Heat

LaMarcus Aldridge est dispo sur le marché : zoom sur Miami, l’un des candidats pour attirer LMA

LaMarcus Aldridge -pari

LaMarcus Aldridge aux Spurs, c’est fini. Et le Heat serait plutôt intéressé pour l’accueillir.

Source image : YouTube - Spurs

La news est tombée mercredi soir via Gregg Popovich : LaMarcus Aldridge et les Spurs, c’est terminé. Alors que l’on se rapproche de plus en plus de la trade deadline du 25 mars, Aldridge est sur le marché des transferts. Et visiblement, le Heat est sur le coup.

Avant toute chose, il faut savoir que le salaire actuel d’Aldridge est de 24 millions la saison, et que LMA est dans la dernière année de son contrat. Deux éléments à avoir en tête et si transfert il y a, il faudra matcher la valeur marchande, sauf en cas de grosse trade exception (coucou Boston). San Antonio veut bien entendu éviter le buyout, ce qui serait synonyme d’aucune contrepartie reçue.

Parmi les équipes candidates pour récupérer LaMarcus, il y a donc le Heat comme le rapporte le Miami Herald, qui nous indique que des discussions ont déjà eu lieu avec San Antonio. Aldridge étant sur sa dernière année de contrat, son salaire doit être absorbé uniquement sur la fin de la saison. Mais si Miami veut le pépère, Anthony Chiang et Barry Jackson nous rappellent que la franchise floridienne devra lâcher environ 19 millions pour permettre à LMA d’intégrer l’équipe. Pour ça, Miami a plusieurs options. Tout d’abord, la solution financière la plus évidente serait d’envoyer Kelly Olynyk et son salaire de 13 millions puis de compléter avec deux-trois babioles qui traîneraient dans le coin. Mais avec un Aldridge sur le déclin, pas sûr que ce dernier soit 10 millions de dollars plus fort qu’Olynyk aujourd’hui, même si ce dernier est loin d’être exceptionnel hein. Mais on a le sentiment qu’il faudrait insuffler quelque chose de nouveau dans cette équipe du Heat, qui a bien redressé la barre récemment mais qu’on a du mal à considérer parmi les meilleures équipes de l’Est pour l’instant. Le Miami Herald a mentionné le nom d’Andre Iguodala avec ses 15 millions, mais on n’imagine pas vraiment Pat Riley lâcher son vétéran qui trouve toujours un moyen d’être important en Playoffs. Du coup, ça ne s’annonce pas facile cette affaire. Parmi les autres salaires que peut envoyer le Heat, on note celui de Meyers Leonard à 9,4 millions, et ensuite on n’a plus rien au-dessus de 6 millions, Avery Bradley étant le prochain avec 5,6.

Si et seulement si les Spurs ne trouvent personne pour Aldridge avant la trade deadline, on peut imaginer un buyout, ce qui ferait de LMA un agent libre. On vous rappelle que Miami possède notamment une disabled player exception de 4,7 millions qui peut toujours servir. Ceci reste cependant un scénario assez improbable sachant que les Spurs ne sont pas des nullos en affaire, eux qui veulent éviter la voie du buyout. On voit mal Popovich laisser partir Aldridge contre un bout de ficelle et trois trombones. Les Spurs ont bon espoir de trouver une équipe chez qui envoyer LaMarcus, qui peut toujours apporter quelques petites choses. Certes, les stats de cette année sont les plus basses depuis sa saison rookie avec les Blazers en 2006-07. Certes, il a eu des bobos qui l’ont contraint à être sur le banc des Spurs. Mais il tourne à 13,7 points (à 46,4% au tir) et 4,5 rebonds en 25,9 minutes de jeu, ça va on a connu pire.

LaMarcus Aldridge et les Spurs, c’est fini et les rumeurs vont bon train. Entre Miami mais aussi Boston, Toronto, et le retour à la maison à Portland, on a hâte de voir dans quelle équipe Aldridge peut atterrir. Réponse sûrement avant le 25 mars.

Source texte : Miami Herald

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top