Jazz

Steve Kerr ambitieux pour le Jazz : « Ils sont là où nous étions il y a trois ou quatre ans, » et merci pour la pression

steve kerr

Bien vu la technique pour mettre la pression à ses adversaire Steve, tu es vraiment le boss !

Source image : YouTube/NBA

Le Jazz a-t-il enfin passé un cap cette saison ? Il semble encore trop tôt pour le dire, même si l’équipe de Salt Lake City réalise un excellent début de saison 2020-21. Steve Kerr s’est en tout cas montré très positif concernant son adversaire du week-end passé, qu’il ne veut surtout pas sous-estimer et compare d’ailleurs à ses Warriors. Il ne manque que les titres…

Bien installé sur le podium de la Conférence Ouest, le Jazz est en train de surprendre au sein de la NBA. Après un départ moyen (quatre victoires et autant de défaites), Donovan Mitchell et ses partenaires de jeu ont bien appuyé sur le champignon et sont désormais l’équipe à battre et à abattre au sein de la Ligue. Leur tranquille succès 127 à 108 face aux Warriors samedi soir a porté à huit leur série de victoires et confirmé les très bonnes choses aperçues ces dernières semaines. Sans doute pas le dernier à écouter lorsqu’on commence à parler basket, Steve Kerr a d’ailleurs été très encourageant concernant l’équipe du lac salé à la suite de la défaite de son équipe, largement surclassée. L’entraîneur des Warriors, sacré à cinq reprises en tant que joueur et à trois reprises en tant que coach, sait en général de quoi il parle et n’a sans doute pas tressé des couronnes au Jazz uniquement pour faire plaisir à son collègue Quin Snyder. Ses propos d’après-match, retranscrits par Tony Jones de The Athletic, et notamment cette comparaison aux Warriors sacrés en 2015, 2017 et 2018 doivent réjouir la franchise de l’Utah, souhaitant s’inscrire comme un sérieux contender.

« Utah est une équipe de vétérans. Ils essaient de gagner un titre et je pense qu’ils en sont capables. Vous savez, ils sont là où nous étions il y a trois ou quatre ans. »

Il faut dire que le Jazz est sans doute l’équipe jouant le meilleur basket actuellement au sein de la NBA. Sixièmes à l’efficacité offensive (114,3) et troisièmes à l’efficacité défensive (107,1), les Mormons sont aussi très adroits à 3-points (40,3%), l’une de leurs plus grandes forces cette saison. Tout semble sourire ces dernières semaines, l’équipe bénéficiant du retour en forme progressif de Bojan Bogdanovic, du comeback dans l’Utah du soutier Derrick Favors, et d’un banc beaucoup plus performant qu’auparavant, notamment grâce à Jordan Clarkson (17,4 points à 48,6% au tir, 4,4 rebonds et 1,9 passe). Mike Conley retrouve lui le niveau qu’il avait avant de quitter Memphis (16,4 points à 46,3% au tir, 3,7 rebonds et 5,9 passes). Enfin, Donovan Mitchell (24,3 points, 4,1 rebonds et 5 passes) est le leader tant attendu, comme il avait pu le faire en Playoffs face aux Nuggets dans la bulle d’Orlando, complétant parfaitement l’apport avant tout défensif de Rudy Gobert (12,1 points, 13,5 rebonds et 2,7 contres). Si la recette fonctionne très bien pour le moment, on sait tous ce que vise réellement le Jazz. Spida Mitchell et ses coéquipiers veulent avant tout enfin passer un cap en Playoffs après deux éliminations au second tour (en 2017 et 2018) suivies de deux sorties dès le premier tour. C’est d’ailleurs l’élément séparant pour l’instant l’équipe de Kerr de celle de Snyder, nuançant carrément la comparaison du coach californien. Pourrait-on donc voir un Jazz être la surprise des Playoffs 2021, à la manière de Nuggets les ayant écarté de leur chemin au terme d’une série que le Jazz a d’ailleurs longtemps mené avant de perdre au terme du match 7 ? C’est tout à fait possible, mais pour l’instant, Donovan Mitchell et sa team ne veulent pas se prendre la tête et mettre la charrue avant les bœufs. On avance au jour le jour dans l’Utah, on s’améliore au fur et à mesure et on verra par la suite pour le reste.

« Ce que coach Kerr a dit est un vrai compliment, mais nous devons nous concentrer sur ce que nous faisons. Le plus important, c’est de se concentrer sur les détails, et c’est là que ça se joue. Nous n’avons pas dépassé le deuxième tour [des Playoffs, ndlr], donc nous regardons les choses match après match. […] Nous savons que nous avons du chemin à faire. Nous devons continuer à penser aux petites choses. Nous devons garder le pied sur l’accélérateur, et ça doit être notre état d’esprit à chaque match. »

Le Jazz ne laisse personne indifférent avec son entame d’exercice 2020-21 plus aboutie que prévu. Steve Kerr n’a pas été avare en compliments concernant la principale force de frappe à l’Ouest derrière les Lakers et les Clippers. On a hâte de voir ce que va donner ce Jazz au cours des prochaines semaines et par la suite en Playoffs !

Source texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top