Warriors

Les Warriors prolongent leur front office juste avant la Free Agency : Bob Myers a compris, c’est à lui de jouer

C’est pas tout mais il a Kevin Durant et Klay Thompson à faire re-signer.

Source image : NBA League Pass

A moins de 48 heures du début de la Free Agency la plus importante depuis 2013 pour les Warriors, les récents finalistes ont décidé d’offrir une prolongation juteuse à Bob Myers pour qu’il reste encore président pendant de nombreuses années en Californie. Le président et chef d’exploitation, Rick Welts a aussi été prolongé.

Parfois oublié lorsqu’on évoque le succès des Warriors depuis quelques années, Bob Myers est le grand architecte de cette dynastie en péril. Arrivé en avril 2011 en tant qu’assistant GM, il a rapidement gravi les échelons pour se retrouver à la tête de l’une des meilleures équipes de tous les temps. Draymond Green au deuxième tour de Draft ? C’était lui. Andre Iguodala aussi, tout comme la signature raisonnable de Shaun Livingston par exemple. Mais l’un des plus gros succès de l’ancien agent de joueur correspond peut-être au changement de coach, à l’été 2014. Ciao Mark Jackson, hello Steve Kerr et sa petite mèche façon Tintin. On pourrait encore en citer plein mais tout ça pour dire que le dirigeant ne sort pas de nulle part et qu’il a déjà fait ses preuves comme ses deux titres d’Executive of the Year (2015 et 2017) en témoignent. Là où cette nouvelle peut surprendre, c’est que la dernière prolongation de Bobby remonte à 2016 et qu’il lui restait encore plusieurs années de contrat. Mais le timing semble avoir été parfaitement choisi par Joe Lacob et les propriétaires des Warriors qui veulent envoyer un signe fort juste avant une Free Agency décisive pour la suite de la franchise avec cette nouvelle extension estimée parmi les plus hautes de toute la Ligue pour un tel poste selon Marcus Thompson de The Athletic. On parlerait d’une dizaine de millions de dollars par an même si aucune information officielle n’a filtré des nouveaux bureaux de l’organisation à San Francisco.

En effet, Golden State a vécu un mois de juin particulièrement intense avec une défaite en finale les privant de Threepeat et la perte sur blessure de Kevin Durant et Klay Thompson pour plusieurs longs mois. Il s’avère justement que les deux joueurs deviendront agents-libres le 30 juin et ce sera là le plus gros challenge de l’été pour Bob Myers qui a pour mission d’en re-signer au moins un si ce n’est pas les deux. Ou au moins de récupérer de belles contreparties en montant des sign-and-trades par exemple. Si la prolongation du Splash Bro semble déjà bien engagée, le dossier KD inquiète un peu plus encore dans la Baie, lui qui vient de décliner sa player option. On l’a encore vu lors de la blessure de la tige lors du Game 5 des Finales NBA, le président des opérations basket est extrêmement proche du joueur qu’il est venu chercher à la suite du dernier revers de Golden State en finale, en 2016. Les deux hommes suivaient les rencontres ensemble depuis le vestiaire lorsque Durantula était blessé en Playoffs et c’est Myers qui est venu annoncer, les larmes aux yeux, le premier diagnostic concernant le tendon d’Achille de son joueur devant les médias il y a quelques semaines. En le confortant à sa place de big boss du sportif, les Warriors tentent aussi de rassurer les joueurs auxquels Bob a fait confiance lors de ces dernières années. Ainsi, KD saura avec qui prendre contact pour tenter de négocier un nouveau contrat de 221 millions de dollars pour rester en Californie cet été. De même, si le joueur souhaitait partir, cette relation de respect pourrait par exemple aboutir à un sign-and-trade qui éviterait déjà le pire pour Golden State.

Plutôt que de se faire voler leur cerveau, les Warriors ont préféré mettre le prix pour verrouiller Bob Myers pour de longues années afin de gérer au mieux le déménagement de l’autre côté du Bay Bridge sur le plan sportif. Maintenant, il aura encore moins d’excuses qu’avant pour ne pas bien faire son travail. Allez, il y a un gros été qui approche et il est l’heure de se remettre au boulot.

Source texte : The Athletic

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top