Blazers

Les nouveaux Blazers l’emportent face au nouveau Magic : rien d’illogique hein, mais deux tendances qui se confirment

Norman Powell 27 mars 2021

Pas de Damian Lillard pour Portland mais le retour de Jusuf Nurkic et les débuts de Norman Powell. Les Blazers au complet ? On y est presque !

Source image : YouTube

L’issue de ce match ne faisait guère de doutes, un peu comme tous les futurs matchs d’Orlando finalement. 24h après l’incroyable ménage de printemps opéré en Floride, le Magic recevait Portland pour le chapitre 1 de sa nouvelle histoire, une équipe des Blazers qui devait elle aussi se faire à une nouvelle mouture en cette entame de dernière ligne droite de la régulière. Au final ? Pas de surprise, mais deux tendances qui se dégagent.

la boxscore maison, c’est par ici !

Il est plutôt certain que dans quelques mois, Blazers et Magic seront en tête de liste des franchises NBA dont on parle. La première pour un éventuel run en Playoffs, et l’autre dans des bails plutôt liés à la Draft. Bah ouais, Orlando jouait hier soir son premier match sans Aaron Gordon, sans Evan Fournier et sans Nikola Vucevic, aka 70% de son scoring depuis six ans ou pas loin. Rajoutez à cela les blessures de longue date de Markelle Fultz, Jonathan Isaac et Cole Anthony, les trois seules raisons de sourire dans la région, et celle d’un Terrence Ross dont on soupçonnait plus hier un début de dépression, et vous obtenez une équipe qui se présente à son adversaire avec Chuma Okeke en leader et des joueurs comme Chasson Randle ou Karim Mane pour jouer les giga role players. Ca pique hein ? Ouep, ça pique et ça file des boutons, mais c’est le jeu, il fallait probablement ça pour repartir du « bon pied », et le Magic s’en relèvera ou pas. En face hier ? Les Blazers, pas le même délire car jouissant d’une cote intéressante à l’Ouest et participants actifs également à cette fameuse trade deadline de la veille.

Résultat des courses ? Pas de Damian Lillard cette nuit, absent à cause d’un coup pris au genou l’avant-veille, mais un C.J. McCollum bel et bien de retour, un… Jusuf Nurkic de retour pour la première fois depuis deux mois et demi, un Enes Kanter accompagnant du coup Carmelo Anthony en sortie de banc et un Norman Powell qui faisait ses grands débuts avec sa nouvelle franchise. Ce qu’il fallait démontrer cette nuit ? Pas grand chose évidemment, compte tenu de la faiblesse de l’adversaire principalement, mais des nouveaux arrivants ou revenants bien en jambe. 8 points, 8 rebonds, 2 passes, 1 steal et 1 contre pour Jusuf Nurkic en 19 minutes, 22 points à 7/13 dont 5/7 du parking pour un Norman Powell qui s’est vite acclimaté aux côtés d’un autre arrière au long nez, et la promesse en sortie de banc d’un Big Three Kanter / Melo / Powell qui devrait mettre de sacrées races à pas mal de second units d’ici la fin de la régulière.

Au final ? Le Magic y aura cru, longtemps, et quelque chose nous dit que l’envie démontrée par cette équipe new look nous offrira probablement et très vite quelques autres matchs intéressants, Chuma Okeke a un nom rigolo et il a été solide, James Ennis a été bon mais on s’en cogne, et les Blazers se sont donc imposés petitement 112-105 car la vie sans Lillard n’est quand même pas la même. Deux destins bien différents cette saison, un résultat logique, mais deux équipes qu’on a tout de même… envie de revoir très vite. Oui, même le Magic.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top