Lakers

Le derby angelino entre les Lakers et les Clippers reporté : Los Angeles pleure encore sa légende

Fans Staples Center Kobe

À Los Angeles, l’ambiance n’est pas encore au basket.

Source image : YouTube/Fox

Suite aux événements tragiques de ce week-end, la NBA, les Lakers et les Clippers se sont mis d’accord pour repousser le match initialement prévu ce soir au Staples Center. Les Purple and Gold ne sont pas encore prêts à jouer cette nuit et ont besoin d’un peu de temps pour préparer l’hommage qui sera rendu à celui qui a marqué la salle de son empreinte durant deux décennies.

Le troisième derby de la saison tant attendu entre Clippers et Lakers se jouera plus tard en 2020. Alors que les fans se rendent en masse devant le Staples Center pour rendre hommage à Kobe Bryant, l’organisation des pourpres et or a décidé qu’il était encore trop tôt pour retrouver la salle que le Black Mamba a si longtemps fait vibrer. Si le basket doit reprendre ses droits, comme il l’a fait pour les autres équipes qui ont tout de même joué leurs matchs après l’annonce de la terrible nouvelle, Los Angeles est encore sous le choc. Dans cette ville où il a écrit l’histoire et sa légende, l’ambiance n’est pas encore au basket. Il faudra donc au moins attendre la nuit de vendredi à samedi avant de revoir les Lakers sur le terrain contre Portland. Un grand moment en perspective où c’est toute une ville qui devrait rendre un immense hommage à son idole avant de voir les troupes de LeBron prendre le relais sur le terrain comme Vino l’aurait sans doute voulu. Peut-être même qu’il aurait aimé voir ce derby ce jouer ce soir, en grand compétiteur qu’il était. Mais tout le monde n’a pas sa détermination et son mental.

Le besoin de tout de même laisser un peu de temps à tous pour se remettre du choc est largement compréhensible. On parle d’une icône qui a fréquenté le Staples Center pendant 20 ans. Et aussi exceptionnel était-il sur le terrain, Kobe était aussi particulièrement proche de tout le personnel. Peu importe à qui il s’adressait, il savait se montrer accessible avec le staff qu’il côtoyait chaque jour et avec qui il avait au fil du temps tissé des liens. C’est qu’il a eu le temps d’en marquer du monde, entre 1996 et 2016 et même après puisqu’il revenait régulièrement pour suivre les exploits de ses successeurs sous la tunique de la seconde franchise la plus titrée de l’histoire. Los Angeles perd avec lui une figure emblématique, plus que ça, une légende, mais également un socle dans sa vie de tous les jours. À travers ses actions ou par sa simple présence, Kobe était ancré dans le quotidien de toute une ville dans laquelle il apparaissait si souvent. Sa triste absence ne mettra que plus en avant tout l’impact de sa présence de son vivant, si importante et rassurante pour les Angelinos.

Au cours de ses vingt années en violet et jaune, Kobe aura influencé la vie d’une équipe, et plus encore celle de toute une ville. Pendant quelques jours encore, le parquet du Staples Center restera rangé pour rendre hommage à celui dont les deux numéros sont déjà accrochés au plafond. Les Lakers ont besoin de temps pour faire leur deuil et ne sont pas encore prêts à reprendre le ballon, on ne peut que les comprendre.

Source texte : NBA

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top