Celtics

Jaylen Brown trop chaud pour l’équipe C des Lakers : 40 points, 9 rebonds à 17/20, c’est donc ça le plus-que-parfait ?

Jaylen Brown Celtics 16 avril 2021

Mr Clasico.

Source image : NBA League Pass

C’était l’heure du Clasico cette nuit du côté du Los Angeles. Du public dans les tribunes mais peu de joueurs dispos dans l’effectif des Lakers. Jaylen Brown et Boston ont longtemps cru qu’ils pourraient rouler sur leurs rivaux mais c’était sans compter la belle résistance locale. C’est parti pour le récap. 

Le boxscore maison c’est par ici.

Le Clasico Boston-Los Angeles est toujours une nuit spéciale, même quand l’une des deux équipes ne peut pas aligner LeBron James, Anthony Davis ou encore Andre Drummond. C’est donc avec un groupe largement remanié que Frank Vogel a attaqué ce match. Les Celtics ont vite compris qu’il y avait un gap de talent évident sur le parquet et ils ont mitraillé direct à commencer par Jaylen Brown. Le Jay Brother nous sort peut-être sa meilleure feuille de stats de la saison : 40 points, 9 rebonds (mais aussi six ballons perdus) à 17/20 en 80/60/100, le tout en… 32 minutes. Tout simplement inarrêtable ce soir. Il fallait bien ça pour mener une équipe de Boston peut-être un peu trop zen à l’idée d’affronter les habituels remplaçants locaux. L.A a fait un match de trainard, revenant plusieurs fois grâce à la force de son banc, mené ce soir par plusieurs hommes dont un très bon Talen Horton-Tucker. Le différentiel entre les deux second units est assez abyssale (69 à 26) et la défense des purple and gold a longtemps limité la casse, bien aidée par les nombreuses pertes de balle adverses. Le gros run des hommes de Brad Stevens entre la fin du troisième et le début du dernier acte aurait dû sceller une victoire facile pour les visiteurs mais le feu sacré animait les remplaçants de Los Angeles cette nuit. Un 24-2 sur les dernières minutes allait forcer le coach à renvoyer tous ses titulaires pour finir le boulot contre les Ben McLemore et Alfonzo McKinnie. La victoire est au bout mais les difficultés rencontrées ne vont pas aider à rassurer sur l’irrégularité de Boston.

Les Celtics s’offrent une cinquième victoire de rang cette nuit et cela leur permet de recoller à Atlanta pour la quatrième place à l’Est. Le road trip qui s’annonçait assez complexe (Denver, Portland puis L.A) est finalement bouclé avec un 100% de victoires et ils pourront bonifier cette série avec la venue des Warriors puis des Bulls sur les prochains matchs. Les Lakers n’avaient pas beaucoup d’espoir sur cette rencontre et la profondeur de l’équipe a dû rassurer Frank Vogel sur ses forces en présence. La grosse nouvelle de la nuit c’est surtout qu’AD sera bientôt de retour et on se dit que cela va beaucoup aider cette équipe, surtout en attaque où il manque clairement un leader. Le double affrontement à venir contre le Jazz sera sans doute bien corsé.

Boston domine Los Angeles en deux temps et ils le doivent surtout à un grand Jaylen Brown qui a conjugué dominer au plus-que-parfait. Belle image également de Jayson Tatum qui portait un brassard aux couleurs purple and gold et brodé du numéro 24. On se doute de la raison. La rivalité perdure mais la classe domine. 

 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top