News NBA

Steven Adams pense que les fautes techniques vont augmenter lors de la reprise de la saison : qui veut jouer au roi du silence ?

Joey Crawford

Va falloir surveiller ses mots dans la bulle…

Source image : YouTube

Quelles seront les conséquences de l’absence de public à Orlando ? Steven Adams a sa petite idée. Le pivot du Thunder pense que les fautes techniques pourraient augmenter chez Mickey, parce que les arbitres auront la capacité de pouvoir entendre plus facilement les propos qu’à l’accoutumée.

Si on attend tous la reprise de la NBA, elle sera également marquée par l’absence de public. L’ambiance sera néanmoins supérieure à celle du Little Caesars Arena de Detroit, mais ça va forcément faire bizarre, autant pour nous que pour les joueurs, qui vont devoir s’habituer à jouer devant des sièges vides. Conséquence de tout ça, les principaux acteurs ne seront plus couverts par le bruit du public lors de dialogues, discussions et autres scènes de trashtalking. Et le Néo-Zélandais Steven Adams ne voit pas vraiment ça d’un bon œil. Le pivot du Thunder a déclaré que le nombre de fautes techniques devrait augmenter, d’après des propos rapportés lundi par ESPN.

« Vous pourriez voir une augmentation des fautes techniques parce que les arbitres peuvent entendre ce que les joueurs disent. Parce que tu vois, nous aimons parler derrière leur dos. Mais ils peuvent réellement nous entendre maintenant. Donc il va y avoir beaucoup plus de fautes techniques. Cela devrait être la seule différence. »

C’est pas beau de parler derrière le dos des gens. On ne va pas se mentir, toute personne ayant déjà fait du basket ou un autre sport a parlé de l’arbitre, et pas toujours en bien. Les joueurs sont prévenus, avec l’absence de public, il va falloir surveiller ses mots. Heureusement que Draymond Green n’est pas là, il n’aurait même pas tenu un quart-temps sans prendre une faute technique. Mais voir la frustration de nos petits chouchous fait partie du jeu. Et ne pas pouvoir en profiter, ce serait bien dommage. Nous parlons de sportifs, d’humains, et non pas de robots sans émotion (sauf Kawhi). Faudra juste éviter les insultes et on conseille à Patrick Beverley d’utiliser les termes « je ne suis pas d’accord » ou « je ne partage pas votre décision ». Avec le début des matchs de prépa demain, les joueurs auront une première occasion de s’habituer à l’absence d’ambiance, et pourront s’entraîner pour mieux contrôler leurs propos.

Est-ce que les arbitres se montreront cléments dans cette ambiance complètement différente ? On espère pour les joueurs, parce que se retrouver à six fautes techniques par équipe et des expulsions à chaque match, on n’approuve pas trop le concept !

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top