Warriors

Bob Myers se prépare pour un été décisif : malgré l’incertitude, les Warriors sont prêts à sortir le chéquier

Bob Myers 09/06/2020

Allez, la fête est finie comme dirait Orelsan.

Source image : YOUTUBE

Tel un écolier surdoué qui fait exprès de redoubler pour retrouver ses copains l’année suivante, Golden State se prépare dans son coin pendant que les meilleurs vont batailler jusqu’en octobre à Disney World. Un temps de répit bon à prendre pour la franchise et son président, Bob Myers.

L’été californien risque de chauffer les eaux de la Baie d’Oakland autant que la tête du GM des Warriors. Une série de questions bombarde déjà le front office des Guerriers, prêts à tout pour revenir au rang élite dans un an. Retour en arrière, avec 15 petites victoires et une rage de vaincre proche du néant, Golden State fini dernier de la Ligue. Avec la certitude de drafter haut, un premier dilemme se pose : trade ou pari sur un jeunot prêt à recevoir le flambeau de Stephen Curry ? Pas évident. Dès janvier, personne n’était dupe et nous nous attendions à voir Bob Myers ultra agressif cet été. Mais le COVID-19 a pollué les finances des franchises, en transmettant un douloureux symptôme aux trente équipes : une baisse du salary cap entre 4 et 15 millions de dollars à prévoir. Un coup dur pour les Warriors et son boss, qui s’est exprimé avec incertitude pour le podcast Runnin’ Plays :

« Selon la situation économique, nous devrons être intelligents et pragmatiques. Je peux seulement me baser sur le passé, où Joe Lacob [le propriétaire des Warriors, ndlr] a toujours été réceptif à l’idée de dépenser, si cela nous aide à gagner. Nous sommes maintenant dans une situation tout à fait unique. Je n’ai aucune idée de ce que l’avenir réserve à certains paramètres. Mais je sais que nous avons un groupe de propriétaires agressif qui semble toujours repousser les limites. »

En résumé, le proprio peut allonger les zéros si cela est nécessaire. Joe Lacob a lui aussi pris la parole pour le même podcast. Même communication, même incertitude, mêmes objectifs :

« Financièrement, on peut faire ce que l’on veut. […] Mais nous ne savons pas quel sera le salary cap, nous ne savons pas ce que sera la luxury tax. Nous ne savons pas vraiment sur quoi nous pouvons nous projeter à ce stade. Il nous suffit de regarder beaucoup de différents scénarios. C’est ce que nous faisons en ce moment. Cela pourrait faire une énorme différence, cela pourrait ne faire aucune différence. »

On les comprend. À ce jour, quelques certitudes sont tout de mêmes établies. Stephen Curry, Draymond Green et Klay Thompson ont tous plus de trente ans. Les Warriors seraient donc plus tentés de s’orienter vers un projet win-now. Golden State a encore dix joueurs sous contrat, dont quelques uns pourraient servir de monnaie d’échange pour des potentiels trades. Mais l’atout majeur des Guerriers réside dans la trade exception de 17,2 millions de dollars glanée après le trade d’Andre Iguodala à Memphis. En clair, cela permet à la franchise d’acquérir n’importe quel joueur à moins de 17,2 millions par an en échange de joueurs moins payés. Yahoo! Sports a d’ailleurs donné quelques noms pour aider Bob Myers dans sa recherche de talents. Ricky Rubio, Rudy Gay ou Kelly Oubre Jr. figurent parmi les cibles potentielles.

Un gros chantier attend les têtes pensantes du bateau Warriors. Connaissant le talent de GM de Bob Myers et la capacité de Joe Lacob à lâcher les billets verts, Golden State devrait semer la zizanie dans la prochaine Free Agency. Des trades sont évidemment attendus, la Draft peut changer bien de choses, une chose est sûre, les Guerriers veulent retrouver leur trône.

Sources textes : Runnin’ Plays et Yahoo! Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top