Wizards

Isaiah Thomas suspendu deux matchs pour avoir éduqué des fans dans les gradins : quand un petit bonhomme se sacrifie pour une grande cause

Isaiah Thomas

Ça ouvre moins sa bouche quand le joueur monte te voir en face, hein.

Source image : YouTube

La rencontre entre les Wizards et les Sixers de samedi soir a été entachée d’une légère altercation quelques rangées derrière le panier, entre Isaiah Thomas et deux imbéciles qui se disent fans des Sixers. IT a écopé d’une suspension de deux matchs dans l’histoire mais justice a été rendue.

Alors que Washington se préparait tranquillement à plier bagage, quitter la ville de l’amour fraternel et poursuivre son road-trip après une nouvelle défaite (la troisième de suite), deux spectateurs ont eu la bonne idée d’insulter ouvertement le lutin des Sorciers qui s’est dit que les deux idiots avaient besoin d’être recadrés. Alors en l’absence de leur maman ou de Pascal le grand frère pour s’en charger, IT s’est porté volontaire pour les sermonner lui-même. Le moment était légèrement confus car personne ne s’y attendait. Les caméras ne suivaient pas particulièrement Isaiah et ce n’est qu’après coup que les commentateurs ont compris ce qui s’était passé : après avoir raté un lancer-franc sur deux (ça a son importance, vous verrez), le lutin trottine vers sa moitié de terrain et aperçoit alors deux individus, doigts d’honneur fièrement levés vers le meneur, profanant des bêtises du style : « f**** you, b**** » à plusieurs reprises. Il l’expliquera plus tard en interview, Isaiah ne tolère pas qu’on lui manque de respect de cette façon, rapport à son éducation. Le meneur attend donc un temps-mort et monte les escaliers pépère pour aller leur expliquer qu’on n’insulte pas les gens comme ça. Aucun débordement, il leur parle calmement, les deux mecs bégayent en pékinois et ont l’air de s’excuser, la sécurité n’a pas vraiment besoin de s’interposer et fin de l’histoire… ou presque. Les joueurs ont l’interdiction formelle de monter dans les gradins pendant une rencontre et les arbitres éjectent donc Isaiah du match. Mais ce dernier connait le règlement et rejoint le vestiaire sans contester.

Alors oui, il aurait pu simplement laisser couler en se rappelant que la bave du crapaud n’atteint pas la banche colombe… d’autant qu’il ne restait que deux minutes à jouer dans un match déjà plié. Mais ce genre de propos, il les entend peut-être assez souvent, on mettra ça sur le coup de la frustration et on peut également admirer le calme dont le lutin a fait preuve (heureusement que les deux huluberlus n’avaient pas affaire à un Ron Artest dans ses beaux jours). Ce qui nous dérange dans cette histoire c’est évidemment le comportement de ces « fans » mais aussi cette nouvelle tendance des salles NBA qui a provoqué ce débordement. Vous l’avez peut-être remarqué, dans quasiment toutes les franchises cette saison, les supporters sont encouragés sur le grand écran à huer les visiteurs au lancer-franc en fin de rencontre, car en cas de zéro sur deux, toute la salle repart avec un snack offert par la buvette. En l’occurrence, comme IT avait inscrit un lancer sur deux, il privait le Wells Fargo d’une sucrerie glacée (un Frosty). On ne peut s’empêcher d’être un peu surpris que la NBA, censée avoir mis en place une politique de « tolérance-zéro » sur les insultes faites aux joueurs, ne se penche pas plus sur cette nouvelle mode. Car cette pratique, certes pas bien méchante à la base, ne fait qu’encourager ce genre de comportement, qu’on a déjà beaucoup trop vu la saison passée. Les joueurs sont désormais responsables du repas des fans, une raison de plus pour les spectateurs de leurs trouver des jolis noms d’oiseaux. L’intervention d’Isaiah a quand même permis d’identifier les fauteurs de trouble, qui ne pourront plus voir Jojo et ses potes pendant un an car bannis du Wells Fargo Center. Adam Silver a quand même dû appliquer le règlement pour toutes les parties dans ce litige et IT a donc écopé d’une suspension de deux matchs, un par supporter recadré.

Certains diront qu’Isaiah Thomas aurait mieux fait de faire la sourde oreille, d’autres le soutiendront. On espère de notre côté, que cette manie d’encourager les fans à huer et de diaboliser les adversaires ne perdurera pas, car des débordements comme ça, on n’en veut plus. On ne veut pas vivre dans une NBA bisounours non plus, les fans ont le droit de s’exprimer, mais avec respect. Laissons les joueurs se charger du trashtalking, ils le font bien mieux.

Source texte : ESPN

2 Commentaires

2 Comments

  1. ZelCupoftea

    23 décembre 2019 à 15 h 46 min at 15 h 46 min

    C’est classe. Le mec sait très bien ce qu’il encoure en terme de sanction, il sait qu’il ferait mieux d’enchaîner les matchs pendant que son physique le laisse « tranquille », mais non il va quand même régler la problématique avec pédagogie. Je kiff ^^

    • Chris Paul George

      23 décembre 2019 à 18 h 18 min at 18 h 18 min

      Tout à fait d’accord, bravo à lui

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top