Mode

Collection NBA City Edition 2020-21 : trois semaines avant Noël, voici 30 idées à glisser sous le sapin

Quel est votre maillot préféré de cette cuvée ? Et pourquoi celui des Warriors ?

Source image : Twitter

Encore mieux que ton catalogue préféré, en ce début décembre il est temps de sélectionner avec nous les maillots NBA que tu vas ajouter au panier pour te faire plaisir à Noël. Craquons le PEL tous ensemble, les tuniques City Edition 2020-21 de toutes les franchises NBA sont enfin connues. 

Cette année, Nike et les franchises NBA ont encore charbonné main dans la main pour vous sortir les meilleurs maillots City Edition des cartons. Des réussites, des ratés, de la couleur, du classique, des hommages, des torchons : autrement dit, beaucoup de tout et un peu de rien pour résumer cette cuvée 2020-21 des maillots City Edition. Pour les amoureux de textile, vous êtes tombés au bon endroit pour choisir le futur jersey qui viendra compléter votre collection. Pour les fans des Celtics, on dira juste que cette année c’était une…tentative. Attention, objectivité totalement subjective à venir. Préparez-vous à noter les références sur un papier comme quand vous étiez petits, mettez la CB de côté, c’est l’heure du récap :

  • Atlanta Hawks : une jolie tenue qui rend hommage au pasteur noir Martin Luther King, natif d’Atlanta. Un maillot qui nous donnerait même envie d’avancer le temps pour le voir sur le terrain le troisième lundi du mois de janvier prochain.

  • Boston Celtics : tentative = mot féminin désignant un essai, autrement utilisé pour définir poliment le maillot des Celtics pour ne pas dire qu’il est complètement éclaté au sol.

  • Brooklyn Nets : on vous voit venir ceux qui pensent tout de suite à des ateliers peinture et gommettes en maternelle, mais cette tenue est un maillot artistique en hommage à l’artiste peintre de Brooklyn Jean-Michel Basquiat. L’art, c’est subjectif.

  • Charlotte Hornets : tenue très réussie, et couplée à l’arrivée de LaMelo Ball on pourrait bien avoir des Hornets chatouillant le haut du panier dans un classement à la fin de la saison… celui des ventes de maillots. On s’enflamme pas.

  • Chicago Bulls : un maillot classe, doré et noir, qui pourrait presque être porté en tenue de soirée dans les plus belles salles de réception de la ville de l’Illinois, avec un verre de vin et Zach LaVine.

  • Cleveland Cavaliers : « I love Rock and Roll », avec cette nouvelle tunique des Cavs qui rend hommage aux stars du Rock de la ville de l’Ohio. Chaque lettre du mot « Cleveland » représente un groupe mythique. Mais pas de numéro 23 = pas beaucoup de ventes en perspective.

  • Dallas Mavericks : une tunique blanche, pure, quasiment sacrée qui fait référence au Pégase, le cheval ailé légendaire de la mythologie grecque. Des Cow-boys, une Licorne et un Pégase, ça a bien changé le Texas.

  • Denver Nuggets  : du rouge pétant, des montagnes et des immeubles, on est quasiment sur le dessin que t’a montré ton petit cousin mercredi après-midi en rentrant du centre aéré, mais non, c’est bien le maillot City Edition des Nuggets.

  • Detroit Pistons : nn bon vieux maillot bleu avec des traces de pneus rouges sur les côtés, on fait dans le classique à Motor City. Simple, mais efficace.

  • Golden State Warriors : un des vrais coups de cœur pour ce maillot Oakland Forever qui rend hommage à la ville d’Oakland et qui rappelle l’époque « We Believe ». On achète où ?

  • Houston Rockets : innovation à Houston, avec une nouvelle tunique totalement bleue. Pas la plus incroyable, mais est-ce que vous pensez que le bleu va bien au teint de John Wall ? Why not.

  • Indiana Pacers : retour aux rayures pour les Pacers avec un maillot qui rappelle bien évidemment l’époque du shooteur d’élite Reggie Miller à Indianapolis. Avec cette tunique sur les épaules, le trashtalk est obligatoire.

  • Los Angeles Clippers : un simple changement de couleur pour les Clippers et leur maillot au style « San Andreas » qui devient noir. On est déçus, on aurait a-do-ré un maillot « Choke City Edition ».

  • Los Angeles Lakers : un joli maillot sobre et clair pour les champions en titre, vous pouvez dire merci à la légende des Lakers Elgin Baylor. On espère quand même que LeBron and co ne rendront pas trop hommage à Elgin jusqu’à l’imiter en Finales NBA, lui le plus grand loser de l’histoire de la balle orange.

  • Memphis Grizzlies : autre vrai coup de cœur pour ce maillot Soul City Edition des Oursons en hommage au producteur Isaac Hayes et à son label mythique Stax Records. Allez, petit clic sur « ajouter au panier » .

  • Miami Heat : le seul maillot qu’on ne peut regarder qu’avec des lunettes spéciales éclipse solaire pour ne pas risquer de se brûler les yeux. Aussi appelé (par nous) le maillot « Bubblizz Original ». Sinon, on valide.

  • Milwaukee Bucks : une tunique à l’allure marine pour cette « City Edition » des Bucks en hommage à la vue quasi-océanique que l’on a sur les plages de Milwaukee, face au Lac Michigan. Et pas de doute, les ventes vont faire plouf.

  • Minnesota Timberwolves : retour au noir pour les Loups avec une jolie étoile verte qui rappelle le surnom « l’État de l’Étoile du Nord », le Minnesota étant l’État le plus au Nord des États-Unis. Ah bon, nous qui pensions qu’ils étaient les plus à l’Ouest…

  • New Orleans Pelicans : coup d’œil sur le maillot le plus cocorico de la cuvée, celui des Pelicans qui rappelle l’héritage français et la fleur de lys qui est sur le drapeau de la ville. Chauvinisme ou pas, on n’est pas fous au point de prendre le risque de l’acheter.

  • New York Knicks : comme le dit l’adage, les Knicks ne déçoivent jamais. Du coup, après avoir réalisé la plus belle Free Agency 2020 (non), voici la plus belle tenue parmi tous les maillots City Edition 2020-21 (encore non).

  • Oklahoma City Thunder : un maillot flashy aux couleurs du Thunder ?  Pourquoi pas ! Mais manifestement, ils n’avaient plus de crayons de couleurs pour faire le dos.

  • Orlando Magic : ah ! Un peu de magie dans l’air, avec le nouveau maillot d’Orlando sponsorisé par Disney. Et dans la liste des raisons absurdes pour justifier un City Edition : le orange, c’est pour rappeler que la Floride est le plus grand producteur d’orange aux States. Fin de la vanne.

  • Philadelphie Sixers : c’est quoi cette manie de dessiner des maisons sur les maillots ? C’est pas qu’on n’aime pas trop, mais Joel Embiid sera moins crédible pour chercher la bagarre avec une maison dessinée sur le torse. A priori, c’est un design bien influencé par Ben Simmons, mais bon.

  • Phoenix Suns : une tunique colorée avec un dégradé qui rappelle le feu, la chaleur et les déserts d’Arizona. On souffle dessus parce que c’est chaud, et on admire le nouveau City Edition « The Valley » (of Dana).

  • Portland Trail Blazers : on arrive dans l’Oregon avec un joli maillot dont les couleurs et les formes symbolisent les paysages multiples de l’État. Bien mieux qu’un livre de géo, révisez les éléments de la nature avec le nouveau maillot de Portland !

  • Sacramento Kings : un joli jersey pour les Rois, mêlant couleurs rétro et nouveautés, avec un joli damier sur le côté qui rend hommage à la nouvelle série Netflix « le Jeu de la Dame » (absolument pas, mais allez la regarder quand même).

  • San Antonio Spurs : attachez votre ceinture et votre sombrero, direction le Mexique avec le nouveau maillot Fiesta des Spurs. Pas certain du déhanché de Gregg Popovich sur un air de salsa, mais on valide fort la tenue !

  • Toronto Raptors : une tunique stylée, couleur or sur un fond noir, super efficace et annoncée en même temps que la signature de Fred VanVleet. Par contre, quelqu’un peut dire à Fred qu’il avait une trace de griffe géante sur le short ? Sinon, on achète.

  • Utah Jazz : un joli dégradé rappelant quelques couleurs brûlantes et un maillot très efficace qu’on imagine bien cramer un peu plus quand Donovan Mitchell aura planté 60 points dans un match de Playoffs en le portant sur le dos. Validé !

  • Washington Wizards : on passe notre tour et on attend la sortie du vrai maillot City Edition des Wizards, s’il vous plait.

Alors, quel est votre maillot préféré ? Quelle franchise a sorti la pire tunique ? À vous de nous dire. De notre côté, la liste au père Noël est prête, alors rendez-vous le 25 au matin pour vos plus belles photos, et si vous avez un pote fan des Celtics ou des Wizards, s’il vous plaît ménagez-le.  

1 Comment

1 Comment

  1. Guillaume

    4 décembre 2020 à 16 h 38 min at 16 h 38 min

    Les Suns les Warriors, les Spurs, Portland, Denver qui s’inspire de Utah,. Utah et Miami qui épuisent leur filon mais avec style. Les autres…

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top