Playoffs NBA

Grizzlies – Spurs au play-in, c’est validé : malheur au perdant, et le vainqueur jouera sa vie vendredi pour une place en Playoffs

Grizzlies Spurs 17 mai 2021

Ja Morant vs DeMar DeRozan, Jonas Valanciunas vs Gregg Popovich, et le perdant partira dans la foulée camper à l’Espiguette.

Source image : montage via YouTube

La nuit s’égrène tranquillement, Antoine Griezmann paye ses subs sur Twitch, et Stephen Curry plante 46 pions dans un match de basket. Aujourd’hui Tony Parker a 39 ans, aujourd’hui mon cousin Clovis en a 38, mais aujourd’hui on parle surtout de Playoffs et parfois de play-in, puisque cette dernière soirée de régulière nous offre au fir et à mesure de la nuit les conclusions de cette saison complètement folle. Parmi les certitudes de ce début de soirée ? On aura donc un Grizzlies – Spurs mercredi soir en play-in !

Stephen Curry est donc passé par là et les Grizzlies n’ont rien pu faire. Les Warriors l’ont emporté et rencontreront les Lakers ou les Blazers pour une place en Playoffs, et nos amis les Grizzlies se voient donc offrir sur un plateau les Spurs de San Antonio, assurés avant même les matchs du soir de terminer leur saison à la dixième place de l’Est. Spurs, Grizzlies, Grizzlies, Spurs, deux équipes à la destinée différente mais qui se retrouveront donc dans 72h pour une même cause, dans un match couperet lors duquel absolument tout peut arriver.

Memphis ? Un groupe jeune et ambitieux, drivé par un vrai crack à la mène (Ja Morant), des gamins aux dents longues et au talent certain (Jaren Jackson Jr., Brandon Clarke, Desmond Bane, Grayson Allen, Xavier Tillman), et un supporting cast excellent tout au long de la saison (Jonas Valanciunas, Dillon Brooks, Kyle Anderson, De’Anthony Melton). On leur prévoyait une saison compliquée, comme souvent, mais les hommes de Tyuler Jenkins s’en seront finalement sortis avec panache, comme souvent.

San Antonio ? Période de transition, encore, avec un DeMar DeRozan tancé par une partie de la fanbase mais auteur d’une nouvelle saison de goret à la tête d’un groupe homogène, sans folie mais blindé de talent. Les vétérans Patty Mills ou Rudy Gay sont aussi énervants qu’ils peuvent s’avérer utiles, Dejounte Murray a activé le mode MIP et les jeunes Vassell, Johnson ou Walker ont tout pour devenir des références à moyen terme. Un ensemble qui pouvait sembler un peu juste pour accrocher les Playoffs mais qui aura donc suffi pour pécho une place en play-in. Gregg Popovich a bien frissonné vendredi soir lors du Hall of Fame et pourrait bien sortir un nouvel as de sa manche, alors que côté Grizzou on comptera sur la folie de la jeunesse pour accrocher une dernière chance de partir en Playoffs.

Un match sans vraiment de grand favori, les Grizzlies ayant peut-être une mini-longueur d’avance compte tenu des match-ups disputées en régulière par les deux équipes (2-1 Memphis), mais une seule certitude : le perdant de ce match pourra faire ses valises direction le camping de l’Espiguette. Rendez-vous est pris, ne reste plus qu’à choisir votre camp.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top