Sixers

Ben Simmons devrait tenter un tir du parking par match selon son coach : en voilà une bonne résolution pour 2020

Ben Simmons 21 novembre

Ben Simmons qui se prépare à tirer à 3-points, bientôt un geste du quotidien.

Source : NBA League Pass

Seul meneur NBA à ne jamais shooter de loin (ou presque), Ben Simmons pourrait bientôt revenir dans le troupeau à en croire son coach Brett Brown. Un tir par match derrière la ligne, c’est le cadeau de Noël que le staff a demandé. Sera-t-il satisfait ? La réponse dans les prochaines semaines. 

21… C’est le nombre de tirs « from downtown » de Ben Simmons depuis le début de sa carrière. 21 tirs du parking en 181 matchs pour un meneur dans la NBA actuelle où tout le monde tire de loin, c’est un peu comme si Shaq avait décidé de shooter de partout sauf dans la peinture. Profitant de ses incroyables qualités athlétiques pour attaquer le cercle dès que possible, Big Ben pouvait se permettre d’aller à contre-courant mais les défenses se sont depuis ajustées et les derniers Playoffs ont prouvé qu’il fallait une évolution de son jeu. Aussi, après un été enfermé dans le gymnase avec Tobias Harris, voilà Benny de retour pour, ENFIN, marquer de loin. Pour le moment, l’échantillon est encore léger puisque le « meneur » n’a tenté sa chance que quatre fois depuis le début de saison mais il a quand même rentré 50% de ses tentatives. De quoi pousser son coach à exiger plus de tirs de loin à l’avenir. Des propos relayés par ESPN.

« C’est ce que je veux. Vous pouvez passer l’info à son agent, sa famille et ses amis. Je veux un tir à 3-points par match, minimum. Je suis d’accord avec tout ce qui est ouvert mais je suis surtout focalisé sur le shoot à 3-points. Ça et la mentalité qu’il a lorsqu’il est lancé et qu’il attaque le cercle avec les épaules au niveau de l’arceau pour dunker ou récupérer la faute. Ce sont les deux choses qui m’intéressent le plus chez lui. »

Le shoot extérieur de Ben Simmons est devenue une sorte de gag sur les réseaux sociaux ces dernières années. Nombre de détournements ont été réalisées avec des réactions de fans ou du Dunk Contest pour parodier les progrès du joueur. Du grand n’importe quoi pour Brett Brown.

« Le drama [autour de son shoot, ndlr] est exagéré. La réalité est qu’il peut shooter et qu’il avoir besoin de l’intégrer dans son jeu, bien au delà du shoot par match. Mais je pense vraiment que tout ce drama est exagéré. »

BB a sans doute raison lorsqu’il insiste sur la pression qui est mise sur son joueur, toujours est-il que le Kangourou s’est acheté un vrai shoot et qu’il peut enfin dégainer de loin. La raclée infligée cette nuit lui a permis de tenter dans un cadre beaucoup moins stressant puisque le match était gagné depuis longtemps. A lui d’en faire une arme qui pourra aussi effrayer les meilleures équipes car c’est bien contre elles qu’il sera jugé en fin de compte.

Brett Brown a exigé un shoot primé par match pour son meneur australien. Sera-t-il entendu ? Nous, on a déjà choisi notre camp. Au risque de voir des briques, au moins on pourra voir les progrès de son été studieux, bien loin du mondial. 

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top