Rockets

Daryl Morey quitte le bateau Rockets : c’est même pas une Woj Bomb ça, c’est une International Woj Bomb

Daryl Morey 15 octobre 2020

Petite Woj Bomb du 15 octobre, au calme.

Source image : Youtube

La communauté NBA était tranquillement en train d’observer une première phase de calme plat après les Finales, mais Adrian Wojnarowski s’est une fois de plus chargé de mettre un grand coup de pied dans la fourmilière endormie. C’est officiel, Daryl Morey quitte son poste de GM des Rockets après treize ans de bons et de loyaux services, et après une dernière année placée sous le signe de la controverse.

Nul ne sait aujourd’hui exactement ce qui aura poussé Daryl Morey à jeter l’éponge, mais une seule chose est sûre au moment de ces lignes : une nouvelle ère s’ouvre à Houston en ce 15 octobre 2020. Exit le General Manager en place depuis mai 2007, et on connaît un peuple très à l’Est qui doit en ce moment même sabrer le champagne.

Il est comme ça le Woj, de plus en plus pro, il n’a même pas pris la peine de balancer son tweet plein de buzz mais c’est directement la story ESPN à laquelle on a droit. Et qu’est-ce qu’on y apprend ? Tout simplement donc que l’homme qui a ramené James Harden au Texas à l’été 2012 et qui peut se targuer de n’avoir connu aucune saison dans le négatif en treize ans a décidé de plier bagages et de vider son bureau du Toyota Center. A son actif ? Un statut de spécialiste de la stat avancée, deux finales de conférence perdues face à l’ogre Warriors et une réputation de lose bien ancrée à Houston, même si (rangez vos lance-flammes oh) le gonze a tout de même fait de sa franchise une vraie puissance en NBA, puissance considérée pour certains comme la seule et unique vraie concurrence aux Dubs en 2017 et 2018. Sous son règne ? Les Rockets sont devenus une attraction qu’on le veuille ou non, et sous son règne également est né l’un des plus gros joyaux offensifs de toute l’histoire du basket. Un règne qui prend fin après une dernière saison probablement compliquée émotionnellement, après une énième élimination au soir d’une saison à rallonge mais surtout après une année passée à récolter les fruits d’un tweet que l’on qualifiera de nucléaire à l’automne dernier, quand il s’était positionné ouvertement en défaveur de la répression chinoise envers Hong-Kong. Chine, NBA, Rockets, toussa, pas besoin d’avoir fait l’ENA pour comprendre le bordel à l’époque, et que cette saison 2019-20 a donc du être… particulière pour Morey. Les autres points à retenir avant de revenir plus en détail sur l’info du jour ? Daryl Morey ne ferme pas la porte à un nouveau job en NBA mais veut aussi profiter un peu de ses gamins, alors… petite pause probable avant de revenir faire des siennes dans la ligue préférée de ta ligue préférée.

L’ancien vice-président des opérations basket des Rockets Rafael Stone prendra la suite, et bien heureuse sera la franchise qui mettra la main sur Daryl car qu’on se le dise, le gars manque « un peu » de résultats mais on en connaît qui rêveraient d’avoir le quart de son CV de GM. Allez, souffle un peu garçon, tu dois forcément en avoir besoin.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top