All-Star Weekend

20 ans après, Michael Jordan ne s’est toujours pas remis de l’elbow dunk de Vince Carter : « Le dunk le plus incroyable que j’ai vu »

Tu n’es pas tout seul Mike…

Source image : YouTube

Il y a tout juste 20 ans, Vince Carter nous proposait l’une des performances les plus incroyables de l’histoire du Slam Dunk Contest. 2000, Oakland, VC qui dit « it’s over »… personne n’a oublié, surtout pas Michael Jordan. 

C’est le All-Star Weekend, on est samedi, et le samedi c’est jour de concours, avec évidemment le Slam Dunk Contest qui conclura comme chaque année la soirée. En ce week-end de festivités, on a souvent tendance à revenir sur le passé pour se rappeler au bon souvenir des plus grands concours de l’histoire. Étant donné que l’édition 2020 se déroule du côté de la Windy City, on repense forcément au duel mythique entre Michael Jordan et Dominique Wilkins en 1988 au Chicago Stadium, mais aussi à la performance exceptionnelle de Vince Carter il y a exactement deux décennies. Durant la semaine, Jordan a lâché une interview à The Associated Press et comme vous pouvez l’imaginer, ça a causé Slam Dunk Contest. Durant l’interview, Mike a d’abord discuté de son affrontement avec The Human Highlight Film, qu’il a remporté avec l’aide des juges devant son public, avant de se prononcer sur son dunk favori all-time. Et c’est là qu’il a rendu hommage à Vinsanity en mentionnant son fameux elbow dunk, qui a laissé bouche bée toute la salle d’Oakland en 2000.

 « Le dunk le plus incroyable que j’ai vu, c’est probablement celui de Vince Carter quand il a placé son coude dans l’arceau. Pour moi, sans aucun doute, c’était quelque chose d’incroyable. »

Souvent, le dunk qui ressort en premier quand on pense au festival de tomars de Vince Carter cette année-là, c’est son 360 windmill. Exécution parfaite, puissance, grâce… tout y était et il avait donné le ton d’entrée. Plus que ça même, il avait envoyé un message frappant à tout le monde. Le « Let’s go home » de Kenny Smith résonne encore dans nos oreilles et à partir de là, le concours était rentré dans une nouvelle dimension, la dimension VC. L’elbow dunk dont parle MJ, c’était le quatrième tomar de Carter après un deuxième moulin à vent et un rider bien sale avec Tracy McGrady. Ce qui rend ce dunk unique, c’est évidemment la créativité de Vince mais aussi la réaction du public. Car si les fans ont explosé sur les smashs précédents, là ils étaient comme abasourdis, sonnés, genre « WTF qu’est-ce qu’il vient de faire le mec ? ». On se souvient encore de la tronche de Shaquille O’Neal, Jason Kidd ou Steve Francis. Clairement, c’était l’une des images marquantes de ce Slam Dunk Contest 2000, évidemment remporté par Vince après un dernier dunk depuis (presque) la ligne des lancers francs. Cette édition est tellement restée dans les mémoires que plusieurs joueurs ont rendu hommage à VC au Slam Dunk Contest lors des deux dernières décennies. On pense à Terrence Ross en 2013, à Donovan Mitchell cinq ans plus tard ou encore à Hamidou Diallo l’an passé, lui qui a remporté le concours avec un dunk au-dessus de Shaq et avec le coude dans le panier, comme Vinsanity.

Chaque année, au moment du Slam Dunk Contest, on a une pensée pour Vince Carter, qui a marqué toute une génération à travers ses exploits de l’an 2000. Ça aurait été kiffant de le voir cette année avant qu’il ne quitte définitivement les parquets, mais il ne voulait pas risquer de ternir sa performance d’il y a 20 ans, qui a frôlé la perfection. On le comprend.

Source texte : The Associated Press

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top