Raptors

Pascal Siakam sur le flanc jusqu’à la reprise post All-Star Weekend : youpi, 181ème titre depuis un an avec le mot COVID dedans

Harold 13 août 2020

En fait le MVP ce sera ni Joel Embiid ni personne d’autre, ce sera Harold Covid.

Source : memegen

La drôle d’atmosphère entourant le match entre les Raptors et les Rockets vendredi soir a donc débouché sur ceci : Pascal Siakam ne jouera pas avant le retour post All-Star Weekend, et il manquera donc les trois derniers matchs des Raptors avant le break du week-end prochain.

Souvenez-vous, et faites un effort c’était il n’y a pas si longtemps que ça. Vendredi soir pour être précis, avec un staff des Raptors décimé à cause du protocole COVID, protocole qui concernait aussi la toupie préférée de ton toupieur préféré : Pascal Siakam. Deux infos coulaient et découlaient donc de cette situation : 1) Sergio Scariolo et son Pento étaient de sortie pour suppléer Nick Nurse (mission accomplie, victoire face à Houston) et 2) Pascal Siakam a donc l’air d’être du genre à taper des soirées Uno avec l’intégralité de son staff. Résultat des courses en tout cas : une absence prolongée pour ne prendre aucun risque et/ou parce que les Dinos n’ont pas bien le choix, et un brelan de matchs face à Chicago, Detroit et Boston qu’il faudra aborder sans l’intérieur bondissant, mais plutôt avec comme leaders les trois petits cochons Kyle Lowry, Fred VanVleet et Norman Powell puis le grand méchant loup Chris Boucher et le body-buildé OG Anunoby, alors que selon nos sources Yuta Watanabe est toujours en salle de réveil, alors que selon nos sources Stanley Johnson est toujours nul.

Un cas de plus dans l’immensément longue liste des joueurs ayant du ou devant se passer de basket à cause du Covid, à une semaine d’un évènement redouté par les bactériologistes mais attendu de pied ferme par les traders et les banquiers qui gravitent autour de la Ligue. Dommage pour Siakam et les Raptors, sur une bonne série et de retour dans les hauteurs de l’Est, mais une absence qui ne sera peut-être qu’un souvenir futile dans quelques jours compte tenu du programme assez light de la franchise canadienne durant l’indisponibilité du MIP 2019.

Repos forcé pour Pascal Siakam, et repos isolé probablement. Pas loin de dire que ça tombe à pic en plein coeur de cette saison très condensée, et surtout une absence qui pourrait, si ça veut rire, ne pas avoir d’incidence dans le parcours des Dinos cette saison. Allez, va, y’a pire comme mauvaise nouvelle.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top