Jeux Olympiques

Damian Lillard est lui aussi déjà chaud pour 2020 : bizarre, quelque chose nous dit que Mason Plumlee ne sera pas à Tokyo

Mason Plumlee

« Genre MOI je suis pas dans Team USA ? »

Source image : YouTube

La Coupe du Monde 2019 – et son fiasco américain – à peine terminée, certains joueurs NBA se positionnent déjà pour… les Jeux Olympiques 2020. Le besoin de laver l’affront cainri et la carotte olympique, deux raisons qui devraient logiquement nous offrir dans un an une Redeem Team assez monstrueuse.

Kemba Walker, Marcus Smart, Derrick White, Donovan Mitchell, Joe Harris, Jaylen Brown, Jayson Tatum, Khris Middleton, Harrison Barnes, Mason Plumlee, Myles Turner et Brook Lopez. La liste des « douze salopards » américains version 2019 ne faisait pas rêver grand monde, et leurs résultats en Chine ont finalement été proportionnels à la déception liée à l’absence des meilleurs joueurs américains du pays. On sait depuis des lustres que les États-uniens n’en ont pour la plupart rien à cirer de la Coupe du Monde, mais on sait aussi que les Jeux Olympiques trouvent bizarrement plus de crédits à leurs yeux. Une compétition suivie par 500 000 geekos qui les intéresse moins qu’un évènement planétaire dont certaines retransmissions atteignent le milliard de téléspectateurs ? Hum, bizarre. Après Stephen Curry hier, c’est en tout cas Damian Lillard qui s’est à son tour positionné très vite sur l’un des douze spots à prendre l’été prochain, gonflé quand on sait que Dame D.O.L.L.A. a également avoué ne même pas avoir regardé le quart de finale face à la France, question d’emploi du temps probablement. Pour les Jeux par contre c’est donc feu vert pour le tuteur légal de Paul George,

J’ai prévu de faire partie de ce projet, j’ai prévu de jouer ouais. Si j’aimerais avoir une médaille d’or dans l’armoire à trophées ? Absolument oui.

L’originalité de l’intervention est notable, mais ce qui l’est encore plus… c’est donc l’empressement de quelques stars NBA à évoquer les prochains Jeux Olympiques, un écrin qui sent très fort l’esprit de revanche pour le peuple américain. On sait la fame qui entoure ce genre d’évènements et le fait de devoir construire une équipe qui devra faire oublier le critique été 2019 rentre probablement en compte dans la réflexion des joueurs. Kyrie, Curry, Dame, Ramesse, Klay, Dono, LeBron, KD, AD, Draymond, Blake et Drummond on arrive peut-être en courant, et on verra bien dans un an si Matthias Lessort fait toujours autant le malin, en toute amitié bien sûr.

A un mois de la reprise on commence donc à en savoir un peu plus sur les candidats à… Team USA dans un an. Bizarre, les langues sont tout à coup bien plus pendues qu’il y a un mois, quand il fallait trouver en urgence un grand-oncle qui se marie pile pendant le Mondial.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top