Notes de match

Les notes de Bucks – Nets : il y avait Giannis Antetokounmpo, Kevin Durant et les autres, comme si c’était une surprise

Giannis Antetokounmpo VS Kevin Durant preview

Ça en fait des chiffres.

Source image : NBA League Pass

Pour la seconde saison consécutive, la team notes de TrashTalk continuera de régaler vos week-ends en proposant ses saillies verbales et punchlines acérées. Les games qui sont visibles à des horaires adaptés pour les personnes n’ayant pas un rythme de sommeil de drogués seront passés au crible par nos claviers, pour se marrer en bande organisée, parce qu’en bande organisée, personne peut nous canaliser. C’est donc dès maintenant que nous allons déposer nos cerveaux sur le sol pour faire un débriefing de ce match ensemble, vous êtes avec nous ? Parfait.

Duel de titans entre Giannis Antetokounmpo et Kevin Durant, duel de dégaines aléatoires entre Landry Shamet et Bryn Forbes, duel de chicots incertains entre Tyler Johnson et Khris Middleton, duel de Pokémons entre PJ « Gravalanch » Tucker et Blake « Roucarnage » Griffin. On déconne on déconne, mais on a eu un vrai match à l’heure du repas pour une fois. Au lieu des habituelles purges, on a eu un vrai beau match avant d’aller dormir (mdr on rigole). S’il a été disputé jusqu’au bout, c’est finalement le Greek Freak qui repart avec la win, même si Durantula n’a pas démérité. On dirait pas non à une série en sept d’ici quelques semaines. On se fait les notes maintenant ?

Milwaukee Bucks

Brook Lopez (4) : si vous cherchez quelqu’un qui va se battre contre n’importe qui et n’importe comment, tournez-vous plutôt vers son quasi homonyme de l’Olympique Lyonnais Anthony Lopes, ou même les Lopez du 36, mais si vous voulez des contres et de la défense, alors Brook Lopez est votre homme.

Giannis Antetokounmpo (9) : DeAndre Jordan lui a constamment manqué de respect en laissant environ la même distance entre lui et Giannis à 3 points qu’entre chaque chicot de Khris Middleton. Résultat ? Bah Giannis s’est fâché tout rouge et a décidé de rentrer ses shoots, tout en n’oubliant pas d’envoyer ses pions habituels dans la raquette et de serrer les dents après chaque panier inscrit. Le meilleur ami des dentistes.

Khris Middleton (8) : si Giannis est le meilleur ami des dentistes, alors Khris Middleton est son assistante dentaire (surprenant hein ?). Toujours ultra propre et complet en relai du grec, il a répondu présent lorsqu’il le devait, tout en assurant toujours le sale boulot. Prochaine étape ? Se trouver à son tour une assistante dentaire.

Donte DiVincenzo (4,5) : on pensait qu’il allait scorer ses points sans trop de pression, mais au final, celui qui aurait pu faire la doublure d’Eminem dans 8 Mile a préféré prendre des rebonds. Donte DiVincenzo est le genre de type à utiliser E=mc² ou encore les racines carrées dans la vie de tous les jours.

Jrue Holiday (6,5) : Kyrie Irving à prendre en défense ? Amenez-le moi. Switcher sur Kevin Durant de temps en temps ? Pas un problème. Jrue Holiday a été comme à son habitude, un pur soldat. Si on avait mis un type comme ça aux frontières, on se baladerait tranquilles, sans masques et à 3 heures du matin…

Bryn Forbes (6) : s’il a oublié de mettre du fertilisant dans sa barbe et dans ses cheveux, Bryn Forbes n’a pas oublié de planter les shoots importants lorsqu’il en a eu l’occasion. Ses entrées ont fait un bien fou aux Bucks. Where is Bryn ? Bryn is en sortie de banc.

PJ Tucker (5,5) : après avoir rentré son seul tir tenté du match et fracassé 2-3 crânes pendant la rencontre, Pierre Jean va pouvoir rentrer s’adonner à son hobby préféré, collectionner les sneakers. Quelque chose nous dit que ce ne sera pas celles de James Harden.

Pat Connaughton (5) : son très gros tir primé a vraiment mis bien ses Bucks. Par contre, on était à deux doigts de caler un logo « -18 » en bas à gauche de l’écran quand il a dû défendre sur Kevin Durant. Pat Connaughton, ce cobaye de la NBA moderne…

Jeff Teague (4) : le point d’orgue de son match est tout de même un air-ball bien crade à 0 degrés. En même temps, se faire couper par le Magic d’Orlando, ça veut tout dire.

Brooklyn Nets

DeAndre Jordan (4) : outre ses quelques dunks en début de match, DAJ n’a pas vraiment pesé pour les Nets. Pire encore, il a servi de paillasson au Greek Freak qui lui a fait payer son effronterie lorsqu’il laissait trop de distance. Aujourd’hui, le pivot est officiellement sous la tutelle du grec.

Jeff Green (5) : il a vu Giannis Antetokounmpo grimper sur KD dès la première action du match, il a tenté de lui rendre la pareille mais sans succès. Jeff Green, c’est ce mec qui renvoyait les chaînes de messages sur MSN pour pas que la petite fille ne lui aspire son âme un beau soir de 2006.

Kevin Durant (8,5) : s’il y en avait bien un qui pouvait rivaliser avec l’autre timbré ce soir, c’est bien KD. Il a eu beau n’en avoir rien à foutre de la vie humaine en sortant un nouveau match d’extraterrestre, Kevin Durant a dû s’incliner à la fin, en loupant le shoot de la gagne. En fait, Durantula ne s’est jamais rompu le tendon d’Achille, il voulait juste passer une année peinard aux Bahamas.

Joe Harris (4) : il devait être le Facteur X de ce match, mais il a plutôt été le plombier Q. Visant aussi bien que dans une soirée beer-pong, il a plus été Fat Joe que GI Joe sur ce match. Un pain de mie Harris avec beaucoup, beauuuucouuuuup de croûte.

Kyrie Irving (5) : dans les stats, Kyrie n’est pas exécrable, par contre dans les pourcentages c’est une autre histoire. Malmené par Jrue Holiday tout le long du match, il n’a pas su être à Kevin Durant ce que Khris Middleton a été à Giannis Antetokounmpo. Si la terre avait été ronde, peut-être que les shoots seraient rentrés avec l’aide de la gravité. Enfin on sait pas, enfin peut-être.

Landry Shamet (6) : Landry Shamet a fait le match que Joe Harris aurait dû faire en rentrant ses shoots et en étant précieux dans la rotation. Le tout avec un blaze et une allure d’intolérant au gluten.

Blake Griffin (6) : des mois et des mois entiers à se faire porter pâle pour au final se barrer incognito de Detroit et taper de nouveau ses meilleurs dunks sous le maillot d’un candidat au titre. Le malade imaginaire le mieux loti de l’histoire. Tu sais ? Celui que tu voyais pas en cours « parce qu’il avait la grippe » alors que tu le cramais à jouer à la PS5 dans le rayon jeux-vidéos à Auchan.

Tyler Johnson (4) : Bryn Forbes n’a peut-être pas de dégaine non plus, mais lui au moins il est doué au basket-ball. Tyler Johnson ? Il fait de la pub pour le blanchiment des dents, pour la dentition « Avant ».

Alize Johnson (-) : avec ce genre de prénom, on se doutait que cette ressemblance relative avec Jimmy Butler n’était que de la poudre aux yeux.

Mike James (-) : comme quoi, avoir joué dans la neige et sur la glace en Russie n’a pas forcément servi ici.

Bruce Brown (-) : toujours utile quand il joue, mais à peine 4 minutes ici. Bruce pas tout puissant…

James Harden (0) : veste douteuse, short trop court, pompes cheloues, masque sous le nez. Cristina Cordula et Pascal Soetens ont probablement fait une syncope en voyant ça.

Chers joueurs TTFL, si vous avez pris KD ou Giannis, sachez que vous vous êtes mis bien. Si vous avez pris Brook Lopez, ce sera un peu moins le cas, mais on doute que vous ayez fait ça. En tout cas, ce match n’était pas cool pour les pivots, eux qui ont vu des types de 2m11 artiller derrière l’arc et dribbler comme des gars d’1m90…

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top