Notes de match

Les notes de Clippers – Bulls : Kawhi Leonard remporte son duel d’artificiers face à Zach LaVine, et ça a pété dans tous les sens

Kawhi Leonard VS Zach LaVine

35 points et la victoire pour le premier, 45 pions et la defaite pour le second, et c’est chacun l’histoire de leur vie.

Source image : YouTube

Pour la seconde saison consécutive, la team notes de TrashTalk continuera de régaler vos week-ends en proposant ses saillies verbales et punchlines acérées. Les games qui sont visibles à des horaires adaptés pour les personnes n’ayant pas un rythme de sommeil de drogués seront passés au crible par nos claviers, pour se marrer en bande organisée, parce qu’en bande organisée, personne peut nous canaliser. C’est donc dès maintenant que nous allons déposer nos cerveaux sur le sol pour faire un débriefing de ce match ensemble, vous êtes avec nous ? Parfait.

Rendez-vous à Los Angeles pour un match entre des Clippers qui doivent arrêter d’être ridicules en antenne nationale et des Bulls qui, même s’ils doivent progresser, montrent du mieux sous la houlette de Billy Donovan. Kawhi Leonard et Zach LaVine se sont livrés un duel dantesque, se rendant coup pour coup à 3-points façon Super Smash Bros. Ce soir, tous les chemins ne menaient pas à Rome mais bien aux deux paniers avec ces pourcentages très élevés. Une fois n’est pas coutume, on a eu un très beau match de basket un dimanche à l’heure de la graille aux USA. Ce sont les Clippers, pourtant en difficulté en début de match, qui l’emportent finalement face à des Bulls valeureux mais qui étaient également moins talentueux. Place aux notes désormais.

Los Angeles Clippers

Serge Ibaka (5,5) : toujours précieux pour les Clippers et manquant cruellement aux Raptors, il fait toujours le boulot sans broncher et sans trop qu’on le remarque. Non, Serge Ibaka n’est pas cette pièce en trop dans le meuble IKEA.

Nicolas Batum (6) : de la discrétion, de belles actions réussies et une présence fondamentale lorsque ça compte. Le fameux pote qui arrive à 7 heures du matin pour t’aider à déménager, pas celui qui vient juste pour les bières gratuites.

Kawhi Leonard (8,5) : alors que tout le monde pensait que Zach LaVine allait écœurer les Angelinos, Kawhi Leonard est sorti de sa boite et a commencé à se croire au club avec son hoodie New Balance en distribuant claques sur claques dans les postérieurs de ses adversaires. Il a tout raflé sur le terrain.

Paul George (7,5) : le parfait soutien de Kawhi Leonard, pendant que Zach LaVine devait se trimballer Coby White. Il a brisé la plupart de ses défenseurs de différentes façons et est allé finir le job aux lancers-francs. Non, son surnom PayPal P ne lui sert pas qu’à escroquer ses pairs en envoyant des photos de ses pieds.

Patrick Beverley (4) : à chaque fois qu’il tente quelque chose en attaque, un entraîneur de basket-ball se suicide. Le genre de type au collège qui provoque des bagarres mais qui se réfugie près des surveillants quand ça dégénère. « Pour se protéger ».

Ivica Zubac (5,5) : un aimant à rebonds qui a mis Wendell Carter Jr. dans sa poche à ce niveau là. La pêche a été bonne pour le marin le plus grand de Los Angeles, même s’il a sacrément la tronche à manger la pastille bleue des toilettes « pour déconner ».

Marcus Morris Sr. (6) : à force de vouloir castagner tout le monde sur le terrain, Marcus Morris a décidé de se pointer sur le parquet avec des gants de boxe. Et le pire c’est que ça ne l’a même pas gêné pour marquer ses tirs. Bah alors Morris on dit pas tout aux collègues ?

Lou Williams (6,5) : tel un rappeur en fin de carrière qui refuse d’abdiquer il semble en galère pour le haut niveau maintenant et n’a plus la même vista offensive qu’il y a encore quelques mois mais il peut toujours faire parler de lui et rendre de fiers services, allant même jusqu’à réussir à dunker. Elie Yaffa à l’échelle 1/8ème.

Luke Kennard (5) : d’habitude on dit de lui qu’il n’a pas la dégaine d’un basketteur, mais ce soir il n’avait ni la dégaine ni le niveau d’un basketteur. Il avait un seul job, marquer de loin, il l’a lamentablement foiré. Pas très Lucky Luke tout ça.

Chicago Bulls

Wendell Carter Jr. (5,5) : définitivement sous-utilisé en attaque malgré le carton de son franchise player et définitivement englouti par Ivica Zubac au rebond sur ce match. Il a bien le nom pour apparaître dans un Harry Potter, mais c’était avec la cape d’invisibilité.

Patrick Williams (6,5) : il a fait ce qu’il a pu face à Kawhi Leonard et il a eu une belle réussite aux tirs de l’autre côté du terrain, avec des shoots du parking qui vont aussi haut que les étoiles. Viser la lune, ça ne lui fait pas peur.

Garrett Temple (7) : combien de points marqués ? dix-huit, Garrett. Combien de rebonds pris ? six, Garrett. L’ancien King a fait un travail monstre des deux côtés du terrain. Le gardien du Temple (on va la sortir à chaque fois).

Zach LaVine (8,5) : son air ball en début de match nous a laissé penser qu’il était… aviné. Mais Zach LaVine a ensuite pris les choses en main et porté l’attaque des Bulls de son mieux en envoyant praline sur praline de loin, parfois sur la truffe de Kawhi de surcroît. Malheureusement insuffisant pour aller chercher la victoire. Il finit le match comme il l’a commencé, par un air ball. Claude Dartois en débardeur.

Coby White (4,5) : malgré une belle distribution à la passe et des statistiques proches du triple-double, il n’a pas marqué ses shoots, a été trop brouillon en attaque et a perdu trop de ballons cruciaux. Les réglisses dans les paquets de Haribo, c’est lui.

Thaddeus Young (6,5) : un bon travail des deux côtés du terrain, des petits hooks importants et un blase de dieu grec. Young and wild and free comme dirait Wiz Khalifa.

Daniel Gafford (5) : tantôt endormi, tantôt invisible sur le parquet. Daniel Garfield.

Denzel Valentine (5,5) : d’habitude, les Valentine au collège ont toujours des boutons, mais ici, Denzel a fait le taf. Quelques shoots bien sentis mais une présence défensive toujours aussi scandaleuse. Happy Valentine ? Pas vraiment non…

Bravo aux Clippers qui ont remporté leur premier game depuis 1874 un dimanche à la TV, dommage pour les Bulls qui s’inclinent avec les honneurs. En tout cas on s’est amusés comme des petits fous avec ce match très offensif façon lance-roquettes sur GTA V Online. Bonne nuit les amis, nous on va pioncer (non).

Box score Clippers Box score Bulls

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top