All-Star Weekend

Qui seront les 7 remplaçants All-Star de la Conférence Ouest ? La rédaction donne son avis !

Damian Lillard 17 décembre 2019 -- pari

Plus fort les excuses, j’entends rien.

Source image : YouTube/NBA

Avec des remplaçants pour le All-Star Game 2021 qui seront annoncés officiellement dans la soirée, l’heure est venue de faire tourner les votes de la rédaction TrashTalk ! Après la Conférence Est, on s’occupe de l’Ouest et de ses 7 joueurs de substitutions, avec pour rappel le modèle suivant : 2 guards, 3 forwards et 2 wild cards.

Et d’ailleurs, comme d’habitude, vous connaissez le principe : le but est de partager tous ensemble nos avis, pas uniquement les catapulter pour ne rien avoir en retour. On attend donc vos propres votes, avec votre petit texte et ce qui vous rend sûr et certain de votre choix. Sans plus attendre, voici les génies du jour.

___

Giovanni

  • De’Aaron Fox
  • Damian Lillard
  • Donovan Mitchell
  • Devin Booker
  • Paul George
  • Zion Williamson
  • Rudy Gobert

Aucune hésitation en ce qui concerne le trio Lillard / Mitchell / Booker, si ce n’est une énième larmiche pour un DeMar DeRozan qui a l’habitude car son deuxième prénom pourrait être DeSnub. Pour la dernière gâche ça part sur un Fox plutôt qu’un SGA après quelques heures à m’être arraché les cheveux, avant de me rendre compte que ça n’en valait pas la peine, alors que Paul George, Zion Williamson et Rudy Gobert sont pour moi giga-légitimes cette saison, au contraire de Brandon Ingram ou, évidemment, des blessés passés et présents comme Anthony Davis, Karl-Anthony Towns, Christian Wood, Mike Conley ou Aleksej Pokusevski, qui n’a rien à voir là-dedans mais que mon contrat oblige à mentionner une fois par jour.

Nicolas

  • Damian Lillard
  • Paul George
  • Rudy Gobert 
  • Donovan Mitchell
  • Devin Booker
  • Chris Paul
  • Zion Williamson
  • Anthony Davis*

Dans la Conférence Ouest, pas d’hésitation sur Damian Lillard, Paul George, Rudy Gobert et Donovan Mitchell. J’estime que Dame aurait mérité d’être un starter devant Luka Doncic avec sa campagne calibre MVP, à partir de là pas besoin de justification supplémentaire, j’estime aussi que PG-13 mérite largement sa place après son très gros début de saison aux côtés de Kawhi Leonard, tandis que le duo du Jazz mérite clairement d’être là vu les résultats exceptionnels d’Utah. Ensuite, y’a du monde qui frappe au portillon mais ça sera trop court pour De’Aaron Fox, Brandon Ingram ou encore DeMar DeRozan. Avec les Suns qui enchaînent les victoires, je mets à la fois Devin Booker et Chris Paul. Le premier a sérieusement chauffé ces derniers temps alors que le second est toujours en mode Point God et fait changer de dimension chaque équipe dans laquelle il passe. Enfin, Zion Williamson mérite aussi son ticket, lui qui est monstrueux d’efficacité en attaque tout en progressant dans les autres aspects du jeu, même si ça reste compliqué en défense. Petite mention pour Anthony Davis, qui ne pourra pas participer à cause d’un gros bobo mais qui représente évidemment un joueur calibre All-Star.

Bastien

  • Damian Lillard
  • Donovan Mitchell
  • Paul George
  • Zion Williamson
  • Rudy Gobert
  • Devin Booker
  • De’Aaron Fox

Comme dit précédemment, l’Ouest fut assez facile à cerner cette saison avec des blessures à répétition et des postes fournis de manière équilibrée. Les forwards, habituellement impossibles à trier, ont laissé place à un trio Gobert – PG – Zion qui mérite. Production individuelle, équipe qui cartonne ou les deux, pas grand chose à dire. Les guards sont eux aussi équilibrés avec les inévitables Mitchell et Lillard, tout comme Devin Booker. Le seul véritable siège en discussion est le dernier, une wild card que j’offre à De’Aaron Fox. Les Kings enchaînent les défaites, et DeMar DeRozan peut tout à fait prendre la place du renard chez les étoiles, mais la saison individuelle de DAF est tellement peu médiatisée et appréciée à sa juste valeur que je souhaitais la mettre en avant. Et puis, un peu de soleil à Sacramento ça leur fera du bien.

Alexandre M

  • Damian Lillard
  • Donovan Mitchell
  • Paul George
  • Zion Williamson
  • Rudy Gobert
  • Devin Booker
  • DeMar DeRozan

Comme à l’Est, une fois les titulaires connus, il n’y plus trop d’hésitation pour les deux postes d’arrières remplaçants. Comment ne pas prendre Lillard, qui est juste monstrueux depuis la reprise ? Comment ne pas choisir Mitchell qui est l’option numéro 1 de la meilleure équipe de la ligue sur ce début de saison ? Pour les trois postes de “Forwards”, Paul George et Rudy Gobert apparaissent comme des évidences tant leurs apports sont cruciaux au sein d’équipes qui dominent l’Ouest. Zion Williamson vient compléter le trio du frontcourt remplaçant. Le bestiau de la Nouvelle Orléans profite de l’absence d’Anthony Davis et s’appuie sur un premier tiers de saison très solide. Enfin, une des deux wild cards doit être donnée à Devin Booker, le meilleur joueur de Suns top 4 de l’Ouest et qui ont clairement un visage très flippant pour les adversaires dès que Book est chaud. La dernière place revient ici à DeMar DeRozan devant des gars comme De’Aaron Fox, Shai Gilgeous-Alexander ou Ja Morant. Cela vient récompenser le magnifique travail de l’ailier de Spurs qui pratiquent un bon basket et son playoffables. Les petits jeunes auront peut-être plus de chances l’an prochain.

Ben

  • Damian Lillard
  • Donovan Mitchell
  • Devin Booker
  • De’Aaron Fox
  • Rudy Gobert
  • Zion Williamson
  • Paul George

Dame mérite d’avoir son nom en gras, souligné en rouge et surligné en violet pour que les responsables de son oubli parmi les titulaires le regrettent à tout jamais. On ne va pas revenir sur cette histoire encore une fois, mais j’ai déjà très hâte de le voir s’énerver sur ses prochains adversaires pour ce snub alors qu’il est déjà candidat au titre de MVP cette saison. Ensuite, les deux représentants du Jazz sont là pour célébrer cet incroyable démarrage, et oui Rudy Gobert va bien recevoir sa deuxième étoile, cocorico ! Pour compléter le backcourt, prime à Devin Booker plutôt que l’ancien Chris Paul. L’homme aux 70 points dans un match s’installe tranquillement parmi les habitués de l’événement alors qu’il est temps de mettre un peu de respect sur le nom de De’Aaron Fox. Enfin, la blessure d’Anthony Davis m’a facilité le travail. Paul George aurait presque pu être titulaire s’il n’avait pas un monstre comme coéquipiers et Zion Williamson mérite qu’on parle plus de lui (ce genre de phrase totalement improbable pour le first pick le plus hype depuis LeBron James en 2003).

Alexandre T

  • Damian Lillard
  • De’Aaron Fox
  • Donovan Mitchell
  • Devin Booker
  • Paul George 
  • Zion Williamson
  • Rudy Gobert

Aussi bizarrement que ça puisse être, le choix à l’Ouest a été largement plus facile que pour l’Est. Déjà parce qu’il y a la blinde de blessés (Davis, McCollum, Wood) mais aussi parce que certains ne sont pas aussi flamboyants que prévus. J’avais mis Lillard avec les titulaires et il sera donc mon premier « remplaçant ». Aaron Fox a été gigantesque pour les Kings et il mérite un peu de reconnaissance pour le taf réalisé. Paul George, malgré quelques matchs manqués, a bien remis les compteurs à zéro et le bilan des Clippers lui permet d’aller rejoindre son copain Kawhi. Même constat pour le Jazz qui mérite d’aligner son duo, même s’ils sont remplaçants. Devin Booker a connu une période de moins bien en janvier mais il fallait bien un mec des Suns dans cette équation. Enfin, Zion Williamson ne fait que monter en puissance et son profil est parfait pour ce type d’événement, au détriment d’un Brandon Ingram notamment.

Arthur

  • Damian Lillard
  • DeMar DeRozan
  • Donovan Mitchell
  • Devin Booker
  • Paul George 
  • Zion Williamson
  • Rudy Gobert

À l’Ouest, tout est clair comme de l’eau de roche et si le dilemme entre De’Aaron Fox et DeMar DeRozan existe, il n’est pas pour autant très compliqué à régler : San Antonio est sixième, Sacramento douzième. Un constat simpliste mais ô combien révélateur de deux mentalités différentes. Sur les sept dernières rencontres, De’Aaron Fox pose 17 unités de moyenne basées sur des pourcentages douteux et Sacramento s’incline à sept reprises. Un choke monumental juste avant que la décision étoilée ne soit rendue. La pression ? Probablement. Seulement, San Antonio reste sur 5 succès en 6 rencontres et le petit renard ne peut se permettre des écarts de performance, autant d’un point de vue collectif qu’individuel. Passons à Rudy Gobert, naturellement sous le feu de critiques peu objectives et fondées à partir de l’idéal Schwarzenegger. Il ne score pas 30 pions par match, ne montre pas ses veines à la caméra et ne se trimballe pas dans la cuisine des Jenner en slibard à pois. Non, il est juste le rempart défensif du leader de NBA, l’homme qui fait paraître Joe Ingles pour un bon défenseur, le mur qui sépare les opprimés de leurs assaillants – et en somme – l’ami qu’aurait aimé avoir Yuta Watanabe un sombre soir de février. Rudy est étoilé, et Cholet brille de mille feux.

Clément

  • DAMIAN LILLARD
  • Donovan Mitchell
  • De’Aaron Fox
  • Devin Booker
  • Paul George
  • Zion Williamson
  • Rudy Gobert

On va déjà commencer par mettre en grosses majuscules le blaze de Damian Lillard, lui qui aurait dû être starter comme Aaron Gordon aurait dû gagner les Concours de Dunks 2016 et 2020 (j’étais obligé aussi), sa place est clairement assurée tout comme celle de Donovan Mitchell, tête de gondole de la meilleure équipe de la ligue, il pourra même penser à se réconcilier de sa brouille passée avec Rudy Gobert à base d’alley-oops bien sentis, car s’il faudra penser à bien désinfecter les micros en salle de presse, comment ne voulez-vous pas envoyer deux joueurs du Jazz à l’événement ? Devin Jenner Booker sera le grand gagnant de la belle saison des Suns et aura le droit de venir enflammer quelques ficelles et de payer une petite bière de remerciement pour les travaux à CP3. Paul George quant à lui, réalise encore une saison classique dans le plus grand des silences et va pouvoir broder une étoile de plus sur sa veste malgré ses différents surnoms (PayPal P, Pastis P et j’en passe)… Mais là encore, il faut bien quelques petits nouveaux dans le game, et à l’Est, en ce qui me concerne, ce sera De’Aaron Fox et Zion Williamson qui viendront fracasser 2-3 arceaux en guise de dépucelage, ces deux là collent bien à l’événement non ? Big up tout de même aux DeMar DeRozan ou Chris Paul qui ont déjà pu kiffer, et à Anthony Davis et Christian Wood, tous deux blessés, mais malheureusement il faut des snobés partout…

Killian

  • De’Aaron Fox
  • Chris Paul
  • Donovan Mitchell
  • Rudy Gobert
  • Damian Lillard
  • Paul George
  • Zion Williamson

La concurrence aura été rude au poste de meneur. Le grand retour de Stephen Curry aura mis hors du 5 majeur un Damian Lillard en mode MVP ou encore Chris Paul le vétéran infatigable. Pour se consoler, on place assurément le meneur de Portland et celui de Phoenix sur le banc. Enfin, en guise de mise à l’honneur, un petit spot pour De’Aaron Fox ne serait absolument pas volé tant le meneur des Kings performe à chaque match. Faute d’avoir obtenu une place de titulaire, les deux stars du Jazz Gobert et Mitchell ont eux aussi leur place sur le banc côté Ouest. Absent l’année dernière, Paul George a légitimement sa place dans le roster cette année. Enfin sorti de ses problèmes de blessures, Zion réalise pour le moment une belle saison sophomore mérite amplement d’être appelé cette année. En définitive, le choix a été moins rude du côté de la Conférence Ouest, bien que certains, à l’instar de Devin Booker, auraient pu avoir le mérite d’apparaître.

Elias

  • Damian Lillard
  • Donovan Mitchell 
  • Chris Paul
  • De’Aaron Fox
  • Zion Williamson
  • Rudy Gobert
  • Paul George

Zéro débat pour Damian Lillard qui joue comme et est un candidat légitime au MVP. Même certitude pour Donovan Mitchell qui est le meilleur joueur de la meilleure équipe de la Ligue et qui sera accompagné par Rudy Gobert. Le Français est l’ancre de la deuxième meilleure équipe défensive de la Ligue et sans lui c’est tout le projet Jazz qui tomberait à l’eau. Paul George rejoue comme PG-13 et était même un possible candidat MVP avant que les blessures (et Kawhi…) le frêne. Enfin, Zion Williamson doit être All-Star, le sophomore a passé un cap ces dernières semaines et plusieurs équipes se sont cassées les dents sur ses qualités offensives hors du commun. Passons au moins évidemment. Chris Paul prend la place de Devin Booker car deux Suns All-Star c’est un peu exagéré. Sans le Point God, les Suns ne deviennent pas une équipe qui compte à l’Est et le simple fait de ramener Phoenix en Playoffs vaut une étoile. De’Aaron Fox remporte le duel des meneurs trop fort dans des équipes pas ouf en opposition avec Ja Morant, Shai Gilgeous-Alexander et D’Angelo Russell (trouvez l’intru). Le meneur des Kings était encore un All-Star indiscutable avant cette horrible série de défaite que traverse son équipe mais voilà, un représentant des Kings au All-Star Game est devenu tellement rare qu’on ne va pas passer à côté de l’occasion ! On a fort hésité à mettre Mike Conley qui mérite grave son étoile cette saison mais ça bloque un peu trop au niveau statistique.

_____

Bilan des votes

  • Damian Lillard : 10 votes
  • Donovan Mitchell : 10 votes
  • Paul George : 10 votes
  • Zion Williamson : 10 votes
  • Rudy Gobert : 10 votes
  • Devin Booker : 8 votes
  • De’Aaron Fox : 7 votes
  • Chris Paul : 3 votes
  • DeMar DeRozan : 2 votes

Les jeux sont faits, en attendant les résultats de ce mardi soir. Qui sont vos 7 remplaçants pour représenter la Conférence Ouest, sur ce All-Star Game 2021 ? Faites tourner vos bulletins !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top