Rockets

Tyler Johnson pisté par les Rockets : il manquait clairement un arrière dans le roster des Fusées

Tyler Johnson 20/06/2020

Really Daryl ?

Source image : YouTube

Il faudrait être niché au fin fond d’une grotte pour ne pas savoir que les Rockets iront au bout de leur modèle ultra small-ball. Et si vous en doutiez encore, la franchise ne manque pas d’envoyer des signaux. Houston voudrait en effet s’attacher les services de Tyler Johnson, mesuré à 1,90 m.

Avant la reprise des entraînements et le décollage vers Orlando le 7 juillet, les franchises fouinent pour se renforcer avant les derniers matchs de la saison. Et c’est Houston qui a allumé la première mèche de cette pré-(fin de)saison. Jamais avares en joueurs de moins de 2 mètres, Space City serait très intéressée par le profil de Tyler Johnson, selon Jonathan Feigen du Houston Chronicle. Coupé par les Suns en février dernier, le meneur est agent-libre depuis et n’a pas encore trouvé une nouvelle terre d’accueil. À 28 ans, le garçon peut se vanter de mesurer moins de deux mètres et donc d’intéresser (très fortement) la franchise de Daryl Morey. Si ses moyennes en carrière sont pour l’instant… moyenne (10,5 points, 3,2 rebonds et 2,4 caviars), un facteur fait la différence sur son CV : ses 35,8% de réussite depuis le parking. Un chiffre dont rêverait d’avoir un certain Russell Westbrook, et qui se situe dans la moyenne des Rockets cette saison. Pour le joueur, cette rumeur est clairement une aubaine après avoir passé ses derniers mois de NBA à Phoenix. Pour la franchise, on continue de foncer vers le plan ultime.

On l’a dit, Tyler Johnson est petit avec un pourcentage correct derrière l’arc. Si ces deux caractéristiques suffisent à elles seules pour se faire embaucher à Houston, les Rockets ferment à double tour une porte sur un pivot ou un ailier-fort, synonyme de géant dans l’effectif. Mais pour faire signer l’ancien meneur du Heat, Daryl Morey doit libérer un spot dans son roster. D’autant que les Clippers et Lakers ont déjà flairé le coup. Pouvant jouer sur les postes 1 et 2, Tyler Johnson ne devrait pas jouer 40 minutes par match. Derrière James Harden et Russell Westbrook, Houston stocke par conteneurs entiers ses arrières. Eric Gordon, Ben McLemore, Austin Rivers, Danuel House et Chris Clemons se partagent les minutes laissées par la Barbe et le Marsupilami. Avec un nouveau guard, et lorsque l’on connaît les rotations à sept de Mike D’Antoni en Playoffs, quel rôle pourrait finalement jouer Tyler Johnson ? Un garçon sous la main en cas de joueur testé positif au COVID-19 ? Rentrer deux bombes depuis le centre-ville et retourner sur le banc en demi-finales de Conférence ? Personne n’est étonné de la rumeur, mais tout le monde se demande à quoi pourrait servir l’ami Tyler dans un effectif aussi blindé d’arrières.

Le cirque continue de s’agrandir à Houston. Plus que jamais les Rockets iront au bout du bout de leur plan. All-in sur le backcourt en espérant que la réussite à trois points tombe chaque soir. Avec Tyler Johnson en vue, on est un peu déçu qu’ils n’aient pas pensé à Gérard, maître à jouer quand il s’agit de disputer des matchs au couteau.

Source texte : Houston Chronicle

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top