Bulls

Sam Presti serait la cible des Bulls pour l’été prochain : hum, pas sûr que le gars veuille bouger de son FC Choix de Draft

Sam Presti 5 mars 2020

OKC serait prêt à écouter les offres si elles incluent seulement les 300 prochains choix de Draft des Bulls.

Source : Youtube

Pas très emballé sans doute par la nouvelle saison sans Playoffs qui se profile à l’horizon et par son duo Paxson-Forman, Jerry Reinsdorf a décidé de prendre le taureau par les cornes. Souhaitant redorer le blason du sextuple champion NBA, le proprio des Bulls aurait des vues sur Sam Presti pour le nommer à la tête des opérations basket.

Pas loin de rater les joutes printanières pour la troisième fois d’affilée, Chicago vit une situation indigne de son glorieux passé. La fanbase l’a bien compris et a déjà exprimé son mécontentement cette saison, et il semblerait que le gourou des Bulls ait entendu les vœux de son peuple car il aurait décidé de faire all-in sur le marabout actuel du Thunder l’été prochain. Des mecs pas au niveau, un jeu qui tourne autour de Zach LaVine, des résultats en berne (21 victoires pour 41 défaites), c’est la soupe à la grimace du côté de Windy City, d’autant plus que les comptes de la formation de Jim Boylen ne sont pas exceptionnels. Déjà au dessus du salary cap cette saison, douze joueurs prendront ainsi 106 millions de dollars lors du prochain exercice, soit 9 millions en dessous de la limite, mais ça ne laissera pas une marge de manœuvre énorme au futur management, sans compter que les assets pour monter des trades ne sont pas légion. Satoransky et Young toucheront 10 et 13 millions l’année prochaine, peut-être moyen d’en tirer un ou deux trucs intéressants, mais le pigeon qui se jettera sur les 28 millions d’Otto Porter n’est pas encore né, et le franchise player Zach LaVine ne possède pas un gros salaire (19 millions) qui permettrait d’avoir une contrepartie aussi intéressante… tandis que les autres sont encore dans leurs contrats rookies. C’est pourquoi selon ESPN 1000, les grosses têtes de l’Illinois veulent récupérer l’un des meilleurs GM actuels en la personne de Sam Presti pour gérer ce genre de business.

« C’est la personne qu’ils veulent. Ils sont prêts à le payer ce qu’il faut »

On souhaite cependant bien du courage à Chicago pour s’enrôler les services de l’Oncle Sam. Si la franchise de l’Oklahoma connaît actuellement une bonne année, c’est en grande partie grâce à lui. N’hésitant pas à faire péter son duo de superstars contre une palanquée de choix de Draft s’étalant jusqu’à la fin du Monde, Presti s’est offert une certaine flexibilité financière. Hormis Steven Adams et Chris Paul qui sont assurés de toucher un gros chèque l’année prochaine, personne ne sera surpayé dans l’Oklahoma. Schroder entrera dans sa dernière année de contrat à 15 millions, Gallinari et Andre Roberson seront free agents dans quelques mois et tous les minots que sont SGA, Diallo, Bazley et Ferguson gagneront moins de 5 millions chacun. Autrement dit, depuis sa prise de fonction en 2007, le GM du Thunder gère plutôt bien sa baraque en plus de son oseille, il n’y a donc aucune raison de foutre le camp chez les Bulls d’autant plus que le potentiel montré par la jeune garde sus-citée laisse présager de belles choses à la Thunder Nation.

Jerry Reinsdorf commence à s’impatienter et veut que son joujou revienne en haut de la Conférence Est. Pas étonnant quand tu vois la gueule du travail réalisé par le management actuel. Même Barack Obama avec un peu d’entrainement serait capable d’offrir de meilleures choses.

Source texte : ESPN 1000

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top