-2, balle au centre, vivement mercredi.

Source image : YouTube

Au bord du gouffre il y a quelques jours puisque menés 2-0 après deux défaites à la maison face à Dallas, deux défaites sur lesquelles il n’y avait absolument rien à redire d’ailleurs, les Clippers ont finalement retroussé les manches avec sérieux et récupèrent donc l’avantage du terrain avec cette deuxième win en terre texane. Adaptation sur le terrain, adaptation sur le banc, sérieux retrouvé tout en capitalisant sur la méforme de Luka Doncic ? Job is done, désormais il faut confirmer.

La boxscore de ce nouveau Kawhi Leonard Game c’est juste ici

Tout va décidément très vite en NBA. A deux doigts de l’implosion après avoir vu Luka Doncic uriner par deux fois sur le Staples Center sans une once de réaction de leur part, les Clippers ont finalement redressé le cap et, en tout bons favoris qu’ils demeurent tout de même dans cette série, les hommes de Tyronn Lue peuvent se targuer ce matin d’avoir fait le boulot afin de faire basculer de nouveau la match-up à leur avantage. Complètement à la rue en défense et bien incapables de la moindre étincelle en attaque lors des Games 1 et 2, les Californiens ont depuis misé sur leurs forces les plus identifiées, les plus logiques sur lesquelles appuyer. En premier lieu ? Kawhi Leonard, sous vos applaudissements. En effet, si Luka Doncic a tout pour être le crack de la Ligue durant les quinze prochaines saisons, Kawhi Leonard reste un double MVP des Finales et accessoirement le meilleur joueur de basket de cette série, des deux côtés du terrain s’il vous plait, et cette nuit encore le taiseux a rempli toutes les cases sans déroger une seule seconde à sa mission première : tabasser l’adversaire sans un seul milligramme de pitié. Les trois derniers matchs de Kawhi Leonard ? Appelez-le Monsieur Parfait car c’est indécent :

  • 41 points à 14/21 au tir dont 4/7 du parking et 9/10 aux lancers, 6 rebonds, 4 passes et 2 steals
  • 36 points à 13/17 au tir dont 3/5 du parking et 7/7 aux lancers, 8 rebonds, 3 passes, 2 steals et 1 contre
  • 29 points à 11/15 au tir, 2/3 du parking et 5/6 aux lancers, 10 rebonds, 3 passes, 2 steals et 2 contres

Implacable en attaque, intraitable en défense, comme lors du Game 3 l’impression que le boug… ne raterait pas un tir de la soirée, et au final une fiche plus que parfaite, aux côtés d’un Paul George également insaisissable en première mi-temps. Les leaders qui font fumer les naseaux donc, puis les role players qui s’appliquent, un Nicolas Batum trop polyvalent en défense par exemple, et des adaptations sur le banc également, avec un Tyronn Lue qui réduit enfin l’apport d’un Ivica Zubac qui n’était pas v’nu ici pour souffrir.

Au bout du compte une victoire facile, ça fait du bien par où ça passe, face à des Mavs essoufflés, dépassés, et cette nuit « tirés vers le bas » par leur d’habitude si incroyable leader. On met des guillemets car on respecte évidemment ce grand malade de Luka Doncic, c’est de lui dont on parle, mais clairement le Luka du Game 4 ne fera pas gagner grand chose à son équipe. Un temps annoncé incertain pour le match mais finalement présent, sans blague, Luka Doncic est apparu cette nuit gêné, peut-être à cause de cette fameuse douleur aux cervicales énoncée plus haut, peut-être à cause d’un fatigue qui commence logiquement à s’installer lorsque l’on porte les espoirs de tout un état sur son dos de gamin de 22 ans, et peut-être, aussi, gêné par une défense qui s’adapte peu à peu au génie adverse. Quoiqu’il en soit cette nuit Luka a vendangé comme un vieil ours du Beaujolais, ça arrive, et les Mavs devront retrouver leur leader mercredi s’ils veulent espérer, de nouveau, faire tourner cette série en leur faveur.

La faire tourner, de nouveau, car cette nuit ce sont donc bien les Clippers qui se sont remis dans le sens du vent. Avantage du terrain récupéré, modjo retrouvé, confiance de retour, et une série qui a en effet changé de patron en l’espace de 48 minutes. 2-2 balle au centre, les boss du game sont attendus à l’accueil, alors vivement mercredi.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top