Lakers

Les Lakers sur le point d’affronter un mois de décembre bien tendax : du lourd au menu, attention ça peut faire des dégâts

lebron

Les Lakers au 3 décembre 2019. 17-3. Les Lakers au 1er janvier 2020 ? Attention.

Source image : NBA League Pass

Aujourd’hui premiers de l’Ouest avec un superbe bilan de 17 victoires en 20 matchs, les Lakers ont parfaitement lancé leur campagne, confirmant ainsi leur retour au premier plan. Mais LeBron James et ses copains ont un sacré programme pour finir l’année, avec pas mal de déplacements et surtout du lourd en face. On fait le point.

Si vous êtes fan des Lakers et que vous avez suivi de près le début de saison de votre équipe fétiche, difficile de faire la fine bouche aujourd’hui. Après des années de souffrance, la franchise californienne tutoie à nouveau les sommets de la NBA et quasiment tous les voyants sont au vert. Une première place à l’Ouest, septième à l’efficacité offensive, quatrième à l’efficacité défensive, un duo LeBron James – Anthony Davis qui cartonne, un collectif qui a bien réussi à se mettre en place malgré beaucoup de nouvelles têtes, Frank Vogel nommé coach du mois… bref, c’est tout bon. Mais il faut bien avouer que l’équipe californienne a été aidée par un calendrier très abordable sur ce début de saison. Car si la balance matchs à la maison versus matchs à l’extérieur est plutôt équilibrée (11 des 20 matchs ont été joués au Staples Center), la qualité des adversaires sur ce premier quart de régulière ne fait pas rêver. 20 matchs donc, 14 face à des équipes possédant un bilan négatif aujourd’hui. Sur ces 14 rencontres, on a droit à… 14 victoires. Voilà les formations battues par les Lakers sur la période. Charlotte, Memphis deux fois, San Antonio deux fois, Chicago, Phoenix, Golden State, Sacramento, Atlanta, Oklahoma City deux fois, New Orleans et Washington. Pas ouf, vous en conviendrez. Le bilan total de toutes ces équipes à l’heure de ces lignes ? 74 succès pour 148 défaites, soit 33,3% de victoire. Alors oui, on peut dire que les Spurs et les Suns étaient bien plus en forme quand les Lakers sont venus en ville en tout début de saison, mais ça reste quand même bien faiblard tout ça. Les trois succès décrochés par Los Angeles face à des équipes dans le positif actuellement, c’était contre Utah, Dallas et Miami. Les trois défaites de la bande à LeBron ? Clippers, Raptors, et Mavericks, trois franchises qui ont très bien réussi leur début de saison.

Tout ça pour dire que le calendrier joue un vrai rôle dans les gros débuts des Lakers cette saison. Ça ne veut pas dire qu’on ne valide pas leurs belles performances, mais il est plus sage d’attendre d’en voir plus pour vraiment juger cette équipe. Et quand on dit en voir plus, on pense à des rencontres face à des équipes beaucoup plus compétitives. Ça tombe bien, le mois de décembre est là, et il est très chargé pour les Californiens. Voici le programme.

  • 03/12 : @ Nuggets (13-4)
  • 04/12 : @ Jazz (12-9)
  • 06/12 : @ Blazers (8-12)
  • 08/12 : vs Wolves (10-9)
  • 11/12 : @ Magic (8-11)
  • 13/12 : @ Heat (14-5)
  • 15/12 : @ Hawks (5-16)
  • 17/12 : @ Pacers (13-7)
  • 19/12 : @ Bucks (18-3)
  • 22/12 : vs Nuggets (13-4)
  • 25/12 : vs Clippers (15-6)
  • 28/12 : @ Blazers (8-12)
  • 29/12 : vs Mavericks (13-6)

Ouch, effectivement c’est pas le même délire. Après leur défaite de dimanche face aux Mavs au Staples Center, les Lakers sont sur le point d’entamer un road-trip de trois matchs à l’Ouest, qui s’annonce bien corsé. Un déplacement à Denver la nuit prochaine, suivi par un match à Utah le soir d’après, bonjour le back-to-back compliqué. On sait à quel point c’est difficile de gagner dans ces deux arènes (les deux équipes combinent un bilan de 16-3 à domicile cette saison), on connaît aussi la solidité défensive des deux équipes, et faut pas oublier que Denver est second à l’Ouest aujourd’hui. Donc bonne chance. Et puis derrière, pour finir le road-trip, il y a une rencontre à jouer dans l’Oregon, face à des Blazers sur trois victoires consécutives grâce notamment à Carmelo « Joueur de la semaine » Anthony. Pas le meilleur moment pour les affronter. Ensuite, ça enchaîne avec un petit match à domicile contre Minnesota qui devrait bien se passer, avant un nouveau road-trip de cinq rencontres, à l’Est cette fois-ci. Au cours de celui-ci, les Lakers ont le Heat au menu, auteur d’un gros début de saison et invaincu à South Beach, des Pacers séduisants et surtout des Bucks qui écrasent tout en ce moment (meilleur bilan de la NBA, 12 victoires de suite). Ça risque de piquer. Enfin, pour finir décembre, les Lakers passeront beaucoup de temps à la maison mais ils recevront de très gros clients. Nuggets encore une fois, leurs voisins les Clippers pour Noël, et les Mavericks de Luka Doncic, très difficiles à manier cette année. Il y aura un deuxième déplacement à Portland au programme également, en back-to-back. Vous l’avez compris, ça s’annonce très chaud et les Lakers seront vraiment testés.

13 matchs à jouer en décembre, beaucoup de grosses affiches, beaucoup de temps sur la route. Si les Lakers sont aujourd’hui en tête de leur conférence, ça pourrait être différent au moment d’aborder 2020. Mais ce sera aussi l’occasion pour LeBron et Cie de montrer qu’ils sont vraiment les boss du Wild Wild West actuellement.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top