Hornets

Malik Monk se prend pour Booba : salle de bain à Paris, piaule à Miami, et ça fait six défaites de suite pour le Heat

Booba 27 mars 2021

Sale mood pour le Heat, et les Hornets restent… quatrièmes à l’Est !

Source image : YouTube

N’importe quel fan français de NBA se souvient du match disputé en janvier 2020 à Paris, rencontre lors de laquelle les Hornets avaient résisté aux Bucks grâce à un Malik Monk qui se montrait ce jour là aux yeux de Neymar et Killian Mbappe comme le MVP en puissance de la Ligue. Quatorze mois plus tard ? Les Hornets sont quatrièmes de la Conférence Est, et cette nuit le coquin Malik est une nouvelle fois sorti de sa boîte pour infliger à Miami sa sixième défaite de suite. On espère que Ney a apprécié.

Hop, envoyez la jolie boxscore maison

Drôle de dynamiques pour les Hornets et le Heat. En effet, après un 11-1 qui replaçait Miami dans les hauteurs de l’Est tout en commençant à faire causer dans les chaumières, le Heat en est désormais à sa… sixième défaite de rang et glisse inexorablement vers le ventre mou de l’Est, le même genre de ventre mou que celui de Luka Doncic en retour de week-end festif chez les Jokic. Jimmy Butler et Bam Adebayo ont bien repris du service oui, ensemble, oui, mais quelque chose ne tourne pas rond à South Beach depuis le All-Star Break. Les arrivées de Victor Oladipo et Nemanja Bjelica à la trade deadline viendront peut-être remettre un peu d’eau au moulin d’Erik Spoelstra, on parle également d’une arrivée probable de LaMarcus Aldridge, mais pour l’instant les faits sont là : le Heat en chie grave et stationne ce matin à une bien décevante huitième place de sa conférence après avoir caressé le Top 4 en début de mois.

Et cette nuit… qui en a profité ? Ding ding ding, les Hornets bien sûr, trouble-fêtes avérés de l’Est cette saison avec les Knicks, et bien installés pour leur part… dans le Top 4 d l’Est, et ce malgré la blessure de leur petit génie LaMelo Ball, et ce en jouant depuis le début de saison avec le jeune vieux Cody Zeller et Bismack Sit down Biyombo comme uniques intérieurs de métier. Mais il y a dans cette équipe de Charlotte un feu qui brûle, et lorsque ce n’est pas le revenant Gordon Hayward qui joue les héros, lorsque Devonte’ Graham déçoit ou lorsque le duo Miles Bridges / PJ Washington n’est pas dans son meilleur jour, on peut alors compter au pays de Jordan sur le duo Terry Rozier / … Malik Monk. 26 points, 5 rebonds et 11 passes pour le premier cette nuit, et donc 32 points en 26 minutes et en sortie de banc pour le second, aussi saignant et adroit que son homonyme télévisuel est à cheval sur la propreté. Si vous n’avez pas compris la dernière phrase foncez sur Google, mais l’essentiel est ailleurs, à savoir une équipe des Hornets qui continue d’étonner et un Malik Monk en mode Booba, à savoir chez lui aussi bien à Paris qu’à Mayami.

D’un côté une série noire qui se poursuit malgré les quelques sourires entrevus à la trade deadline, de l’autre une équipe qui continue de gagner malgré les larmes consécutives à la blessure du favori pour le trophée de Rookie Of the Year. Moralité ? Ne vous fiez pas aux apparences, car c’est toujours sur le terrain que tout se règle.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top