Mavericks

Rick Carlisle trouve que Luka Doncic prend un peu trop de coups : comment on dit punching-ball en slovène ?

Rick Carlisle

Le budget pansement doit être élevé à Dallas.

Source image : Youtube

Samedi soir, les Dallas Mavericks se sont inclinés face aux Hornets en prolongation et ce malgré un nouveau triple-double de Luka Doncic. Et après le match, Rick Carlisle était un peu agacé de voir sa jeune pépite… se faire découper les bras et la tronche soir après soir. 

On a senti le coach de Mavericks un tantinet agacé lors de la conférence presse du match contre les Hornets. Certes il y avait la défaite à avaler… et contre Charlotte, c’est d’autant plus difficile. Mais c’est d’un tout autre problème dont il a voulu parler. En effet, le technicien en a marre de voir son petit protégé Luka se faire arracher les bras dès qu’il va au panier ou se prendre des coups lorsqu’il essaye de se déplacer. Quand on regarde les images, il est vrai que les bras du Slovène affichent parfois les séquelles d’une attaque de Wolverine. De grosses traces rouges sur le bras, à la Nikola Jokic, et à moins qu’il kiffe se faire ça tout seul on voit donc qu’il a plus de graisse que de muscles prend assez cher et parfois sans récolter de coups de sifflets, ce qui lui vaut parfois d’ailleurs quelques petites colères.  C’est compréhensible, on a tous connu la frustration de se faire découper les bras et de ne pas obtenir le coup de sifflet. Cependant le jeu physique à la limite de la régularité est présent dans la ligue qu’on le veuille ou non et si on sifflait tous les contacts les matchs seraient encore plus interminables. Mais le coach de Mavericks n’est pas d’accord et est monté au front afin de défendre son joueur et de dénoncer le traitement qu’il peut recevoir.

« Ça dure depuis le début de la saison. Les équipes prennent des libertés avec lui et ce n’est pas bien. Malgré tout il gère ça très bien. […] C’est un très bon joueur, donc les gens en ont après lui. Mais ça ne veut pas dire que tout cela est « normal » ou dans l’esprit que devrait avoir un match de basket. Il a des griffures partout sur les bras tout le temps. Ce. n’est. pas. bien. »

Luka Doncic n’est pas un fragile pour autant et s’il a beau avoir 20 piges, beaucoup d’entre-nous, c’est à dire les gens normaux, devraient monter sur des échasses pour lui claquer la bise. Le gamin culmine a plus de deux mètres, possède son petit body, et ce ne sont pas quelques griffures ou quelques gifles qui vont le stopper. Le mec est un meneur dans un corps d’allier et, malgré les apparences, il est très physique, et on comprend que ses adversaires ne le laissent pas faire ce qu’il veut et contestent ses déplacements. En même temps, dans ces conditions le Slovène nous sort quand même des cartons tous les soirs et affiche 29,4 points, 9,7 rebonds et 8,9 passes de moyenne. Alors imaginez le carnage si les défenseurs restaient dans la « légalité ». Attention, on ne veut pas non plus que les raquettes NBA se transforment en ring de la WWE ou que l’arbitrage soit aussi bon que celui sur le playground du coin hein, mais parfois, prendre des coups ça vous rend encore meilleur. Surtout que Luka n’est pas à plaindre au niveau des lancers puisqu’il en tire pas loin de dix par matchs cette saison, mais ce que Rick Carlisle pointe du doigt c’est moins les coups de sifflets manqués que la nature agressives des fautes dont est victime son joueur. Une lueur dans le brouillard ? Ce traitement spécial est flatteur pour Luka. En effet, on parle d’un bail réservé aux tous meilleurs. Ainsi, les Curry, Shaq ou LeBron sont tous passés par là et on voit qu’ils s’en sont très bien sortis, donc pas de problèmes en vue pour Luka, ça va passer, tu vas t’endurcir mon grand, on n’en doute pas une seule seconde.

On comprend tous que dès que Luka drive… Rick Carlisle se mette à transpirer, car personne ne veut voir son franchise player se blesser ou se prendre des sales coups. Mais le basket reste un sport de contact entre géants, donc… quoi de plus normal que de se prendre quelques baffes de temps en temps non ?

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top