All-Star Weekend

Preview du All-Star Game 2020 : feu d’artifice sur un week-end étoilé, merci de défendre au moins cinq minutes cette nuit

Russell Westbrook 16 février 2020

Hein, il a dit quoi lui ?

Source image : YouTube

2h du matin la nuit prochaine, l’heure à laquelle une grande partie des fans de NBA se rassembleront une nouvelle fois pour vivre « ensemble » la grande fête du basket cainri. Ca sent encore une fois un score aux alentours de 160 partout, ça sent l’émotion Kobebryantesque, et on aura évidemment droit à tout un paquet de beaux sourires avant de se remettre en mode battle pour les deux derniers mois de la régulière. Allez, si on profitait un peu ?

Trois écoles s’opposent lorsque l’on cause de All-Star Game. D’un côté la Team c’était mieux avant, souvent la mieux placée pour donner son avis et souvent à raison d’ailleurs, mais bien souvent incapable d’enlever ses oeillères. De l’autre ? les derniers arrivés de la Team NBA, ceux pour qui le All-Star Game représente encore ce qui se fait de mieux en NBA, ce week-end fabuleux où le basket y est magnifique et l’intensité folle. La troisième école ? Peut-être bien celle de la sagesse, celle qui se rappelle de duels un peu épicés il y a une vingtaine d’années mais qui ne mentira pas en vous faisant croire que le ASG était une guerre de tranchées, qui a bien compris que cet évènement est aujourd’hui bien plus l’occasion de promouvoir sa marque, chiller et éviter de se blesser que d’envoyer un quelconque message à une adversité qui s’en bat de toute manière les steaks. Plusieurs manières donc de voir la chose et, ô surprise, de notre côté on a décidé de prendre tout ça à la légère, d’y accorder l’importance que ça mérite, ni plus, ni moins.

Ce qu’il faudra regarder avec insistance ce soir ? Regarder vers le ciel tout d’abord, pour penser à celui pour qui pas mal de petites attentions ont été mises en place : Kobe Bryant. Un format de match particulier avec un score remis à zéro après chaque quart-temps auquel il faudra ajouter 24 au plus haut des deux dans le denrier pour donner le vainqueur, je pose 2 je retiens 8 et on n’a rien compris, mais le plus important sera évidemment de penser au Mamba et à tout ce qu’il a apporté à la Ligue et à ses fans durant ses vingt années de gloutonnerie californienne, et la NBA a d’ailleurs eu la belle idée de renommer dès cette année le trophée de MVP du match en Kobe Bryant award, lui qui détient aujourd’hui encore avec le grrand Bob Pettit le record en la matière avec quatre awards. Côté terrain on checkera également les grands débuts étoilés de Luka Doncic, Ben Simmons, Jayson Tatum, Domantas Sabonis… Trae Young… Pascal Siakam… Bam Adebayo… Rudy Gobert… Brandon Ingram… et Donovan Mitchell, rien que ça, on essaiera de comprendre comment la Team Giannis peut venir à bout de la Team LeBron dans un vrai match, on verra également si James Harden fera payer à Giannis son impertinence en lâchant vingt passes décisives dans le match, bref deux ou trois centres d’intérêts un peu hors du commun si vous avez l’habitude comme nous de vous faire de vraies nuits NBA de temps en temps.

Le rendez-vous est donc pris aux alentours de 2h pour l’entre-deux, probablement l’action la plus disputée du match d’ailleurs. Une première nuit tranquille donc avant deux autres sans match qui nous permettront de récupérer le taf de sommeil avant le retour aux chose sérieuses la semaine prochaine. Et n’oubliez pas, le All-Star Game, trois écoles, toussa.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top