Rockets

Ja Morant pense que Russell Westbrook n’est pas reconnu à sa juste valeur : vu le niveau de Brodie actuellement, ça se défend

Russell Westbrook

Les perfs de Russell Westbrook, faut vraiment qu’on en parle.

Source image : NBA League Pass

Souvent comparé à Russell Westbrook pour ses qualités athlétiques venues de Jupiter, Ja Morant a affronté son idole pour la première fois la nuit dernière à Houston. Il a pu voir de près la bête des Rockets, auteur d’une nouvelle performance bien sale dans le succès des Fusées face aux Grizzlies. L’occasion pour lui de rendre hommage à Brodie, et pour nous de revenir sur la grosse forme actuelle de ce dernier.

33 points, 9 rebonds, 8 caviars, 4 interceptions, à 15/24 au tir. Voilà la ligne de stats de Russell Westbrook face à Memphis mercredi. Une ligne de stats impressionnante, mais une ligne de stats habituelle pour Brodie, qui enchaîne ce genre de perfs depuis plusieurs semaines maintenant, pour le plus grand bonheur d’une équipe de Houston plutôt en forme actuellement. Les Rockets restent sur cinq succès consécutifs et ont remporté 12 de leurs 16 derniers matchs, avec désormais une quatrième place à l’Ouest à seulement une rencontre du podium. En clair, ça calme un peu les détracteurs du côté de H-Town en ce moment, Westbrook le premier. Mais pour Ja Morant, grand fan de Russ, le MVP 2017 fait toujours partie de ces joueurs NBA qui ne sont pas reconnus à leur juste valeur. Via ESPN, le prodige des Grizzlies s’est exprimé sur Brodie hier, avant la rencontre.

« Je pense toujours qu’il n’est vraiment pas respecté. Les gens le prennent pour acquis. Je veux dire, il a tourné à un triple-double de moyenne lors des trois ou quatre dernières années, et je suis sûr qu’ils voient ce qu’il est en train de réaliser cette année, mais c’est toujours pareil. J’adore le fait qu’il continue de jouer et faire son truc sans se soucier de tout ça. »

Russell Westbrook pas respecté ? Peut-être, et ça s’explique probablement par son manque de succès collectif ces dernières années au Thunder. Depuis le départ de Kevin Durant vers les Warriors en 2016, il n’a pas remporté la moindre série de Playoffs, avec trois éliminations consécutives au premier tour, dont deux avec Paul George à côté de lui. Forcément, ça fait tache. Ceci étant dit, difficile aujourd’hui de critiquer Brodie vu le niveau auquel il évolue.

Exceptionnelle depuis le début de l’année 2020 après une première partie de saison plus compliquée aux côtés de James Harden, l’ancienne superstar d’Oklahoma City régale les fans de Houston. Ses moyennes depuis le 1er janvier ? 32,4 points, 7,8 rebonds, 7,4 passes décisives, 1,9 interception à 53% au tir. Wow, c’est du lourd. Évidemment, on connaît la capacité de Russ à noircir les box scores – on parle quand même d’un mec qui reste sur trois campagnes en triple-double –  mais là où Westbrook impressionne vraiment aujourd’hui, c’est dans sa régularité et sa propreté au tir. Critiquer les choix offensifs de Brodie et son pourcentage au shoot était autrefois un jeu d’enfant. Désormais, c’est un peu plus compliqué. Le numéro 0 a largement réduit ses tentatives du parking pour véritablement agresser l’adversaire possession après possession. Ses drives font très très mal, et on l’a vu sanctionner aussi à mi-distance. Grâce au jeu super small ball pratiqué par Houston actuellement, Westbrook est comme un poisson dans l’eau et ses qualités sont plus que jamais mises en avant, lui qui fait des ravages grâce à l’espace qu’il possède, en transition ou sur jeu placé. Parfois, il se retrouve également en un-contre-un face au pivot adverse, un match-up dont il profite. Si l’intérieur lui laisse de la marge pour shooter (pour éviter de se faire dépasser notamment), il peut dégainer, et s’il est marqué de trop près, il peut driver. Bref, Westbrook est un véritable problème et les Grizzlies ont eux aussi pris tarif mercredi.

Et si Russell Westbrook jouait le meilleur basket de sa carrière actuellement ? On peut se poser la question. Dans l’ombre du Barbu en début de saison, Brodie enchaîne les grosses perfs avec une régularité assez impressionnante, tandis que James Harden a connu des hauts et des bas sur les deux premiers mois de 2020. Aujourd’hui, avec le small ball poussé à l’extrême, les deux superstars cartonnent ensemble et c’est Houston qui enchaîne les victoires.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top