Pelicans

J.J. Redick demande à Zion Williamson de ne pas stopper sa série : Jéjé n’a jamais loupé les Playoffs, faut que ça continue

JJ Redick

C’est pas comme si Zion manquait de pression.

Source image : YouTube/ESPN

Alors qu’il commence à peine à digérer le tir de Kawhi Leonard, J.J. Redick est tout excité de rejoindre les Pelicans pour le début de ce nouveau chapitre. Mais le sniper n’est pas venu à New Orleans pour écouter du Jazz et a réclamé au first pick de s’assurer de valider son ticket pour les Playoffs dès cette année. A 35 ans, il tient trop à sa série et n’a plus de temps à perdre.

Après deux saisons passées du côté de Philadelphie, Jéjé s’est retrouvé agent-libre et a décidé de signer pour le projet ambitieux de New Orleans bâti autour du prodige Zion Williamson cet été. Bien avant de faire ses débuts en NBA, le premier choix de la Draft a déjà énormément de pression sur ses larges épaules. Le rookie est annoncé comme la future superstar de la Grande Ligue. A titre de comparaison, on n’avait plus vu autant d’attentes autour d’un newbie depuis un certain LeBron James en 2003. C’est pour dire à quel point Mount Zion est attendu avant de réaliser ses premiers pas chez les professionnels. Mais ça n’a pas empêché son futur coéquipier, J.J. Redick, d’en rajouter une couche lors du Media Day des Pels en rappelant gentiment qu’il n’avait jamais raté les Playoffs de toute sa carrière et que ce n’est pas cette année que ça commencerait. Allez hop, une petite pression en plus pour ZionZion et même un avertissement de la part de Papy Redick, qui n’a pas envie de perdre ses vieilles habitudes, même dans sa nouvelle et jeune équipe de New Orleans.

J.J. : « Ma première conversation avec Zion date d’il y a quelques semaines. On a parlé pendant 20 minutes après un workout. Et la dernière chose que je lui ai dit c’est ‘Ecoute mec, ne fous pas ma série en l’air.' »

Zion : « Il a dit ça oui. C’était drôle parce qu’il venait juste de me donner plein de bons conseils. Et d’un coup, son humeur a changé. Il m’a dit : ‘Je suis à 13 sur 13, ne fait pas tout foirer.’ J.J. pourquoi tu me dis ça ? Je ne suis qu’un rookie. »

En réalité, cette petite pique est un très bon signe pour les Pelicans puisqu’elle annonce que le peu de vétérans qui font partie du roster ne sont pas venus pour jouer les babysitters. L’équipe est très jeune mais surtout très talentueuse et les ambitions seront clairement de participer aux Playoffs. Pour cela, il faudra que la star des rookies réponde aux énormes attentes qui l’entourent dès sa première année. Dans une Conférence Ouest qui ressemble plus que jamais à une jungle, les gamins n’auront pas le temps pour se roder et il faudra être prêt dès le Day 1. J.J. Redick comme Jrue Holiday auront justement pour rôle d’insuffler cette hargne et cette mentalité de winner à leurs coéquipiers pour espérer atteindre les objectifs de la franchise dès 2020.

Zion Williamson n’avait pas assez de pression sur les épaules, du coup ce bon vieux J.J. s’est chargé de lui en mettre une petite dose de plus. Il n’y a pas moyen de couper une série de 13 ans d’affilée en Playoffs, donc rookie ou pas rookie, il vaut mieux qu’il l’emmène en série éliminatoire. 

Source texte : Pelicans

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top