Blazers

Carmelo Anthony a sorti le mode vintage à Toronto : 28 points et le game winner en prime, du grand Melo !

Si Sekou Doumbouya a fait notre nuit avec son dunk monstrueux à Cleveland, on a eu droit à d’autres moments bien sympathiques sur les autres parquets de la Grande Ligue, et notamment sur celui de Toronto. En effet, face aux Raptors, Carmelo Anthony a sorti le grand jeu en proposant une perf vintage comme on les aime.

Durant son prime, Melo était réputé comme étant l’un des joueurs les plus redoutables du circuit dans le money time. Visiblement, il y a des choses qui ne changent pas en ce bas monde. La nuit dernière, au Canada, Anthony a montré qu’il était toujours capable de se montrer bien clutch, le tout à 35 balais. Il a ça dans le sang le mec. Alors que le score était de 99-99 à 13,6 secondes de la fin du temps réglementaire, Carmelo a step-up pour donner la win à son équipe, comme au bon vieux temps. Habituellement, à Portland, c’est Damian Lillard qui s’occupe de ce genre de situation, lui qui a également un joli palmarès quand il s’agit d’assassiner les équipes adverses. Mais cette fois-ci, Dame D.O.L.L.A. n’a pas eu l’opportunité de prendre le dernier tir. Car sur la remise en jeu de Melo, le sniper de Portland a directement été visé par une prise à deux des Dinos. Du coup, Lillard n’a même pas pu toucher le ballon. Anthony a ainsi décidé de choisir l’option CJ McCollum, froid comme un congélo durant cette rencontre. Opposé à Rondae Hollis-Jefferson, McCollum a finalement redonné la balle à Anthony. Et là, Melo a fait le reste.

Stay Melo. Rien à dire, c’est du pur Carmelo Anthony. OG Anunoby n’a pu que constater les dégâts. Victoire 101-99 pour les Blazers, qui résisteront à un dernier shoot de Kyle Lowry. Mais si ce game winner est l’image de la nuit concernant Melo, il n’est que la cerise sur le gâteau, car le vétéran a sorti une performance hyper propre et a surtout aidé Portland à remonter au score dans le quatrième quart-temps alors que les choses étaient plutôt mal engagées. Menés 78-69 à l’entame de l’ultime période, les hommes de Terry Stotts ont placé un 32-21 dans les 12 dernières minutes. Anthony a grandement participé au comeback en marquant 10 points dans le quatrième, pour finir avec 28 unités au total. Damian Lillard a aussi sorti le mode Dame Time quand il fallait mais le ballon du match est incontestablement pour Melo. 28 points donc, avec 7 rebonds et 2 interceptions, le tout à 10/17 au shoot et 5/8 du parking. Depuis qu’il est revenu sur les parquets en novembre, Anthony n’avait jamais autant scoré. Et quand vous ajoutez un game winner à tout ça, on obtient tout simplement la meilleure perf du bonhomme sous le maillot de Portland. Avec cette victoire, les Blazers retrouvent le goût du succès après une défaite à Miami, portant ainsi leur bilan à 16 victoires pour 22 défaites.

Carmelo Anthony qui plante un game winner, ça rappelle évidemment beaucoup de souvenirs. Mais ce n’est pas le moment de vivre dans le passé, car Melo montre qu’il a encore beaucoup de basket dans les mains aujourd’hui. Que du bonheur !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top