Nuggets

Jamal Murray découpe les Cavaliers : 50 points à 21/25 au tir sans tenter un seul lancer-franc, qu’est-ce que c’est que ce barouf ?

Apparemment les Cavaliers ont déménagé à Orlando puisque ce vendredi soir, on a retrouvé le Jamal Murray de la bulle NBA. Le meneur canadien a battu son record de points en saison régulière avec 50 pions sur la bouche des Cavs, ponctués par des pourcentages à rendre Monsieur Propre jaloux : 21/25 au tir et 8/10 de loin, tout ça… sans scorer un seul lancer franc !

Qu’il est frustrant. Après sa magnifique bubulle et des moyennes de 26,5 points et 50% au tir, Jamal Murray est très vite redescendu de son nuage. Oui, depuis le début de saison, on a retrouvé le Murray inconstant capable du meilleur comme du pire. Bien malin qui peut prédire – avant chaque rencontre – la version du meneur à laquelle nous aurons le droit. Cette année, le Canadien envoie 19,4 points à 45% au tir dont 35% de loin, et semble plafonner le niveau de son équipe. Seulement, Jamal vient de se rattraper, et de la plus jolie des manières. Face à Sexton et Garland – deux des guards les plus rigoureux en défense (pas du tout) – Jamal Murray a donc explosé son career-high en saison régulière en balançant 50 pions à 21/25 au tir dont 8/10 du parking. Oui, fifty points sans même tenter un seul lancer franc : une première dans l’histoire de la Grande Ligue. Et en plus d’avoir été super propre au tir, Jamal Murray l’a aussi été dans le jeu avec seulement un seul ballon perdu. Auteur de 20 points en première mi-temps, le meneur met déjà à lui seul les Cavaliers dans le rétroviseur et son équipe mène de 19 points à la mi-temps. Le feu perdure et le Canadien inscrira 20 unités dans le dernier quart (13 points d’affilée), une performance de pyromane ô combien frustrante. Oui, Jamal Murray a un potentiel de fou furieux en attaque et – même si elle est stratosphérique – ce genre de performance ne devrait pas se limiter à sa périodicité annuelle, surtout quand son équipe galère autant depuis le début de saison. De son côté, Nikola Jokic termine tout de même la rencontre avec un triple-double : 16 points, 12 rebonds, 10 assists et 4 interceptions, mais le Serbe a clairement laissé les clefs du camtar à son lieutenant étant donné qu’il n’a tenté que huit tirs ce soir. Avec 22 points, Michael Porter Jr. a lui aussi été très bon, surtout en première mi-temps. Bref, les Nuggets mettent fin à cinq rencontres sans victoire à l’extérieur, et reprennent un succès d’avance sur les Warriors, battus par le Magic plus tôt dans la soirée. 

Du côté de l’Ohio, c’est la déprime totale. Humiliée par Murray, la défense des Cavaliers n’a cessé d’être aux abois et après un surprenant début de saison, les hommes de J.B. Bickerstaff sont désormais sur une série de neuf défaites consécutives. Rien ne va plus et leur défense n’a jamais été aussi catastrophique depuis le début de saison. De l’autre côté, l’attaque perd de son charme et de son efficacité. Sur les quinze dernières rencontres, les Cavs ont le trentième rating offensif et le vingt-neuvième rating défensif de la Ligue. Oui, Cleveland est donc la pire équipe en NBA depuis plus de trois semaines et les espoirs de play-in s’effritent rencontre après rencontre. Éclaircie dans les nuages, Jarrett Allen a encore envoyé 20 points, 10 rebonds, 4 assists et 1 contre à 8/9 au tir. Enfin, là n’est pas l’important et le All-Star break pourrait bien arriver au meilleur des moments pour cette équipe, qui a réellement besoin d’une pause.

Jamal “Bubulle” Murray est donc sorti du placard et ce sont les Cavs qui en ont fait les frais. Premier joueur de l’histoire à scorer 50 points sans tenter un seul lancer franc, ça marche. Bonus : le Canadien rejoint Wilt Chamberlain avec le meilleur pourcentage de l’histoire NBA sur un match à minimum 25 tirs tentés. Bazar, quand tu rejoins Wilt, tu sais que ça ne rigole plus. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top