Nets

Deron Williams ne touchera plus d’argent de poche des Nets : 15 000 dollars par jour pendant cinq ans… ça suffit, non ?

Deron williams

Vous voulez vous faire 15 000 dollars par jour, tous les jours, pendant 5 ans ? J’ai la solution ! Envoyez « Nets », au 5 500 000.

Source image : Pinterest

Retraité depuis plus de trois ans, Deron Williams nous était un peu sorti de la tête après une fin de carrière en dents de scie achevée à… Cleveland (qui l’avait ?). Les Nets, eux, ne sont pas près de l’oublier. Du moins, ils vont seulement pouvoir commencer à l’effacer de leur mémoire. Quand tu donnes 15 000 dollars par jour à un mec qui n’est plus chez toi depuis une moitié de décennie, tu dois le sentir passer… hein Sean.

D-Will débarque dans la Grosse Pomme en provenance du Jazz en 2011. Il est alors au top de sa carrière et fait partie des tous meilleurs joueurs NBA, de quoi obtenir un beau petit pactole en signant sans trop de surprise un contrat à 98 millions sur cinq ans chez les Nets. Tout va bien dans le meilleur des mondes… pour le moment. Les Nets sont dans une période d’expansion et misent sur un meneur All-Star qui tourne à près de 21 points et 9 assists de moyenne. Plutôt pas dégueu comme standards. Le souci, c’est que Dédé est un peu fragile physiquement et que le GM de l’époque, Billy King, n’a pas semblé le comprendre en même temps que les autres. De toute manière, il est dans un mood à chercher des papys pour constituer une équipe qui aurait été intestable… en 2008. Pierce, Garnett, Joe Johnson… On a de l’expérience du côté du Barclays Center, c’est sûr, et surtout de la masse salariale à ce moment. Les successeurs à Brooklyn continuent toujours de payer les pots cassés avec des tours de draft par-ci par-là mais ils semblent enfin retomber sur leurs pieds et ce n’est pas grâce aux anciennes méthodes. Désormais dans les favoris pour le titre NBA 2021 si Kyrie et KD retrouvent leur forme, ils sont en plus de ça libérés d’un poids, sans mauvais jeu de mot sur notre ami Williams.

Même si du côté des Nets les nouvelles ces derniers temps sont loin d’être réjouissantes, en voilà au moins une bonne qu’Anthony Puccio du Nets Daily s’est empressé de balancer. Brooklyn a terminé de verser le dernier centime dû à Deron Williams ce mardi 30 juin 2020, soit 27,5 millions de dollars au total étalés sur cinq longues années à hauteur de 5,5 briques par an depuis son buyout en 2015. Pour les meilleurs en maths, ça fait quand même 15 000 dollars d’argent de poche en plus par jour pour aller tester les meilleurs grecs de la ville après avoir lui-même tiré un trait sur plus de 15 millions de son contrat initial pour ne pas trop abuser. Que devient vraiment l’ancien meneur All-Star après ses piges à Dallas et à Cleveland avec le King ? Aux dernières nouvelles, il venait sauver Dirk Nowitzki d’une situation embarrassante en tirant son van qui s’était embourbé dans la campagne en plein confinement. Le double champion olympique peut se la couler douce, ça paie bien rentier chez les Nets. On espère juste que ce n’est pas le projet d’Uncle Drew et de Durant.

Libérés, délivrés, ils ne paieront plus jamais pour D-Will et ça doit faire plaisir de se débarrasser d’une épine dans le pied de 27,5 millions de dollars.

Sources texte : Nets Daily, Bleacher Report

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top