Nuggets

Michael Porter Jr. a enfin fait ses grands débuts en NBA : montez vite dans le bateau car il est déjà presque plein

Si les Nuggets ont laissé poliment cette nuit les Pels gagner leur premier match de la saison… l’essentiel était ailleurs pour la franchise du Colorado. 469 jours après sa draft, 709 (!) jours après son dernier match de basket officiel, Michael Porter Jr. a enfin foulé un parquet NBA, pendant 21 minutes, et les premières impressions ont validé l’attente énorme des fans de Denver. Le mec est facile, allo Naadiya, et c’est parti pour le show.

Ce ne fut que 21 minutes dont une petite moitié jouée dans le garbage time, mais qu’est-ce que ça fait du bien. Mis au ban par Mike Malone depuis le début de saison, poli comme un diamant au lieu d’être envoyé trop vite au feu, Michael Porter Jr. a finalement découvert la NBA le 31 octobre 2019, soir d’Halloween où il pu enfin enfiler le costume qui l’attendait depuis un an et demi. Depuis deux ans même, la dernière saison du gamin à Missouri ayant duré… deux matchs. Problèmes de dos, hernie discale, vertèbres martelées par le doc, MPJ met donc enfin la tête hors de l’eau, hors de l’eau d’un lac dégueulasse et dangereux fait d’infiltrations et de doutes. Mais va de retro les souvenirs, hop, les souvenirs dans le rétro car cette nuit on a donc enfin pu apprécier le flow de Mon Petit Jazon. Une arrivée sur la pointe des pieds en fin de premier quart et rapidement une première cheville (celle de Josh Hart) qui vrille et un premier drive délié et puissant. Puis plus grand chose si ce n’est quelques lancers, histoire de trottiner et de montrer sa frimousse au peuple du bayou, lui qui attend également les premiers pas d’un drôle d’oiseau.

Le reste de la partition de l’ailier surdimensionné interviendra en toute fin de match alors que ce dernier est déjà perdu depuis belle lurette, mais ça le rookie (bah oui, du coup) s’en fout et les dernières secondes du match nous permettront au moins d’avoir un aperçu sur le genre de machine que pourrait devenir le poste 3 des Nuggets. Du tir, du tir et du tir, de la ficelle rien que de la ficelle, avec ou sans défenseur sur le paletot. Un 5/8 absolument inutile collectivement mais qui met un peu de concret sur une carrière jusque-là au conditionnel, une première qui sera peut-être suivie de trois ou quatre DNP car Mike Malone n’a que la win en tête et n’est pas là pour faire du social, mais un dépucelage heureux pour le joueur et pour… nous, bien agréable en tout cas en ces temps de blessures et de combats de coqs sur les réseaux sociaux.

MPJ est venu, MPJ a vu, MPJ n’a pas vaincu mais il a couru. C’est tout ce qu’on voulait voir et on attend désormais la suite. Petite astuce pratique ? Le Michael Porter Jr. boat vient d’amarrer et repartira très vite alors messieurs grimpez vite, y’aura pas de place pour tout le monde. Signé le capitaine de bord.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top