Raptors

James Harden a réussi sa rentrée mais les Raptors encore plus : victoire 94-83 de Toronto dans un vrai match de basket, enfin

James Harden 24 juillet 2020

Quand on t’oblige à bosser en juillet.

Source image : NBA League Pass

Beaucoup de hype en début de soirée avant ce Rockets – Raptors qui pouvait potentiellement envoyer un peu de bois. Et merci les gars hein, parce qu’on aura eu droit à quatre fois dix minutes de vrai basket, basket d’attaque évidemment mais basket quand même. Ça y est, tout le monde a joué un match à Orlando, et celui qui vient de se finir fut peut-être le plus beau de tous.

On se calme tout de suite hein, on n’est pas en train de parler d’un thriller à rebondissements, ni même d’un match disputé jusqu’à s’en faire saigner les ongles. Mais très franchement, Rockets comme Raptors ont cette nuit joué le jeu jusqu’au bout, avec leurs armes habituelles, et au bout du compte le spectacle fut agréable. Un Pascal Siakam volant dès l’entame, un Russell Westbrook qui répond direct mais qui restera plutôt discret par la suite, et dix hommes à la bagarre quasiment comme si le match comptait pour autre chose que du beurre demi-sel de Guérande. Un match serré tout du long ou presque, qui aura vu pêle-mêle Serge Ibaka jouer les snipers, Kyle Lowry s’offrir un buzzer, Chris Poster caler un boucher, ou peut-être bien le contraire mais il est tard. Ou tôt. Enfin bref. Les hommes de Nick Nurse sont plutôt sympa avec leur coach puisqu’il fête aujourd’hui son anniversaire, ça c’est de l’info, et en face ça joue évidemment petit et James Harden alterne à merveille scoring, distribution dans les corners et séjours sur la ligne. Ça vous dit quelque chose ? Normal, on ne change pas une équipe qui gagne score.

24 points et 10 passes en une grosse vingtaine de minutes pour Ramesse, du rythme dans les jambes et c’est tout ce qu’on voulait voir. Un Mike D’Antoni masqué sur le téco, et en face Serge Ibaka qui continue son festoche, de loin comme de près, alors que son compatriote Marc Gasol était absent car ans doute encore affaitré à passer sos la barre des 70 kilos. Faudra donner ta recette Marco, car ici on se rapproche plutôt des 100, Val d’Oise représente. Que dire d’autre, hum… Danuel House s’est pointé avec son habituelle coupe de cheveux en hommage à Mickey mais cette fois-ci ça fait sens, Eric Gordon a le niveau PRM et on espère qu’il en est conscient, le petit Davis a pris du muscle pendant le confinement et Bruno Caboclo n’a heureusement toujours pas le droit d’approcher qui que ce soit dans la bulle.

Comme dirait l’illustre Alexandre Martin : voilà voilà, les 22 équipes présentes à Orlando ont désormais toutes joué un match et l’on va tranquillement pouvoir lâcher nos premières conclusions hâtives. Allez, vivement le mois d’octobre et la Finale entre le Thunder et le Heat.

stats Rockets 24 juillet 2020 stats Raptors 24 juillet 2020

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top