Magic

Hyperextension du genou pour Jonathan Isaac : grosse frayeur à Orlando, le phénomène est sorti sur civière ce mercredi

Jonathan Isaac 2 jjanvier 2020

Sales images…

Source image : NBA League Pass

Les fans du Magic n’ont pas démarré la nouvelle année avec la meilleure des nouvelles. En déplacement à Washington, un match remporté au final par Orlando, c’est Jonathan Isaac qui a dû quitter les siens suite à une vilaine blessure au genou. On retient son souffle en attendant l’IRM ce jeudi.

Le premier match. Le tout premier match de 2020 en NBA voit l’intervention d’une équipe avec une civière pour évacuer un joueur. Déjà que la soirée n’était pas giga-réjouissante avec l’annonce du décès de David Stern, voir quelqu’un grimaçant de douleur sur un parquet n’était pas le bienvenu. Auteur de sa meilleure saison jusqu’ici, avec un rôle défensif très clair, un développement offensif intéressant et le tout dans un corps de Freak, Isaac ne pensait pas démarrer aussi salement 2020 et c’est sur une action totalement anodine que sa saison a basculé. Contre-attaque, tentative d’eurostep, le garçon plante mal son appui sur le parquet et que ce soit en live comme au ralenti on voit clairement le genou prendre cher. Immédiatement, Jonathan se fige au sol et se tient la jambe, pendant que les autres joueurs sur le parquet se rassemblent autour de lui. Temps-mort, Bradley Beal dégoûté lui qui faisait son retour sur les terrains, Evan Fournier blasé de voir son coéquipier en souffrance, une civière est apportée et on voit Isaac quitter la salle en cachant son visage. Forcément, la frustration s’installe chez les fans d’Orlando. Car après avoir appris les récents pépins au tendon d’Achille pour Aaron Gordon, voilà un autre membre du cinq majeur, et un élément clé dans la défense du Magic, qui doit quitter les siens. Premier rapport, hyperextension du genou, pas de rupture des ligaments déclarée pour le moment, en attendant davantage d’infos par la suite. On va éviter de titiller le FC Chirurgien en avancer des pistes douteuses, tout ce qu’on peut dire c’est qu’il faudra surveiller les updates venant de la franchise après l’IRM de ce jeudi, voir de quel type de blessure il s’agit vraiment et ainsi quelle sera la durée d’indisponibilité du joueur en question. Le coup dur est en tout cas indéniable, vu le garçon et sa saison.

12,3 points, 7,1 rebonds, 1,4 passe, 1,6 interception et 2,5 contres par soir, Isaac était en mode couteau-suisse ultime sur cette première partie de campagne. Le projet, lancé initialement par John Hammond qui a montré son penchant pour les monstres par le passé à Milwaukee, mettait un peu de temps à fleurir mais on voyait les premières bases séduisantes sur cet automne 2019. Davantage de confiance, d’agressivité, de responsabilités dans les schémas défensifs de Steve Clifford, plus d’une fois on voyait Isaac réaliser des performances grandioses dans sa propre moitié de terrain, tout en apportant de plus en plus en attaque. Et il n’est pas blasphématoire d’affirmer, aujourd’hui, que Jonathan représente un des défenseurs les plus polyvalents de toute la Ligue, capable de garder quasiment les 5 postes avec efficacité. Le problème, c’est qu’il faudra donc faire sans, et pour au minimum un petit bout de temps même si le joueur a l’air confiant qu’il a évité le pire. La force du Magic réside notamment dans le fait que ce groupe se connaît bien, ayant vécu une sacré aventure l’an dernier. Le challenge qui leur sera donc imposé aura un certain niveau de difficulté, mais il ne va pas effrayer Nikola Vucevic et sa bande. On s’en souvient, dans le run de 2019 qui voyait Orlando retourner en Playoffs, l’adversité s’est transformée en véritable moteur pour cette équipe, et elle espère forcément en refaire de même sur ce début de nouvelle année. Maintenant, on peut avoir toute la détermination du monde, quand tu perds un jeune titulaire pour plusieurs matchs et l’autre doit reposer son tendon d’Achille, les perspectives ne sont pas jojo. Le Magic est actuellement en 8ème place à l’Est et va avoir droit à un coup de pression des Bulls, dans leur rétroviseur en 9ème place. Lors des prochaines semaines, et ce jusqu’à la trade deadline, il faudra observer de près les intentions du management d’Orlando, le retour aux activités d’Isaac et les résultats de la concurrence.

Sale nouvelle pour le Magic et ses fans, et pour le joueur évidemment. En attendant davantage de détails dès demain, Jonathan Isaac va devoir regarder les siens se défoncer en son honneur, doigts croisés pour que ce ne soit rien de grave au final.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top