Thunder

Andre Roberson a rejoué au basket, deux ans et demi plus tard : welcome back Dede, et applique-toi sur tes shoots

27 janvier 2018, Andre Roberson gambade dans Detroit mais retombe salement dans la raquette. Le choc est chelou mais la grimace ne laisse pas vraiment planer le doute, Dede a bobo. Rupture du tendon rotulien du genou gauche, on comprend du coup la petite grimace. Deux ans et demi plus tard et après un long chemin de croix, voilà donc l’un de nos maçons préférés de retour sur les parquets de NBA, y’a des news qui donnent le smile comme dirait l’autre cagole.

C’était l’une des raisons qui nous avait poussé à nous mettre devant ce Thunder – Celtics, en plus de l’espoir de voir enfin une raquette NBA composée de Vincent Poirier et Tacko Fall. Retrouver un soldat blessé ça fait toujours quelque chose, et s’il a fallu attendre le troisième quart-temps pour ouvrir le champagne, la joie sur le visage d’Andre Roberson mais aussi sur ceux de tous ses teammates fait plaisir à voir. Un tunnel de deux ans et demi enfin passé, et un Dede en jambes pour son grand retour, que demande le peuple à part de nouvelles briques. Et comme pour conjurer le sort c’est d’ailleurs… sur un tir à 3-points dans le corner que le fils de Bébert signera son entrée, avant de se montrer solide en défense, là où on l’attend évidemment le plus.

Car les fans du Thunder le savent mieux que quiconque, Dede fait clairement partie de l’histoire de cette franchise, loin des exploits offensifs des KD ou Russell Westbrook mais tellement précieux dans sa partie de terrain. parmi les tous meilleurs défenseurs de la Ligue, tout simplement. Ce n’était qu’un scrimmage entre deux équipes qui se cherchent, mais pour Andre Roberson c’était probablement bien plus que ça. Un gros merde au destin, la joie de galoper de nouveau avant, please, de nous offrir à nouveau des briquasses dont il a le secret. Le match ? Pour ceux que ça intéresserait ? Une belle branlée du Thunder (98-84 mais +25 en température ressentie) grâce à un duo Shai Gilgeous-Alexander / Steven Adams bien en jambes, alors que coté Celtics les stars ont surtout joué en première mi-temps histoire de se dégourdir un peu les jambes. Voilà, c’est tout.

Les briques ça viendra, mais pour l’heure on se concentrera donc sur la joie de retrouver un copain depuis trop longtemps sur le flanc. 12 minutes, 5 points, 2 rebonds, 1 contre et 1 interception pour sa première, welcome back Dede, tu manquais.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top