Blazers

Jusuf Nurkic passera par l’équipe de G League des Warriors avant de retrouver la NBA : attention qu’il ne reste pas à Golden State quand même

Damian Lillard Jusuf Nurkic

Mais regardez qui est de retour !

Source image : Youtube

Jusuf Nurkic va passer par la G League, un dernier pas avant son grand retour en NBA qui devrait se faire face aux Rockets ce dimanche 15 mars. L’Ogre bosnien est sur le point de revenir, faites-lui de la place, oui oui Hassan c’est aussi à toi qu’on parle. 

C’est l’histoire d’une équipe de G League – les Warriors de Santa Cruz – qui accueille des joueurs vraiment pas dégueux en ce moment. Après le passage de Steph Curry par là, c’est Jusuf Nurkic qui va y tâter de la balle orange d’après le journaliste des Blazers Casey Holdahl. La franchise de l’Oregon n’a pas d’équipe de G League donc il est parti dans celle des Warriors pour s’entraîner. Un sacré plus pour les joueurs de Santa Cruz, qui vont pouvoir côtoyer un pivot NBA très solide, même s’il ne jouera pas de matchs avec eux. Une bonne nouvelle pour Jusuf et Portland car ça montre que son retour se rapproche sérieusement, en espérant que tout se passe bien évidemment. Pour rappel, il n’a pas joué depuis quasiment un an après une fracture de tout ce qu’on peut imaginer dans une jambe. Depuis, il a dû traverser une longue rééducation pour se remettre sur pied. D’abord bien heureux en voyant les Blazers taper le Thunder et les Nuggets en Playoffs l’an dernier, puis malheureux en ne pouvant pas aider son équipe qui n’arrive toujours pas à accrocher le bon wagon pour jouer en post-season. Il devrait faire son grand retour ce dimanche contre Houston, enfin !

Les Blazers en auront bien besoin. La franchise de l’Oregon est aujourd’hui 11è de l’Ouest avec 28 victoires pour 37 défaites. Autant de victoires que les Pelicans et les Kings juste au-dessus, et quatre de moins que les Grizzlies, toujours huitièmes de la conférence. Va falloir penser à se bouger. Damian Lillard est revenu de sa blessure mais les hommes de Terry Stotts ne gagnent pas pour autant, à l’image de la défaite extrêmement importante face aux Kings le week-end dernier, la deuxième de suite. Un revers à la maison face à un concurrent direct, c’est dur et ça rend la tâche encore plus difficile. D’autant qu’ils vont jouer un autre concurrent direct encore plus important cette semaine. Après le match face aux Suns, c’est Memphis qui viendra au Moda Center. Contre l’équipe qui tient le huitième spot en Playoffs, la victoire sera impérative pour Dame et ses coéquipiers. Le calendrier de la fin de saison est loin d’être le plus difficile pour Portland avec notamment dix matchs à domicile dont les cinq prochains, mais il faudra cartonner et surtout s’en sortir face aux Grizzlies, que les Blazers affrontent deux fois en cette fin de saison. Deux défaites les condamneraient presque automatiquement avec le retard déjà accumulé au classement. D’autant qu’à côté, les Pelicans et les Kings vont également tout donner en cette fin de saison.

C’est donc là que Nurkic intervient avec son retour potentiel face aux Rockets. Et ça risque de lui faire tout drôle quand son défenseur au poste sera P.J. Tucker et qu’il fera une tête de plus que n’importe qui chez les Fusées. Il va falloir courir pour ce retour mais il peut aussi dominer d’entrée, même s’il y a des chances qu’il soit rouillé après une si longue absence. Jusuf va devoir cohabiter avec le défenseur de l’année son copain du poste de pivot Hassan Whiteside sur la fin de saison. Quand on connaît l’ego surdimensionné de l’ancien joueur du Heat, on peut se dire qu’il n’acceptera pas d’être mis sur le banc trop longtemps. Mais d’un autre côté, ça peut permettre à Nurkic de revenir plus sereinement car Whiteside fait quand même le taf’ (même si ça ne suffit pas pour les Playoffs…). Il va falloir une grosse raquette et un Nurkic qui revient assez vite à un bon niveau pour espérer jouer après le 15 avril. Sinon, ça sera un petit tour de chauffe pour mieux revenir l’année prochaine et oublier cette saison extrêmement décevante.

Bon retour à Juju, on va bien rire de le voir culminer à 50 centimètres au-dessus de tous les joueurs des Rockets ce dimanche. Mais on va surtout aimer le voir enfin sur un parquet NBA. Rendez-vous dimanche ! 

Source texte : nba.com/blazers

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top