Pacers

Les Pacers pourraient transférer Domantas Sabonis prochainement : qui veut d’une belle papatte gauche dans son roster ?

Domantas Sabonis

Maillot bientôt périmé…?

Source image : NBA League Pass

Attendu dans le 5 majeur des Pacers cette saison, et avec un potentiel encore fort sympathique à exploiter, Domantas Sabonis devait démarrer la nouvelle campagne dans l’Indiana. Mais vu le bordel qui existerait autour des négociations contractuelles entre le joueur et la franchise, c’est pas si sûr que Domas soit encore chez les Pacers pour longtemps.

Simple coup de pression médiatique ? Stratégie du camp de Sabonis ou avertissement de la part du management local ? Difficile à dire. Ce qui est sûr, cependant, c’est que Sam Amick de The Athletic est arrivé avec une belle petite bombe à l’aube de la reprise de la NBA. En effet, le journaliste américain a pondu une breaking news ce vendredi soir, donnant de nombreux détails dans les coulisses de cette affaire. Plaçons le contexte, pour tout bien comprendre. Comme nombreux et nombreuses d’entre vous l’ont vu ces derniers temps, les joueurs arrivant vers la fin de leur contrat rookie commencent à se pointer gentiment dans le bureau de leur équipe afin de négocier une prolongation contractuelle. On a aperçu Buddy Hield verser de l’essence sur un brasier à Sacramento, on a vu Jaylen Brown nous dire qu’il valait un peu plus que 20 millions l’année, et on a entendu que Pascal Siakam pourrait taper un contrat max prochainement. Ces copains, comme Ben Simmons qui a lui touché son pactole avec les Sixers, viennent de la Draft 2016. Et Sabonis est de la même cuvée. L’intérieur, qui avait démarré sa carrière à OKC, est arrivé dans l’Indiana aux côtés d’un certain Victor Oladipo, lorsque les Pacers avaient dû se séparer de Monsieur Paul George. Une affaire qui avait plutôt bien démarré, puisque Pipo est devenu un All-Star et le fils d’Arvydas a progressé d’année en année. Fondamental en sortie de banc ces dernières années, Sabonis est devenu un client très respecté pour son efficacité offensive, sa ténacité au rebond, sa marge de progression et une belle lecture du jeu en attaque. On ne va pas se mentir, la défense reste un sujet tabou pour l’intéressé, mais ça il s’en moque. Et de nombreuses franchises s’en moquent aussi, comme ce récent rapport le souligne. Si les Pacers mettent vraiment Domantas sur le marché, il devrait y avoir un paquet d’équipes intéressées.

Domantas Sabonis et les Indiana Pacers étant particulièrement distants dans les discussions autour d’une possible prolongation contractuelle, et avec un accord qui semble introuvable d’ici la deadline de ce lundi soir, plusieurs sources indiquent que les Pacers ont entamé des discussions de transferts de manière active avec plusieurs équipes cette semaine, concernant l’ailier-fort de 23 ans qui est arrivé à Indianapolis dans le cadre du transfert de Paul George aux côtés de Victor Oladipo.

Si le choc est présent chez certains, notamment compte tenu du timing, il y a plusieurs explications à fournir pour enlever le flou autour de cette breaking news. Déjà, l’association Turner – Sabonis, envisagée cette année avec le départ de Thaddeus Young, ne fait pas forcément l’unanimité. Car si Domantas est un crack en attaque, il redonne le double de l’autre côté du terrain. Et vu les intentions des Pacers sur le moyen-terme, c’est-à-dire rejoindre l’élite de l’Est, pas sûr qu’un poste 4 passoire soit la meilleure des idées. Le garçon est, à la façon d’un Enes Kanter par exemple, une excellente option en sortie de banc tant qu’il n’y a pas eu de véritable progrès en défense. Ensuite, les finances de la franchise. En ayant désormais Turner, Brogdon et Oladipo à 18-20 millions l’année, et en y ajoutant la doublette Lamb-Warren à 10 millions chacun, les Pacers n’ont pas une marge énorme et savent que Sabonis pourrait demander le pactole prochainement. Au lieu de le laisser partir contre peanuts, Kevin Pritchard et ses associés pourraient se débarrasser de Domas tout en ayant une chouette contrepartie. Administrativement parlant, Domantas deviendra un agent-libre restreint l’été prochain s’il n’a pas de prolongation signée d’ici ce lundi. Et l’agent du joueur, sans forcer, pourra indiquer que son client envoie du double-double à tour de bras afin de faire monter les offres. Indiana, logiquement, ne veut pas prendre part à ce genre de négociation et préfère anticiper cette guerre évitable en transférant le Lituanien. Si les fans de la franchise jaune et blanche feront potentiellement la gueule en voyant un tel chamboulement à l’aube de la reprise, voilà des éléments qui pourraient au moins atténuer un minimum cette tristesse.

Maintenant vient la grande question, mentionnée dans le titre : qui veut de Sabonis ? Y’a des qualités, y’a des défauts, mais y’a un sacré attaquant à aller chercher pour booster votre banc et intégrer quelques Top 10. Affaire à suivre, de très près.

Source : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top