Nets

Michael Beasley ne rejoindra pas les Nets à Orlando : c’est le moment ou jamais pour envoyer votre CV à Sean Marks

Michael Beasley

On ne verra pas B-Easy chez Mickey. La reprise perd tout son sens.

Source image : YouTube

Testé positif au COVID-19, Michael Beasley a quitté la bulle d’Orlando. Mais même si son état s’améliore, B-Easy ne fera pas son retour pour aider les Nets chez Mickey. Une place est disponible dans le roster, Justin Anderson pourrait être le joker de luxe.

Tristesse infinie pour tous les fans de NBA, Michael Beasley ne reviendra pas à Disney. Fraîchement arrivé et signé par Sean Marks, il avait pour mission d’aider la seule équipe de New York présente à Orlando, équipe plombée par les nombreuses absences. Sans que l’histoire ne puisse vraiment débuter, Mimi n’est pas resté très longtemps chez Mickey. Récemment testé positif au COVID-19, il a dû faire ses valises pour quitter Orlando. Et d’après les infos de Shams Charania, B-Easy – MVP dans notre coeur – ne reviendra pas dans la bulle.

Déjà privée de Kevin Durant, Kyrie Irving, Spencer Dinwiddie, DeAndre Jordan, Taurean Prince, Wilson Chandler et Nicolas Claxton, la formation de Jacque Vaughn enregistre donc un 73è forfait avec celui de Beasley. L’équipe d’absents est évidemment très belle, il y aurait possibilité de jouer au basket. Orphelins de tout ce beau monde, les Nets, ou plutôt son équipe de Summer League, vont tenter de… “Au fait, c’est quoi l’objectif, patron ?” Sûrement décrocher une place en Playoffs et essayer de perdre dignement au premier tour.

Si les espoirs étaient déjà assez minces sans KD, Kyrie ou Spencer notamment, la poisse continue de frapper les Nets. Mais qui va prendre la place de Beasley ? Vous pouvez envoyer votre CV à Sean Marks mais sachez que Justin Anderson pourrait bien être le remplaçant de B-Easy. Signé par la franchise new-yorkaise à la fin du mois de juin, il semble favori. Passé par Dallas, Philadelphie et Atlanta avant les Nets, Justin tourne à 5,3 points et 2,5 rebonds en 219 rencontres NBA. S’il peine à s’installer dans la Grande Ligue, Simba (c’est son surnom !) a joué trois matchs avec Brooklyn en janvier dernier à travers un contrat de dix jours. Voilà voilà, ça ne fait pas rêver, et on se demande à quoi va ressembler la rotation de Brooklyn à Orlando. On attendra le premier match de pré-saison face aux Pelicans pour s’en faire une première idée. 

Sentez-vous cette odeur ? Cette odeur de lose à Brooklyn. On espère que l’absence de Michael Beasley sera la dernière à signaler, ça commence à faire beaucoup. Sauf si Jacque Vaughn, en pleine déprime, décide lui aussi de quitter le navire. Jamal Crawford fera coach au pire, il a l’âge pour…

Source texte : Shams Charania – The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top