Hornets

LaMelo Ball a passé la seconde face au Magic : si c’est à ça que va ressembler sa saison, on a de grandes chances de se régaler

On avait suivi avec attention les grands débuts du nouveau Ball de ta vie, et malgré quelques soucis d’adresse les skills su garçon avaient commencé à nous enjailler de très bonne heure. Cette nuit ? Le freak des Hornets est passé à la vitesse supérieure et nous a peut-être montré ce à quoi pourrait bien ressembler sa saison rookie. 1) c’était plutôt excitant, 2) on a encore faim.

LaMelo Ball divise déjà, il divisait même bien avant son arrivée en NBA. Famille bien trop pleine de hype pour que c’en soit sérieux, QI basket développé mais QI tout court potentiellement discutable, bref LaMelo est dans toutes les bouches depuis des mois et le constat n’est pas près de s’estomper. Sur le terrain ? On a en tout cas eu un aperçu cette nuit du talent du garçon, au cœur d’une pré-saison toujours à prendre avec des pincettes mais néanmoins là pour nous filer quelques indications.

Les indications de la nuit quelles sont-elles ? Déjà que les Hornets possèdent un meneur avec lequel il se passera automatiquement quelque chose cette saison. Quoiqu’il arrive, poke Gilles Favard. A l’aise balle en main, LaMelo a profité de ce match face au Magic pour hausser un peu le rythme, en attaque notamment, et on a donc désormais cette garantie au matin : LaMelo peut scorer. De près grâce à des bras qui sont en fait des lianes, de loin quand il est ouvert et attention car ce ne sera pas toujours le cas, et c’est déjà pas mal comme dirait l’autre. Cerise sur le gâteau ? Sa relation déjà intéressante avec P.J. Washington et surtout Miles Bridges, qui devrait ambiancer plus d’un Top 10 cette saison. Triple menace comme dirait ton coach en U13, avec une bonne gestion du pick and roll notamment, lui permettant de servir son intérieur, de driver si une brèche se présente, et donc de shooter si la défense ne le respecte pas. Main gauche, main droite, pas vraiment de défaut apparent en tant que meneur de jeu, ety donc cette hâte de voir le gamin confronté à une vraie pression défensive lorsque le « vrai » basket sera de retour.

La conclusion hâtive de ce quatrième match de pré-saison ? LaMelo Ball est peut-être à l’aube d’une grande saison rookie et, au pire, il enverra toujours quelques highlights en attendant de devenir un vrai joueur de basket. En tout cas le rendu de ses débuts est clairement excitant, et on connait quelques avions de chasse à Charlotte qui seront tout heureux de profiter de leur nouvelle rampe de lancement.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top