Cavaliers

Les Cavs se farcissent une nouvelle fois les Nets : Jarrett Allen et Taurean Prince ont donné une leçon à Brooklyn, ironique non ?

Jarrett Allen Cleveland Cavaliers 19 janvier 2021

Jarrett Allen s’est régalé face à son ancienne équipe.

Source image : YouTube

Cleveland recevait de nouveau les Nets, deux jours après une incroyable victoire en overtime et la prestation monstre de Collin Sexton. Et surprise, les Cavs se sont… de nouveau imposés, en dominant – notamment – salement les Nets dans la raquette. Cleveland envoie un message fort à la Ligue, il faudra compter sur eux cette année.

Privés de Kevin Durant, laissé au repos pour économiser son tendon d’Achille, les Nets retrouvaient des Cavs qui leur avaient volé la vedette mercredi soir en s’imposant au terme de deux overtimes grâce à une performance irréelle de Collin Sexton. Et si on s’attendait à des Nets revanchards, on a plutôt eu des Nets tout douillets, qui se sont fait écraser dans la raquette et qui ont encore montré de trop larges faiblesses défensives. C’est bien simple, Andre Drummond et Jarrett Allen se sont régalés. Le duo finit avec 19 points chacun à 15 sur 22 au tir, tous dans une pauvre raquette de Brooklyn totalement délaissée d’une présence défensive à l’arceau. Une domination qui s’est faite extrêmement ressentir notamment au rebond. Alors que les Cavs ont capté la bagatelle de 62 rebonds, dont 13 offensifs, pendant la rencontre, les Nets n’en comptabiliseront au final que… 32, renforçant l’idée que Sean Marks va sûrement devoir s’activer pour trouver une alternative à DeAndre Jordan au poste de pivot.

Mais Jarrett Allen n’est pas le seul ancien Nets qui s’est amusé ce vendredi soir. Taurean Prince, qui avait réalisé un début de saison cata du côté de Big Apple, est en train de retrouver un second souffle dans l’Ohio comme le montre sa performance face à ses anciens coéquipiers. L’ailier finit avec 14 points à 60% au tir, le tout en seulement cinq tirs, une efficacité que Steve Nash n’aurait pas renié quand il portait les couleurs de la Bed Stuy. Collin Sexton a lui de nouveau brillé. Moins létal du parking que mercredi dernier, le meneur finit tout de même avec 25 points et 9 assists et surtout on a pu revoir sur un parquet le duo au meilleur nom de la ligue, Sexland, puisque ce bon Darius Garland faisait son retour cette nuit. En galère au shoot, Garland finit avec 11 points mais l’ancien de Vanderbilt a paru en forme et c’est bien le plus important. Enfin côté Cavs, Larry Nance Jr. a lui aussi réalisé une top performance et Steve Nash n’a pas trouvé la solution pour arrêter l’ancien Laker. Avec 15 points et 10 rebonds, Larry s’est lui aussi baladé dans la raquette, décidément bien accueillante, des Nets et confirme de nouveau son très bon début de saison. Beaucoup plus mature et sérieux que les années précédentes, le fiston de Larry Nance a passé un cap et s’inscrit maintenant à long terme dans le projet Cavs. Ces deux victoires en deux jours face à un des favoris au titre récompense un début de saison très solide de la part des Cavs. Le travail de J.B. Bickerstaff depuis qu’il a pris les rênes de l’équipe est plus que sérieux et avec un bilan de 8 victoires pour 7 défaites, Cleveland est désormais cinquième de l’Est et devient de jour en jour un candidat légitime au play-in tournament, phrase encore impensable il y a quelques semaines. Chapeau.

Côté Nets, les interrogations concernant la défense sont loin d’être résolues après cette nouvelle défaite dans l’Ohio. Certains cinq alignés par Nash étaient tout simplement incapables d’empêcher Allen, Drummond ou Nance de prendre un rebond et de mettre le ballon orange dans le panier. En attaque, Kyrie Irving réalise un nouveau match de patron avec 38 points à 58% d’adresse au tir mais, une nouvelle fois, la cohésion entre lui et Harden n’a pas été évidente et le Barbu, malgré 11 assists, n’a pas été aussi clinquant au scoring que d’habitude. Positionné parfois au poste… 4, Harden a par ailleurs souffert en défense face à la différence évidente de taille avec les Allen, Nance et autres. Petite pensée pour Landry Shamet pour finir, en perdition depuis le début de la saison. Inefficace au tir (0 sur 6), Shamet a décidément beaucoup de mal à trouver sa place dans cette équipe des Nets et ses problèmes d’adresse n’aident pas du tout.

Les Cavs s’imposent de nouveau face aux Nets et envoient un message fort au reste de la Ligue. Ultra-dominateur dans la raquette et au rebond, Cleveland, porté par les ex-Nets Jarrett Allen et Taurean Prince, s’est donc fait un vilain plaisir à punir là où Brooklyn est le plus faible. Le mot de la fin ? Sexland > Irving/Harden, un point c’est tout.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top